Aider les élèves dont les apprentissages sont entravés par une difficulté d’orientation dans l’espace

Les difficultés d’orientation dans l’espace ont des répercussions sur tous les apprentissages (pas seulement sur le sport ou la géométrie mais aussi sur la lecture et l’écriture)

eleves-difficulte-dorientation-dans-lespace

Dans son livre Dépasser les difficultés d’apprentissage, Alexandra Brunbrouck propose des ressources pour aider les enfants qui ont du mal à s’orienter dans l’espace. Les difficultés d’orientation dans l’espace peuvent être repérées lors des activités physiques, en géométrie, en arts visuels mais elles entrent également en jeu pour d’autres activités moins évidentes (comme la lecture ou l’écriture manuscrite).

Alexandra Brunbrouck définit l’orientation dans l’espace comme la capacité à « se situer, organiser ses mouvements, son action dans un espace, ou un lieu donné. Toute activité de lecture, d’écriture, de coordination est en lien avec l’espace. Maitriser des notions d’espace, c’est assimiler des notions de vocabulaire précises (haut, bas, entre, milieu…) pour les réinvestir dans des systèmes de codage (parcours, graphisme…)».

Ainsi, Danièle Dumont, docteur en sciences du langage et auteure de Enseigner à l’école primaire – Le geste d’écriture, insiste sur l’importance d’une préparation au geste d’écriture à travers des activités sur le mouvement, l’espace et la forme. Les mauvaises tenues du crayon peuvent se prendre tôt et résister ensuite à la remédiation, ce qui pose problème quand “je n’aime pas écrire” devient “je n’aime pas apprendre”. Les exercices de motricités sont primordiaux dès la petite section car l’activité motrice et les manipulations précèdent les apprentissages plus symboliques comme l’écriture manuscrite ou la lecture (qui nécessite de se repérer sur une feuille et dans une page).

Par exemple, des activités d’alignement, de rangement, de classement (avec des cubes en bois) préparent au geste graphique. Il en est de même pour les activités de latéralisation.

Hypothèses sur les origines d’une difficulté à s’orienter dans l’espace

Alexandra Brunbrouck formule quelques hypothèses sur les origines d’une difficulté à s’orienter dans l’espace :

  • Déficit visuel
  • Absence de repères géographiques. Par exemple, un nouvel élève ne peut pas avoir une représentation claire de l’endroit où il est car il ne connait pas les bâtiments.
  • Manque de vocabulaire. (et donc incompréhension des consignes et attentes) Par exemple, la vocabulaire droite/ gauche n’est pas maîtrisé.
  • Manque de manipulation
  • Développement de la motricité entravé pour une raison ou une autre (la phase d’apprentissage par le corps a été omise ou insuffisante si l’enfant n’a pas eu l’occasion de vivre par le corps les premiers apprentissages)

Stratégies pour aider les élèves qui ont des difficultés d’orientation dans l’espace

Alexandra Brunbrouck propose quelques ressources pour aider les élèves dont les apprentissages sont entravés par une difficulté à s’orienter dans l’espace :

  • Demander aux parents de faire tester la vue (en lien avec l’hypothèse du déficit visuel) et une éventuelle dyspraxie

 

  • Visiter l’établissement et construire si besoin plan et/ ou maquette en nommant les déplacements. Par exemple : « Pour aller à la cantine, nous traversons la cour, puis nous sortons de l’école par la rue. Nous tournons à droite et remontons la rue sur 300 m, puis nous traversons sur les passages pour piétons. La cantine est de l’autre côté de la rue, juste en face des passages pour piétons. »

 

 

  • Vérifier la maitrise du vocabulaire et proposer un enseignement explicite et illustré avec des affichages et des pictos (en haut, en bas, au-dessus, en dessous, entre…).

 

  • Introduire du matériel de manipulation pour évaluer les distances, grandeurs, directions, mesures

 

  • Commenter ou faire commenter les actions en mettant des mots sur les déplacements collectifs et individuels

 

  • Donner des repères ou des codes, associer par exemple une discipline à une couleur. Si les mathématiques sont associées à la couleur rouge : les cahiers sont rouges ; l’étagère avec les jeux mathématiques est signalée en rouge ; les jeux mathématiques portent une pastille rouge.

 

  • Proposer des jeux d’orientation avec carte et fléchage en intérieur ou en extérieur (cours d’orientation, chasse aux trésors, escape game…)

 

  • Proposer des jeux d’orientation dans l’espace en classe (ex : batailles navales, puissance 4, Rush Hour)

 

  • Afficher les repères « droite-gauche » sur plusieurs murs de la classe pour enseigner leur relativité de l’espace (trop souvent des affichages « droite » et « gauche » sont posés sur le mur du tableau. Les enfants assimilent donc que la droite est le côté de la cour et que la gauche est le côté de la rue.)

……………………………………

Source : Dépasser les difficultés d’apprentissage de Alexandra Brunbrouck (éditions Retz). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Dépasser les difficultés d’apprentissage sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *