Changer de conception sur le stress et en faire un ami

Changer de conception sur le stress

changer conception stress en faire un ami

SPIN ton stress : les éléments d’une situation stressante

La façon dont on conçoit le stress détermine si on va en souffrir ou pas.

Sonia Lupiens est chercheuse en neurosciences et spécialiste du stress. Elle a conçu l’acronyme SPIN pour désigner les 4 ingrédients universels d’une situation stressante

  1. Sens du contrôle diminué (Le stress survient quand on a l’impression qu’on n’a aucun contrôle sur la situation.)
  2. Personnalité menacée (Le stress survient quand la situation menace notre intégrité, notre personnalité.)
  3. Imprévisibilité (La situation est imprévisible.)
  4. Nouveauté (La situation est nouvelle.)

C’est stressant d’être stressé !

Quand un ou plusieurs de ces ingrédients sont présents dans une situation donnée, le cerveau détecte une menace et produit une réaction de stress. La réaction de stress s’inscrit dans une boucle entre corps et cerveau : quand on est stressé, notre cerveau envoie au corps un message de réponse au stress puis le cerveau réinterprète le message du corps comme une alerte de stress. Par exemple, je suis stressé donc j’ai chaud donc je me rends compte que je suis stressé donc je panique car j’ai peur que les autres se rendent compte que je transpire. On peut dire que c’est stressant d’être stressé !

Quand on a une réponse de stress qui se manifeste corporellement (transpiration, coeur qui bat vite, bégaiement…), on peut apprendre à réguler le stress en réinterprétant la situation. Chercher à supprimer l’émotion ne fonctionne pas très bien. Se dire “Non, tout va bien, je ne suis pas stressé, il n’y a aucune raison de stresser” a plutôt tendance à renforcer le stress qu’à le faire baisser.

En revanche, s’appuyer sur l’expérience passée et les compétences pour relire la situation contribue à diminuer l’effet du déclencheur (par exemple : “Je suis déjà passée par là, c’est vrai que c’est un peu effrayant un début et j’ai déjà montré que j’en étais capable”.). Cette manière d’accueillir et de valider les sensations et émotions ressenties avant de recadrer les pensées peut être suffisante chez certaines personnes mais d’autres sont plus sujettes aux ruminations mentales.

Faire du stress un ami

Il y a des gens chez qui la réponse de stress est tellement importante que le fait de réguler le stress de cette manière ne fonctionne pas. Je vous propose des pistes dans cet article : Comment arrêter de ruminer des pensées négatives.

Une autre possibilité est de changer de conception au sujet du stress. Dans certaines conditions, la réponse de stress est bonne et on en a besoin pour bien performer. C’est ce que propose Kelly McGonigal : transformer le stress en allié en apprenant à dire que c’est notre corps qui nous aide à relever le défi en question chaque fois que notre cœur bat la chamade en situation de stress.

Une étude sur le lien entre stress et performance a été menée au Canada par Jeremy Jamieson de l’Université de Rochester. Des chercheurs ont réparti les sujets de l’expérience dans trois groupes. Dans le premier groupe, les chercheurs n’ont rien dit au sujet du stress. Les chercheurs ont dit aux membres du deuxième groupe qu’ils risqueraient d’être stressés mais que le stress n’est pas grave et qu’il ne faut pas s’en occuper. Les chercheurs ont dit aux membres du troisième groupe que la réponse de stress est bonne, que cela signifie que le corps est en train de se préparer et que le stress améliore la performance.

Les chercheurs ont trouvé que les membres du troisième groupe (à qui ils avaient dit que la réponse de stress a un effet positif) ont vu leur niveau de stress diminuer et leur performance augmenter. Ainsi, quand on modifie l’interprétation de la réponse de stress pour l’envisager comme une réponse positive et adaptative, le niveau de stress baisse.

Le stress est contagieux : les bénéfices de la régulation du stress

Le stress est contagieux : quand une personne est stressée, il y a contagion car cela va induire une réponse de stress chez tous les gens autour.

Mais, quand une personne commence à réguler son stress dans un groupe, il y a un effet bénéfique sur tous les membres du groupe.

Ainsi, il suffit qu’une personne apprenne à réguler son stress (contrôler sa réponse de stress en adoptant une conception positive) pour que cela ait un impact sur les autres.

Des chercheurs canadiens ont fait une autre étude sur la base de celle de Jeremy Jamieson. Les sujets de l’étude devaient travailler en équipe. Plusieurs groupes ont été faits : dans un groupe, un des partenaires avait reçu le discours selon lequel le stress n’est pas grave; dans un deuxième groupe, rien n’était dit au partenaire; dans un troisième groupe, un des partenaires avait reçu le discours selon lequel le stress est positif et améliore les performances. Dans tous les cas, rien n’était dit aux autres partenaires.

Les résultats ont montré que les personnes à qui on avait dit que le stress est positif étaient moins stressées que les autres et que cet effet positif était remarquable même chez le partenaire qui n’avait jamais eu les instructions au sujet du stress positif. Il y a donc également contagion du stress bien régulé. C’est un travail d’équipe que de réguler son stress.

On comprend alors la nécessité de contrer les préconceptions négatives du stress. Quand on a une conception négative du stress, on produit plus d’hormones de stress que quand on pense que le stress peut avoir des effets positif. Il est à noter que, quand on est sous stress, la pensée est comme bloquée donc il est nécessaire de tenir le discours sur le stress positif avant la situation stressante.

Source : Émission de radio Tout un matin du 20/08/2019 sur Radio Canada – Stress contagieux : comment éviter la « propagation » des émotions négatives?

…………………………………………………………….

J’ai pris en compte toutes ces informations pour la rédaction de mon livre 50 activités bienveillantes et anti-stress pour les 6-12 ans (et même plus) aux éditions Larousse.

50 activités bienveillantes et anti-stress (éditions Larousse) est disponible en librairie, en centre culturel ou sur internet.

Commander 50 activités bienveillantes et anti-stress sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *