Comment l’intelligence humaine se construit-elle selon les neurosciences ? 3 fondations de l’intelligence humaine.

Comment l’intelligence humaine se construit-elle selon les neurosciences ?

intelligence enfants neurosciences

Céline Alvarez, linguiste et ex-professeure des écoles, estime qu’il existe 3 fondations de l’intelligence humaine.

1. L’importance de l’environnement

L’être humain pose les fondation de son intelligence dans les premières années de sa vie avec ce que lui offre l’environnement et en faisant ses propres expériences.

L’environnement doit être suffisamment riche pour permettre des expériences et proposer un bon équilibre entre sécurité et exploration.

La pédagogie Montessori insiste sur l’ambiance tandis que la pédagogie Reggio estime que l’environnement est un enseignant à part entière.

Lire aussi : Comment (et pourquoi) agir sur la périphérie de l’enfant plutôt que sur l’enfant (aménager l’espace en classe ou à la maison pour favoriser l’auto discipline) ?

2. Pouvoir agir et explorer

Il n’est pas nécessaire d’être immobile et assis à un bureau pour apprendre. C’est même plutôt l’inverse : le mouvement crée l’intelligence et les élèves étouffent leur potentiel cérébral en restant immobiles.

Plusieurs options sont envisageables pour permettre le mouvement à l’école et à la maison :

  • bouger d’une pièce à l’autre (voire d’un étage à l’autre) (par exemple pour mémoriser l’orthographe des mots d’une dictée en lisant le mot dans une pièce puis en l’écrivant dans une autre);
  • ne jamais priver un enfant/ ado de récréation ni de sport;
  • laisser les élèves marcher pieds nus (ou en chaussettes) en classe (et même dans l’herbe);
  • repenser l’aménagement des classes et l’enseignement pour permettre les déplacements libres (comme dans cette classe);
  • autoriser les enfants à bouger autant qu’ils en ont besoin quand ils font leurs devoirs (par exemple, c’est OK de s’asseoir par terre, de s’allonger la tête en bas ou encore de tourner avec la chaise de bureau);
  • réviser et apprendre debout;
  • autoriser les gribouillages.

Cela suppose un changement de paradigme de la part des adultes et un réaménagement complet des classes traditionnelles.

3. Recevoir de l’amour

L’être humain est un être social : il a besoin de l’étayage et de l’amour de ses pairs pour développer les fonctions essentielles de son intelligence.

La première chose à faire est d’être dans une bienveillance active. – Céline Alvarez

La posture des adultes est essentielle : c’est notre humanité, notre amour, notre disponibilité et notre foi totale dans les capacités de l’enfant qui sont les leviers de son intelligence.

 

-> Pour aller plus loin : regarder la vidéo Conclusion neurosciences par Céline Alvarez.

……………………………………………………………….

Source : Les lois naturelles de l’enfant par Céline Alvarez (éditions Les Arènes)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *