10 pistes pour une meilleure planification à l’école (enfants avec un TDA/H)

10 pistes pour une meilleure planification à l’école (enfants avec un TDA/H)

planification école enfant TDA_H

La planification est la capacité à visualiser ou dire explicitement le but à atteindre d’une tâche (scolaire ou non). Pouvoir planifier nécessite de pouvoir concevoir les étapes nécessaires à la réalisation du travail (les outils nécessaires, ce qu’il faut faire et dans quel ordre). Cela passe notamment par l’organisation des étapes dans le temps (d’abord, ensuite, puis, enfin).

Pour les enfants avec un trouble de l’attention (avec ou sans hyperactivité), la planification est difficile car leur impulsivité rend difficile l’élaboration de stratégies. De plus, ces élèves se laissent facilement distraire et vont plus vite perdre le but final de l’activité en cours.

 

Dans sa conférence TDAH Favoriser les apprentissages, la vie sociale, l’insertion professionnelle (2016), Michèle Mazeau propose quelques pistes pour aider les enfants avec un TDA/H à améliorer leur planification :

  1. toujours encourager et adopter une attitude bienveillante
  2. préciser explicitement l’objectif de l’exercice ou de la leçon (pourquoi on fait cette leçon ou cet exercice ? quel est le but ? comment savoir qu’on a atteint le but ?)
  3. s’il y a plusieurs objectifs, les séparer et n’en traiter qu’un à la fois
  4. séquencer une tâche longue avec des pauses entre les étapes
  5. lister les étapes à réaliser dans le temps (listes d’actions avec des fiches guides ou modes d’emploi) ou illustrer par des pictos ou dessins les tâches qui s’enchaînent
  6. favoriser le contrôle temporel en replaçant en permanence ce que l’enfant est en train de faire dans le séquençage de la tâche en étapes (ex : “toi, tu en es là et il reste ça à faire”)
  7. demander à l’enfant d’expliciter ce qu’on attend de lui et de s’auto évaluer puis confronter son auto évaluation avec l’évaluation de l’adulte pour estimer sa compréhension à la fois des consignes et de son propre travail
  8. se relire plusieurs fois avec des consignes différentes (ex : relire 3 fois une dictée en mettant son attention la première fois sur les accords sujet/ verbe, puis sur les accords dans le groupe nominal, et enfin sur les mots irréguliers ou bien demander à l’enfant de surligner les adjectifs en jaune, les verbes en rose et les noms en vert puis vérifier l’orthographe de chaque catégorie en fonction des règles orthographiques connues)
  9. présenter un seul exercice par page en agrandissant la police
  10. utiliser un cache lors de la lecture pour masquer des informations qui pourraient parasiter la lecture ou distraire l’enfant

……………………………………………………………..

Inspiration : conférence de Michèle Mazeau : TDAH Favoriser les apprentissages, la vie sociale, l’insertion professionnelle (2016), Association TDAH-ImPulse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *