mind map outil pour apprendre efficacement

Mind Map (ou carte mentale) : un outil pour apprendre efficacement

Mind Map (ou carte mentale) : un outil pour apprendre efficacement

mind map dessine moi l'intelligence

J’ai aujourd’hui envie de vous proposer un outil de compréhension et de mémorisation développé pat Tony Buzan et présenté dans son livre Mind Map, dessine moi l’intelligence : les Mind Maps (ou cartes mentales).

 

 

Qu’est-ce que le Mind Mapping® ?

Le Mind Mapping® est un terme anglais qui fait référence à une façon d’organiser ses idées de manière arborescente. On le traduit par “carte mentale” ou encore “schéma heuristique” en français.

Hélène Weber (auteur de l’ouvrage Objectif mémoire) définit une Mind Map® comme un outil d’organisation des informations qui favorise à la fois leur compréhension et leur mémorisation.

 

Le Mind Mapping® s’appuie sur deux principes directeurs : les associations et les images.

1. Les associations

Tony Buzan, psychologue anglais, est l’inventeur du concept de Mind Mapping®. Il est parti d’une idée simple : le langage du cerveau est l’association.

Le cerveau fonctionne en arborescence dynamique : de manière imagée, on pourrait dire qu’une idée naît au centre du cerveau puis qu’elle explose dans toutes les directions.

Les idées sont comme des lapins. Il vous suffit d’en avoir quelques-uns et de savoir comment vous en occuper et très vite, vous en avez une douzaine. – John Steinbeck

 

Les Mind Maps® (ou cartes mentales) reflètent ce qui se passe dans notre tête quand nous réfléchissons. Ce sont des outils efficaces pour :

  • comprendre
  • apprendre,
  • mémoriser,
  • créer,
  • planifier.

 

2. Les images

Une image vaut mille mots.

Non seulement , vous pourrez voir toutes les associations possibles à partir d’une idée en une seule image : cette représentation mentale va marquer le cerveau et faciliter la mémorisation.

Mais chaque association pourra être illustrée par une image elle-même.

Par exemple, le mot “gens” pourra être accompagné de bonhommes dessinés comme un enfant de maternelle : ce n’est pas la qualité du dessin qui impacte le cerveau mais le principe d’indice évocateur.

Comment créer une Mind Map® ?

1. Comment commencer ?

Une Mind Map® peut être manuscrite (munissez-vous alors de crayons de couleurs et de feutres !) ou bien élaborée à partir d’un logiciel (comme celui de Tony Buzan : iMindmap).

On commence au milieu d’une page blanche. On y écrit ou on dessine l’idée centrale à travailler (par exemple : la Renaissance italienne, la Deuxième Guerre Mondiale, l’Imparfait…).

mind mapping branches incurvées

On connecte des branches à partir de cette idée centrale sur-lesquelles on écrira et/ou on dessinera les idées associées.

On peut ajouter des branches de deuxième, troisième niveau (et ainsi de suite, le tout étant que la carte tienne sur une même et unique feuille de papier).

 

2. Les branches

Les différentes branches sont le reflet de la manière dont le cerveau fonctionne. Si vous pensez à une chaise, vous avez son image dans la tête puis toutes les connexions associées à ce mot.

Tony Buzan affirme que la prise de notes sous forme de listes en ligne est moins efficace car elle n’active pas les associations dans le cerveau. Si vous n’avez pas d’associations, vous n’avez pas de connexions et donc pas de réflexion.

Les branches doivent être incurvées parce que nos idées ne sont jamais ni rigides ni similaires. Notre cerveau se désintéresserait d’une Mind Map avec des branches droites et linéaires.

mind mapping branches et mots

 

3. Les mots

Tony Buzan recommande d’écrire un mot par branche. Associer une branche à plusieurs mots ou à une phrase serait trop rigide. Un mot par branche donne plus de créativité, de liberté et de clarté.

Par exemple : mettre Tony Buzan sur une même branche ne donne pas la même liberté qu’écrire Tony sur une première branche et Buzan sur une deuxième. On pourrait ainsi associer Tony à l’étymologie du prénom et Buzan aux autre membres de la famille du même nom.

mind map carte mentale
Source : Dessine moi l’intelligence (Tony Buzan)

4. Longueur du mot et de la branche

Le mot doit être de même longueur que la branche : cela permet aux mots de différents niveaux d’être proches physiquement et donc d’être connectés visuellement pour le cerveau.

Il ne faut jamais créer de déconnexions entre les idées !

5. Les couleurs

Le cerveau aime les couleurs ! Il serait dommage de s’en priver dans les situations d’apprentissages scolaires !

Les personnes qui utilisent des couleurs et des images dans leurs révisions mémorisent et apprennent mieux.

Chaque branche principale est d’une couleur différente et les sous-branches de chacune des branches principales auxquelles elles se ramènent

reprennent cette même couleur.

mind mapping idée centrale

 

6. Les images

Selon Tony Buzan, une Mind Map (ou carte mentale) comporte nécessairement des mots clés mais aussi des images clés. Le mot clé central de la Mind Map peut même être remplacé par un dessin.

Pourquoi le Mind Mapping est-il intéressant dans les apprentissages ?

La compréhension

Le Mind Mapping est un outil qui facilite la compréhension à travers le :

  • respect du fonctionnement naturel du cerveau (par associations d’idées),
  • la mise en lien visuel des idées.

Hélène Weber ajoute que l’élaboration d’une Mind Map (ou carte mentale) oblige le cerveau à trier, sélectionner, organiser, structurer et mettre en lien les informations d’un contenu. Cette démarche cognitive et personnelle favorise également la compréhension.

Personnellement, je l’utilise avec des enfants à partir du CM1.

La mémorisation

La carte mentale est un excellent moyen de réactiver les connaissances :

  • en suivant avec les doigts les branches de l’idée centrale jusqu’au dernier niveau,
  • en mettant en mots les images et en phrases les mots clés, en racontant des histoires,
  • en photographiant mentalement les éléments de la carte.

Par ces aspects, le Mind Mapping favorise l’inscription des informations dans la mémoire à long terme.

mind map pour apprendre
Mind map réalisé avec iMindMap (version 7)

3 exemples d’usages scolaires

Vous trouverez à ces liens des exemples de Mind Map® :

 

Petit conseil avant de vous lancer avec vos enfants ou avec vos élèves : permettez-leur de faire des erreurs d’orthographe, sinon ils n’oseront pas se lâcher pour écrire et créer leur Mind Map. Vous pourrez très bien corriger les erreurs ensemble une fois la carte terminée.

…………………………………………………………………………………

Pour bien démarrer, le manuel rédigé par Tony Buzan Mind map, dessine-moi l’intelligence est disponible chez votre libraire, en médiathèque ou sur Internet.

Commander Mind map, dessine-moi l’intelligence sur Amazon.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Name *
Email *
Website