13 points clés pour un cadre de travail adapté aux besoins spécifiques des élèves dyslexiques

13 points clés pour un cadre de travail adapté aux besoins spécifiques des élèves dyslexiques

cadre de travail adapté aux besoins spécifiques des élèves dyslexiques

Dans leur livrer 100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques, Gavin Reid et Shannon Green proposent un cadre de travail adapté aux élèves dyslexiques à travers quelques recommandations qui peuvent en fin de compte être utiles à tous les élèves :

  • utilisation de graphiques et de schémas pour mettre en évidence les points importants d’une leçon

 

  • proposition du plan (nom des parties/ sous parties/ un ou deux mots clés) de la leçon au début du chapitre

 

  • recours aux gestes et aux mouvements. Cette approche par geste peut être utile lors de l’apprentissage des lettres (comme faire toucher des lettres en bois ou rugueuses, faire fabriquer des lettres en pâte à modeler, faire dessiner des lettres dans du sable ou en l’air, faire repasser avec un doigt mouillé des lettres écrites à la craie sur un tableau…). Lors de l’apprentissage des sons qui composent les mots, l’utilisation de la méthode gestuelle de Mme Borel-Maisonny peut être efficace.

 

  • illustration des textes à l’aide d’images ou de photographies

 

  • utilisation de la couleur pour surligner les mots importants (ou souligner et passer en gras)

 

  • intégration d’une légende systématique des graphiques et des schémas

 

 

  • utilisation des codes couleurs ou des pictos pour marquer la distinction entre des buts différents ou des objets différents (comme c’est le cas pour la grammaire dans l’approche Montessori)

 

  • faire écouter un texte (lecture à voix haute par l’enseignant, par un autre élève, sur un enregistrement…)

 

  • création de pense-bête graphiques sous forme de dessins, de schémas ou de graphiques arborescents

 

  • présentation de l’information par petits segments, avec des répétitions d’une même information

 

  • utilisation d’une taille de police plus grande qu’habituellement (de préférence, écrire en taille 14) pas en dessous de 12 mais pas trop gros pour ne pas trop réduire l’empan visuel

 

  • utilisation de phrases courtes ou alors bien penser à illustrer les textes complexes qui contiennent beaucoup de détails grâce à des images (possiblement des pictos) et à surligner les mots clés/ les passer en gras

 

Pour aller plus loin : 14 conseils pour une mise en page de documents scolaires adaptés aux dyslexiques

………………………………………………………..

Source : 100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques (éditions Tom pousse). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander 100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *