Apprendre à apprendre : 5 stratégies pour se mettre au travail (valables pour les enfants avec un TDA/H)

Apprendre à apprendre : 5 stratégies pour se mettre au travail (valables pour les enfants avec un TDA/H)

se mettre au travail enfants avec un TDA_H

Dans sa conférence TDAH Favoriser les apprentissages, la vie sociale, l’insertion professionnelle (2015), Michèle Mazeau propose des stratégies pour se mettre au travail (valables pour les enfants avec un TDA/H). Elle parle de stratégies d’activation. L’activation, c’est l’éveil, le moment où on se met intellectuellement en action et l’amorce du comportement intentionnel.

  • Saisir le problème

    • Se questionner sur les consignes et/ou le matériel nécessaire à la réalisation : qu’est-ce qui est attendu ? est-ce que j’ai ce qu’il faut pour faire ce qui est attendu ?
    • Reformuler la consigne
    • En tant qu’enseignant, faire un rappel bref de ce qui manque : Compas !

 

  • Se donner une intention, un but précis

    • Quelle est l’intention derrière la consigne ?
    • exemple Derrière la consigne, “souligner les adjectifs en vert”, l’intention est de savoir reconnaître les adjectifs pour pouvoir les accorder en genre et en nombre avec le nom auxquels ils se rapportent. La finalité est de progresser en orthographe.

 

  • S’appuyer sur ce qu’on sait déjà, les connaissances sur le sujet

    • Faire le lien avec les leçons et exercices antérieurs
    • Récupérer les stratégies efficaces déjà employées

 

  • Débuter, s’investir dans l’action cognitive

    • Donner un rappel comme indice pour rentrer dans l’action (un signe, un geste, un mot…)
    • Afficher des pictos
    • Donner un crayon à l’enfant qui n’est pas encore dans l’action (qui est retourné, qui ramasse quelque chose qui est tombé…)

 

  • Maintenir le rythme, l’effort et persévérer

    • Segmenter en séquences courtes
    • Rendre la gestion du temps concrète (timer avec le reste du temps indiqué visuellement, signal sonore pour indiquer la fin du temps imparti ou le nombre de minutes restantes)
    • Préparer des calendriers, plannings, listes (cocher, barrer, surligner au fil de l’avancée du temps et de la tâche)

Michèle Mazeau rappelle que, quand un enfant “lâche” l’activité en cours, ce n’est pas de la mauvaise volonté mais le signe que ses réservoirs attentionnels sont vides. Il est inutile de dire à l’enfant “fais attention” ou “reconcentre toi” : il vaut mieux faire une pause, une petite récréation, car l’enfant n’apprendra rien de plus tant qu’il n’a pas pu reconstituer ses réserves attentionnelles.

……………………………………

Source : Conférence de Michèle Mazeau TDAH Favoriser les apprentissages, la vie sociale, l’insertion professionnelle (organisée par l’association TDAH-ImPulse), sur la base du livre de Pierre-Paul Gagné Apprendre… une question de stratégies : Développer les habiletés liées aux fonctions exécutives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *