L’EPS (éducation physique et sportive) n’est pas une récompense et est une discipline à part entière

L’EPS (éducation physique et sportive) n’est pas une récompense et est une discipline à part entière

eps discipline part entière

L’EPS est une discipline à part entière. Les programmes de l’Education Nationale fixent sa pratique à 108 heures par année scolaire dans les classes de l’élémentaire (ce qui correspond à environ 2 heures par semaine).

L’EPS a par ailleurs toute sa place dans les apprentissages du fait de la construction des compétences qu’elle permet chez les enfants :

  • aide à la socialisation (respect des règles collectives, équipes qui regroupent des élèves qui ne se parlent pas d’ordinaire, esprit d’équipe…)
  • construction de la confiance en soi à travers la meilleure connaissance du corps
  • compétences motrice (muscles longs, prise de risque mesurée, connaissances des limites personnelles…)
  • situation de réussite pour certains enfants qui ne réussissent pas dans les matières fondamentales
  • réponse au besoin de mouvement

Il arrive que les séances d’EPS soient exécutées si et seulement si le travail sur les matières fondamentales est terminé ou, même parfois, si la classe a été sage (parfois, c’est un élève qui en est privé). On ne prive pas une classe ou un élève (ou un groupe d’élèves) d’EPS comme on ne les priverait pas de maths ou de lecture. L’EPS n’est ni une récompense (on fait de l’EPS si et seulement si vous êtes sages) ni un outil de punition (pas d’EPS puisque vous avez mal travaillé).

Ceci est également valable pour la musique.

Pour aller plus loin : “Les dernières choses à supprimer des programmes scolaires sont la chorale, l’éducation physique, la récréation”

………………………………………………………………..

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *