3 idées pour aider les enfants à faire leurs devoirs avec plus de joie

3 idées pour aider les enfants à faire leurs devoirs avec plus de joie

aider les enfants à faire leurs devoirs avec plus de joie

La joie est l’émotion de l’apprentissage alors que le stress bloque les apprentissages. Pourtant, les devoirs sont plus souvent des moments de tension que de joie. Il est possible d’aider les enfants à faire leurs devoirs avec plus de joie en réintroduisant du jeu et de la connexion émotionnelle.

L’importance de récapituler

Il est utile de prendre quelques minutes pour récapituler les points importants vus pendant le moment des devoirs. Cela peut passer par des questions stimulant la métacognition de ce type :

  1. Comment as-tu procédé ? Par quoi as-tu commencé ? As-tu procédé par étapes ?
  2. Qu’est-ce qui t’a surpris dans cette activité ? Qu’est-ce qui t’a rassuré ?
  3. Qu’est-ce qui t’a aidé à réussir cette activité ? Fais la part de ce qui vient du travail lui-même, de tes propres compétences, des ressources que tu as mobilisées.
  4. Quelles difficultés as-tu rencontrées et comment les as-tu affrontées ?
  5. Qu’est-ce qui, peut-être, t’a manqué pour réussir ?
  6. Cette activité ressemble-t-elle à d’autres que tu as déjà faites ? Lesquelles ?
  7. Après coup, te dis-tu quelque part : « j’aurais pu procéder autrement » ?
  8. Qu’est-ce que tu penses avoir appris en faisant ce travail ? Ou que fallait-il connaître pour bien le réaliser ?
  9. Quels enseignements pourrais-tu tirer de ce travail pour d’autres, différents ? Si tu avais trois conseils à donner à un camarade qui aurait à faire le travail, que lui dirais-tu ?
  10. Qu’est-ce que tu vas modifier, après avoir réfléchi à tout ça ?

Ce moment de récapitulation peut également être l’occasion de demander à l’enfant comment il a vécu ce moment et ce qu’il aimerait changer, faire différemment la prochaine fois, comment introduire plus de joie au moment des devoirs.

En tant que parents, nous pouvons également dire notre satisfaction, à la manière du renforcement positif :

  • ce que nous avons apprécié (“Merci d’avoir…”),
  • ce que nous remarqué (“J’ai remarqué que tu as…”),
  • mentionner les qualités démontrées par l’enfant (“Tu as fait ça puis ça. C’est ce qu’on appelle de la persévérance/ de la créativité…”).

Inventer un rituel de fin

Quand la séance des devoirs est terminée, il peut être utile de remplir le réservoir affectif des enfants ET des adultes. On va alors s’autoriser un petit rituel pour se défouler et se “reconnecter” (recréer du lien d’amour dans la joie).

A chaque famille de choisir ce qui lui convient : la danse des sioux autour de la table, le tour de stade du vainqueur, le cri de la joie ou de Tarzan, s’applaudir….

Ces rituels qui passent par le corps permettent de décharger les tensions et le stress accumulés pendant la séance des devoirs.

Ne pas faire de l’école une obsession

En tant que parents, nous avons beaucoup à gagner à garder en tête que les enfants sont bien plus que des élèves et que les notes ne sont que des notes.

Les apprentissages peuvent passer par le jeu et le rire parce que l’intelligence grandit dans la joie. Voici quelques exemples pour jouer et apprendre : Les devoirs faits dans la douleur ne conduisent qu’à des inconvénients : comment rendre les devoirs ludiques et efficaces ?

Une “mauvaise” note ou des tensions au moment des devoirs ne doivent pas venir gâcher des soirées entières (et encore moins dégrader la qualité des relations familiales à moyen et long terme).

Ainsi, mieux vaut éviter les sujets liés aux notes et aux devoirs pendant les repas parce que le repas doit justement être un bon moment où les membres de la famille prennent du plaisir à être ensemble et à créer des liens.

………………….
Source : Chouette c’est l’heure des devoirs ! : 50 idées pour aider votre enfant à travailler joyeusement à la maison grâce à la pédagogie positive de Charles Caplette (éditions Eyrollles)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *