Des changements simples dans la correction peuvent faire une réelle différence chez les enfants dys (évaluation positive et confiance en soi)

Des changements simples dans la correction peuvent faire une réelle différence chez les enfants dys (évaluation positive et confiance en soi)

correction enfants dys

Envisager la correction des copies différemment peut être vraiment significatif pour un enfant dys à partir du moment où la correction indique comment s’améliorer, soulignes les progrès et évite le découragement lié à des jugements du type “Peut mieux faire” ou “Faible”.

Quelques changements simples dans la correction peuvent faire une réelle différence en rapport avec la confiance en soi des enfants dys (mais aussi chez les autres) :

  • Éviter le rouge : cela peut sembler anecdotique mais la couleur rouge est perçue comme agressive par les enfants.

 

  • Écrire des commentaires aidants qui indiquent une direction à donner aux efforts en suggérant des pistes d’amélioration et des ressources utiles.

 

  • Mentionner ce qui est bien fait (même les plus petites choses).

 

  • Différencier le fond et la forme : on ne demande pas à un myope d’enlever ses lunettes pour lire au tableau parce qu’on n’évaluerait pas alors ses compétences en lecture mais le niveau de sa myopie. Idem pour les enfants dys : quand on décompte des points pour les fautes de français à un enfant dyslexique ou dysorthographique, on n’évalue pas l’exactitude de ses réponses mais son niveau de dyslexie ou de dysorthographie (il en va de même pour la propreté de la copie d’un enfant dyspraxique).

 

  • Comptabiliser le nombre de réponses justes : même si un enfant en difficulté progresse, ses résultats restent souvent faibles et ses progrès se remarquent peu au risque d’un profond découragement. Par exemple, un enfant dyslexique ou dysorthographique peut continuer à avoir 0/20 en dictée même si son stock de mots bien écrits augmente. Il est alors possible (et souhaitable) de comptabiliser le nombre de réponses justes (plutôt que le nombre d’erreurs). Il s’agit de déterminer quels sont les mots importants ou les règles qui doivent être absolument appliquées et de comptabiliser le nombre de fois qu’ils sont bien utilisés (et éventuellement la progression par-rapport à la dernière dictée).

………………………………
Source : Aider son enfant à lire : 50 fiches contre la dyslexie de Delphine de Hemptinne (éditions de Boeck Supérieur)

 

Credit image : freepik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *