bouger pour mieux apprendre

11 bonnes raisons de bouger pour mieux apprendre

11 bonnes raisons de bouger pour mieux apprendre

Bouger aide à apprendre. Les enfants qui font au moins une heure d’activité physique après l’école améliorent leurs capacités d’attention et d’apprentissage, selon une étude américaine parue dans Pediatrics. Les enfants qui ont bougé après l’école ont amélioré plusieurs de leurs capacités :

  • concentration,
  • abstraction des distractions,
  • passer d’une tâche cognitive à une autre.

utiliser le corps pour apprendre c'est favoriser le développement des fonctions cognitives de l'enfant

1. Se défouler

Se défouler dans une activité physique, c’est éviter de passer ses nerfs sur les autres ou sur soi-même.

 

2. Faire travailler son cœur

L’activité physique diminue le risque de maladies cardio-vasculaires et d’hypertension artérielle. Plus les enfants prendront l’habitude de bouger jeunes, plus ils garderont cette habitude une fois adulte.

 

3. Diminuer les risques de surpoids

L’activité physique limite la prise de poids et améliore la qualité de vie.

 

4. Compenser l’immobilité pendant les cours ou le travail

bouger apprendre

 

5. Faire des rencontres

Pratique une activité physique, c’est l’occasion de se faire des copains ou d’en rencontrer de nouveaux, c’est aussi l’occasion d’échanger sur des problématiques communes, d’apprendre des autres, d’apprendre aux autres.

 

6. Apprendre à maîtriser son corps

L’activité physique augmente la force musculaire. Les muscles permettent au corps de tenir debout, de bouger. Certains maux de dos sont dûs à un manque de musculature dorsale.

Le sport améliore la souplesse, l’équilibre et la coordination.

 

7. Tenter de nouvelles expériences

Le pédagogue Philippe Meirieu insiste sur les expériences inédites et les situations nouvelles pour faire travailler la pensée.

 

8. Réduire le niveau de stress

L’activité physique diminue l’anxiété et la dépression, elle aide à se relaxer et à être plus détendu.

bouger pour apprendre

9. Favoriser la venue du sommeil

L’activité physique améliore la qualité du sommeil. Les neurosciences ont montré l’importance du sommeil dans la consolidation des apprentissages.

 

10. Favoriser le fair play

L’exercice physique (et particulièrement les sports collectifs) participe à l’apprentissage de la citoyenneté. Les enfants apprennent à :

  • respecter les règles du jeu, à accepter les normes qui s’imposent à tous,
  • respecter leurs adversaires et l’arbitre,
  • jouer collectif, à faire confiance aux équipiers et encourager les partenaires,
  • assumer collectivement une défaite,
  • connaître et tenir leur rôle, leur position,
  • élaborer une stratégie pour gagner, faire des choix,
  • se mélanger avec des enfants d’autres horizons.

 

 11. Utiliser le corps pour apprendre

Voir cet article sur les manières d’utiliser l’intelligence du corps dans les apprentissages : 9 manières d’utiliser le corps pour apprendre.

 

Activité physique ne veut pas forcément dire pratique sportive

Le ministère de la Santé recommande au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour pour les adultes et au moins l’équivalent d’une heure pour les adolescents et les enfants. Bien que l’activité physique soit indispensable à l’équilibre, il est essentiel d’écouter la fatigue du corps pour ne pas s’épuiser.

Aller à pieds à l’école ou jouer dans la cour de récréation sont des moyens de se dépenser. Toutes les occasions de bouger sont bonnes à prendre : monter ou descendre par les escaliers, se balader en vélo, en trottinette ou à pieds le week-end. L’Association française de Pédiatrie ambulatoire rappelle que le jeune enfant cherche à copier tout ce que les adultes font, nous sommes des modèles.

………………………………………………………………….

Source :

Leave a Reply

Name *
Email *
Website