Geste graphique d’écriture : aider les élèves qui ont des difficultés dans la gestion de l’espace du cahier (respect des interlignes, taille des lettres)

Un préalable face aux enfants en difficulté avec le geste graphique d’écriture : la bienveillance

aider élèves difficuté écriture geste graphique

Dans son ouvrage pédagogique au sujet de l’apprentissage du geste d’écriture, Danièle Dumont rappelle que la valeur expressive de l’écriture concerne non seulement l’expression d’un message mais aussi l’expression de soi. La prise en compte de cette dimension affective du geste d’écriture est particulièrement importante dans la relation de l’enseignant à l’enfant. Danièle Dumont estime complètement contre productif d’arracher une page mal écrite et de faire refaire le travail car un cercle vicieux s’enclenche : plus l’image de soi est mauvaise, plus l’écriture est susceptible d’être altérée. Danièle Dumont conseille de plutôt mettre en valeur chaque progrès afin d’appeler de nouveaux progrès. Comme dans beaucoup d’autres domaines, la qualité de l’écriture d’un enfant en difficulté n’est pas à considérer dans l’absolu mais comparativement aux écritures précédentes.

Quelques techniques de remédiation pour les élèves qui ont des difficultés dans la gestion statique de l’espace (respect des interlignes, taille des lettres)

Danièle Dumont formule quelques techniques de remédiation pour les élèves qui ont des difficultés dans la gestion statique de l’espace. Comme il est plus facile à l’enfant d’écrire grand, il est efficace d’utiliser des cahiers avec des lignages plus espacés que ceux utilisés dans la suite de la scolarité. De même, il est possible de travailler le geste d’écriture dans des dimensions plus grandes que celles des rayures Seyes traditionnelles. Au fur et à mesure du temps, on proposera aux enfants des rayures plus petites jusqu’à la réduction aux rayures habituelles. Il existe dans le commerce des cahiers (notamment spécial dys) qui proposent ce type de format. Le site desmoulins.fr propose quant à lui de générer et télécharger des espaces graphiques aux dimensions différentes.

 

 

Danièle Dumont suggère tout d’abord de faire repérer le lignage du cahier en coloriant les trois premiers interlignes de trois couleurs différentes, un carreau sur deux, en veillant à ne pas dépasser. Ensuite l’enfant pourra faire chaque jour une frise de son choix qui consiste à marquer d’une façon ou d’une autre le repérage du lignage du cahier (par exemple dans chaque carreau faire un petit trait sur la ligne et sur chaque interligne). A cet effet, Danièle Dumont a créé des cahiers d’entrainement. Ainsi, on retrouve des frises de bas de page dans le cahier 1 de CP qui peuvent servir à la fois pour les élève de CP en cours d’apprentissage et comme support de remédiation pour les plus grands.

……………………………………………..

Source : Le geste d’écriture, Méthode d’apprentissage Cycles 1 et 2 de Danièle Dumont (éditions Hatier). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Le geste d’écriture, Méthode d’apprentissage Cycles 1 et 2 sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *