Ecrire pour apprendre : une méthode efficace pour mémoriser à long terme (reformuler avec ses propres mots sans support sous les yeux)

Ecrire pour apprendre : une méthode efficace pour mémoriser à long terme (reformuler avec ses propres mots sans support sous les yeux)

Plus de 800 étudiants américains en psychologie ont été l’objet d’une expérience pour démontrer l’efficacité d’écrire avec ses propres mots pour apprendre.

Pour certaines notions de leurs cours, ils se sont vu demander de produire un petit texte après un cours durant lequel une notion clé avait été présentée. Les étudiants avaient pour consigne de générer leur propre résumé des idées principales (reformuler avec leurs propres mots, trouver des exemples).

Pour d’autres notions, on a montré à ces étudiants une série de diapositives résumant les concepts, en leur laissant le temps de recopier les points clés et les exemples proposés par les diapositives.

Lors de leurs examens partiels, les étudiants ont obtenu de meilleures notes sur les questions relatives aux concepts qu’ils avaient appris en les reformulant eux-mêmes que sur les questions relatives aux concepts pour lesquels on leur avait fourni le résumé à recopier. A long terme, le bénéfice associé au travail de réflexion et de reformulation par l’écriture demeure.

Ainsi, il est plus efficace pour mémoriser à long terme d’écrire pour apprendre. Il s’agit de réfléchir sur une question traitée récemment en cours et d’écrire sur celle-ci un petit texte dans lequel les idées clés sont exposés dans des termes personnels et reliées à d’autres concepts (traités en cours ou extérieurs).

Ce processus d’écrire pour apprendre est efficace parce qu’il combine différents éléments de réflexion :

  • la récupération (rechercher activement et sans support  en mémoire des connaissances)
  • l’élaboration (relier des informations nouvelles à des informations anciennes déjà stockées dans la mémoire)
  • la génération (reformuler des idées avec ses propres mots).

Le travail de correction vient dans un deuxième temps. Même si la reformulation est incomplète ou fausse, écrire pour apprendre conduit à un meilleur apprentissage pour peu que la solution soit fournie ensuite.

……………………………………………………………………………………………
Source : Mets-toi ça dans la tête ! : les stratégies d’apprentissage à la lumière des sciences cognitives de Brown, Roediger et McDaniel (éditions Markus Haller). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Mets-toi ça dans la tête ! sur Amazon ou sur Decitre.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *