Les “lunettes” aux super pouvoirs : une métaphore pour recadrer les pensées des enfants stressés ou anxieux

Les “lunettes” aux super pouvoirs : une métaphore pour recadrer les pensées des enfants stressés ou anxieux

lunettes pouvoirs recadrer les pensées des enfants stressés ou anxieux

On peut proposer une métaphore aux enfants souffrant d’anxiété ou de stress afin de les aider à recadrer les pensées qui les conduisent à l’agitation, au découragement, à la déconcentration ou encore au refermement. Quand ils se sentent partir dans des pensées qui les perturbent, les enfants peuvent chausser leurs “lunettes” aux super pouvoirs : ces lunettes ont le pouvoir de changer le discours de la petite voix interne qui dit “je vois tout ce qui ne va pas chez moi” à “je célèbre ce qui va bien chez moi”. L’idée est d’activer les qualités des “défauts”.

Un enfant qui a du mal à se concentrer parce qu’il a de nombreuses pensées qui lui passent par la tête peut chausser ses lunettes et changer de perspective. Il va pouvoir se dire : “Je suis un enfant créatif, c’est vrai que j’ai beaucoup d’idées et je peux les noter pour ne pas les oublier.”

Un enfant sensible peut mettre ses lunettes aux super pouvoirs et se dire : “Mes sens sont actifs, ils me permettent de comprendre beaucoup de choses, c’est une chance de voir ce que d’autres ne voient pas toujours et j’ai le droit de m’isoler quand c’en est trop pour moi./ J’ai de l’empathie pour les autres et c’est pour cela que je suis aimé, mon capacité à comprendre les autres est ma force”.

Un enfant réservé peut chausser ses lunettes aux super pouvoirs et changer de perspective : “J’aime la discrétion car cela me permet d’observer et de prendre le temps de comprendre les gens. Cela mer permet d’avoir de bonnes capacités d’écoute”.

Cette manière d’aborder le stress et l’anxiété qui peut résulter de pensées intrusives liées à une focalisation sur les défauts donne l’autorisation aux enfants de s’accepter tels qu’ils sont. Grâce à leurs lunettes, ils n’ont pas besoin de changer mais peuvent prendre conscience de leur potentiel et exploiter qui il sont, tout en élaborant des stratégies pour se protéger.

Recadrer les pensées de manière ludique avec cette métaphore des lunettes donne du pouvoir et du sens aux enfants : ils se sentent précieux, aimables tels qu’ils sont et cela soulage leurs recherches de changement, d’adaptation quitte à renier qui ils sont vraiment. Ce changement de perspective leur fait prendre conscience qu’ils ont de la valeur, qu’ils peuvent agir et apporter de la valeur dans la vie des autres sans avoir besoin de changer leur être profond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *