Des pistes pour aider les enfants déficients intellectuels souffrant de troubles de la perception visuelle


L’importance de dépister les déficits sensoriels chez les enfants déficients intellectuels

enfants déficients intellectuels troubles de la perception visuelle

Crédit image : Mockup psd created by rawpixel.com – www.freepik.com

Le rôle de la perception et ses fragilités chez les enfants ayant des troubles de l’efficience intellectuelle

Odile Klinger-Delarge, enseignante spécialisée et autrice du livre 100 idées pour accompagner les enfants déficients intellectuels, rappelle l’importance de dépister de possibles déficits sensoriels associés chez les enfants ayant des troubles de l’efficience intellectuelle. En effet, la perception via les sens est à la fois la faculté et la procédure qui permettent de prendre connaissance de l’environnement. Par ailleurs, les problèmes liés à la réception ou à l’analyse des informations sensorielles participent à la déficience intellectuelle.

Grâce à la perception, l’enfant associe ce qui est perçu par les sens en images mentales.

Les difficultés peuvent se situer à différents niveaux :

  • celui du recueil de l’information (problème de vue ou d’audition par exemple),
  • celui de son intégration,
  • celui du recours à des représentations mentales.

Ainsi, pour tous les enfants déficients (comme pour les autres d’ailleurs),  il convient de vérifier la vision auprès d’un ophtalmologue et l’audition chez un pédiatre  et de mettre en place un traitement/ un suivi éventuel.

Les conséquences des troubles de la perception visuelle

Odile Klinger-Delarge rappelle que certains enfants avec déficience intellectuelle comme les enfants porteurs de trisomie 21 ont statistiquement plus fréquemment des troubles de la réfraction comme la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme, auxquels s’ajoute parfois un strabisme.

Les enfants porteurs de trisomie 21 ont une maturation plus lente de la zone maculaire (région centrale de la rétine). Cependant, le développement de leur perception visuelle est similaire à celui des autres enfants mais leurs acquis apparaissent plus tardivement et plus lentement.

La conséquence est que les jeunes enfants porteurs de trisomie 21 discriminent mal, et que leur exploration visuelle est souvent déficitaire. Ils rencontrent ainsi fréquemment des difficultés de coordination visuo-motrices, des troubles de la poursuite visuelle et ont un champ visuel réduit.

Ils passent moins de temps à regarder les objets, y portent peu d’intérêt et ont peu de curiosité envers de nouveaux objets. De plus, ils s’attachent parfois de manière exclusive à quelques détails sur lesquels ils se focalisent au détriment de tout le reste.

Des pistes pour aider les enfants déficients intellectuels souffrant de troubles de la perception visuelle

Pour aider un enfant souffrant de déficience intellectuelle à appréhender son environnement, il est nécessaire de l’accompagner dans l’identification de son monde perceptif, de lui apprendre à voir ce qui l’entoure et à le nommer :

  • inciter le très jeune enfant à augmenter sa coordination visuo-motrice en l’incitant à regarder ce qu’il a dans les mains, ce qu’il touche, car il ne le fait pas spontanément ;

 

  • l’aider par la verbalisation et la sollicitation à s’intéresser aux objets de son environnement ;

 

  • prendre en compte les troubles éventuels de la poursuite visuelle qui entraînent des difficultés à explorer un objet dans sa totalité ;

 

  • nommer pour l’enfant, et ce dès son plus jeune âge et de manière explicite, les lieux et les objets de son environnement : « Nous sommes dans le couloir, … asseyons-nous sur le banc… » ;

 

  • solliciter son attention en ayant conscience qu’il éprouve des difficultés à se remémorer ses expériences visuelles antérieures ;

 

  • lui décrire les lieux, les couleurs, les formes, les sensations ;

 

  • lui apprendre à regarder des images (par exemple, utiliser des imagiers, des planches d’images ou de photos pour nommer les objets).

Plus de ressources : 5 jeux pour l’éducation sensorielle des jeunes enfants

…………………………………………..

Source : 100 idées pour accompagner les enfants déficients intellectuels : Changer le regard sur ces enfants. Les aider à progresser vers l’âge adulte  de Odile Klinger-Delarge (éditions Tom Pousse)

Commander 100 idées pour accompagner les enfants déficients intellectuels sur Amazon, sur Decitre ou sur Cultura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *