Dictée : 3 idées pour progresser en orthographe (6/12 ans)

Dictée : 3 idées pour progresser en orthographe (6/12 ans)

dictée progresser orthographique

Dans leur livre 100 idées pour faire classe autrement, les auteurs proposent un dispositif pour les dictées en classe. Ce dispositif se décline en 3 variantes et posent des situations problèmes orthographiques aux élèves à partir de leurs propres productions (en général, tirées de texte libres). Les élèves sont amenés à résoudre ces problèmes orthographiques collectivement en mobilisant leurs connaissances.

Ce travail peut se faire en classe entière ou en groupes selon les possibilités et besoins.

La phrase dictée du jour

Une phrases est extraite d’une production d’un élève par l’enseignant et, avec l’accord de l’élève qui l’a produite, est reproduite sur le cahier d’orthographe des élèves. La veille de la dictée, cette phrase est étudiée en classe : accords en genre et en nombre, terminaisons de conjugaison, homophones…

Le jour de la dictée, l’enseignant dicte cette phrase et les élèves l’écrivent.

Dans un deuxième temps, les élèves vont travailler par petits groupes pour vérifier l’orthographe de chaque mot de la phrase. Ils ont le droit de s’aider de supports (leçons, dictionnaires…) et, s’ils sont bloquées ou n’arrivent pas à se mettre d’accord, de regarder la phrase collée à la fin du cahier (dans ce cas, les élèves devront dessiner une barre à chaque consultation d’une aide, le but du jeu étant de regarder de moins en moins avec le temps).

Dans un troisième temps, une mise en commun a lieu où l’enseignant est simplement un scripteur : il écrit les différentes graphies des mots de la dictée proposées par les élèves. Ces graphies peuvent être changées selon les explications des élèves entre eux jusqu’à une version unique finale. Quand les élèves se sont mis d’accord sur une version unique finale, vient la validation officielle avec la phrase initiale dans le cahier.

La phrase truquée du jour

Dans cette variante, l’enseignant part d’une phrase produite par un élève dans une production d’écrit mais va laisser délibérément une erreur en l’écrivant au tableau. Il annonce aux élèves qu’ils doivent débusquer cette erreur collectivement, en se mettant d’accord.

La phrase donnée du jour

Cette fois-ci, l’enseignant recopie une phrase sans erreur au tableau et les élèves doivent expliciter pourquoi elle est juste d’un point de vue orthographique. C’est une sorte “d’anti dictée” qui permet de donner du sens aux règles orthographiques étudiées.

………………………………….
Source : 100 idées pour faire classe autrement de Christophe Charpiot, Fahima Melizi et Cédric Gueyraud (éditions Tom Pousse). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander 100 idées pour faire classe autrement sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *