2 propositions pour lutter contre la procrastination

2 propositions pour lutter contre la procrastination

La procrastination est l’art de repousser sans cesse au lendemain ce qu’on a à faire. Elle concernerait 50 % des étudiants et 30 % des adultes (source lefigaro.fr).

Le problème est que les listes de type “to-do-list” sont inutiles pour lutter contre la procrastination. Faire des listes est même contre productif car les personnes concernées vont conscientiser leur retard mais, au lieu d’arrêter de reporter au lendemain, elles vont ajouter chaque jour de nouvelles tâches aux tâches non faites… et culpabiliser ou se sentir encore plus paralysées par l’immensité de la tâche.

Pour lutter contre la procrastination, d’autres options sont plus efficaces que les to-do-lists dont voici 2 exemples :

  • 1. Éteindre tous les écrans (smartphone, écrans…) et se fixer des plages de travail « à fond » durant vingt minutes (programmées sur un minuteur), intercalées de cinq minutes de pause. Quand la procrastination refait surface (sous forme de déconcentration, de fatigue, de divagation mentale…), raccourcir les plages de travail de vingt minutes à quinze minutes, puis dix, puis cinq minutes, tout en conservant les 5 minutes de pause. Il est possible d’enchaîner cinq minutes de travail et cinq minutes de pause jusqu’à accomplissement du travail.

 

  • 2. Se fixer seulement cinq minutes avec un minuteur pour commencer une tâche. Quand le minuteur sonne, deux solutions sont possibles :
    • soit s’arrêter si l’envie s’en fait sentir (et c’est OK; un autre essai sera refait à un autre moment ressenti comme propice, selon la même modalité);
    • soit continuer la tâche (cette deuxième option sera souvent choisie car le plus gros blocage réside dans le fait de commencer)

…………………………………..

Inspiré de Apprendre, ça s’apprend par Stéphanie Honoré (éditions Leduc S)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *