Révisions efficaces : comment être sûr.e de maîtriser ses cours ?

Révisions efficaces : comment être sûr.e de maîtriser ses cours ?

maîtriser cours révisions

Dans leur livre J’apprends à apprendre au collège, André Giordan et Sonia Warnier proposent 4 conditions pour vérifier la bonne maîtrise du contenu des cours :

  • le réciter

Mémoriser (enregistrer une information dans la mémoire à long terme) et utiliser cette information (l’extraire de la mémoire pour la mobiliser en situation de problème/ de réflexion) sont deux mécanismes différents pour le cerveau.

Réciter en gardant la leçon sous les yeux et en y jetant un coup d’oeil de temps en temps comme “aide mémoire” travaille à la fois la mémorisation et l’utilisation de l’information. Mais ces quelques coups d’oeil sur les titres, sous titres ou mots clés jouent le rôle d’indices récupérateurs pour la mémoire. Or ces indices ne seront pas là le jour de l’évaluation. Réciter avec les indices sous les yeux ne suffit donc pas pour s’assurer de la maîtrise du contenu hors du contexte d’apprentissage.

  • le dire avec ses mots sans document sous les yeux

Les sciences cognitives ont montré que reformuler avec ses propres mots sans support sous les yeux est une des manières les plus efficaces pour mémoriser à long terme. Cette reformulation est d’autant plus efficace quand on passe par l’écriture (plutôt que par l’oral).

Il s’agit de réfléchir sur une question traitée récemment en cours et d’écrire sur celle-ci un petit texte dans lequel les idées clés sont exposés dans des termes personnels et reliées à d’autres concepts (traités en cours ou extérieurs).

Ce processus d’écrire pour apprendre est efficace parce qu’il combine différents éléments de réflexion :

  • la récupération (rechercher activement et sans support  en mémoire des connaissances)
  • l’élaboration (relier des informations nouvelles à des informations anciennes déjà stockées dans la mémoire)
  • la génération (reformuler des idées avec ses propres mots).

Le travail de correction vient dans un deuxième temps. Même si la reformulation est incomplète ou fausse, écrire pour apprendre conduit à un meilleur apprentissage pour peu que la solution soit fournie ensuite.

  • écrire les mots clés, les formules, les dates, les chapitres (titres et sous titres) du cours

Faire des fiches de révision avec seulement les mots clés, les formules, les dates, les titres des chapitres et sous chapitres permet de s’auto tester. On peut imaginer ces auto tests sous forme de flash cards pour vérifier la maîtrise des éléments clés. Sur une face, l’élément clé (mot clé, nom d’un théorème, dessin…) est noté; sur l’autre face, la réponse est donnée (définition du mot clé, règle du théorème, traduction en langue étrangère du dessin…).

Une manière efficace d’utiliser ces flash cards peut être la méthodes des cartes mémoires inventé par Sebastian Leitner. Cette méthode consiste en une série de quatre boîtes à étudier dans lesquelles se trouvent des fiches.

  • Dans la première boîte se trouvent les éléments à étudier (ceux qu’il faut revoir régulièrement parce qu’ils ne sont pas maîtrisés et qu’on fait encore des erreurs dessus).
  • Dans la deuxième boîte se trouvent les éléments mieux maîtrisés (sur lesquels on est assez bon). Cette boîte est travaillée moins souvent que la première.
  • Dans la troisième boîte, les fiches sont travaillées moins souvent que dans la deuxième parce que les contenus sont mieux maîtrisés.
  • Dans la quatrième boîte, les fiches sont travaillées encore moins souvent que dans la troisième boîte parce que les contenus sont maîtrisés.

Dès qu’on se trompe à une question, on avance la fiche d’une boîte pour faire en sorte que cette fiche soit travaillée plus souvent.

  • utiliser et dépasser les erreurs

Giordan et Warnier proposent de noter sur un petit carnet les erreurs les plus fréquentes, leur raison et comment les éviter. Les noter ainsi que les stratégies pour les surmonter permet de prendre conscience que ces erreurs sont évitables avec de l’attention et de la méthodologie. Ce carnet peut être relu de temps en temps, notamment avant les évaluations.

Les 11 erreurs les plus fréquentes à l’école (et comment les analyser et les dépasser)

…………………………………………………………………………………………………………………

J’apprends à apprendre au collège de André Giordan et Sonia Warnier (éditions PlayBac). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander J’apprends à apprendre au collège sur Amazon ou sur Decitre.

 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *