Plan de bataille pour les révisions des examens

Plan de bataille pour les révisions des examens

-Dresser un bilan des matières à réviser et commencer par celles :

  • qui réclament le plus de temps, notamment pour comprendre et mémoriser le contenu,
  • qui “paient” le plus : les forts coefficients.

-Penser à organiser les journées autour d’objectifs ni trop laxistes ni exigeants

-Stimuler le désir de réussir en affirmant les motivations :

  • est-ce que la réussite à cet examen correspond vraiment à mon projet ?
  • Si oui, lequel ? Projet professionnel, projet personnel, faire plaisir aux autres, exister aux yeux des autres (amis, famille…) ?

Si le projet est personnel, les révisions en seront plus faciles. A chaque découragement, il suffira de visualiser la réussite, la future vie rêvée. Si le projet n’est pas personnel, il est possible de trouver une oreille attentive sans jugement ou alors d’en faire un défi, un jeu.

-Comprendre les attentes des examinateurs et décoder ce qui est attendu :

  • comprendre le type d’épreuves (dissertation, exercices, QCM, compte rendu, oral…)
  • consulter les annales et leurs corrigés
  • passer des épreuves “blanches”
  • demander précisions aux enseignants et aux anciens élèves
  • consulter les programmes
  • regarder les sites spécialisés qui précisent les instructions officielles (pour le bac)

-Penser aux pauses : pour un planning horaire des derniers jours, imposer une pause de 5 minutes toutes les heures (ou 15 à 20 minutes toutes les trois heures)

– Se doter de méthodes d’apprentissage, de compréhension et de mémorisation efficaces : 

-Se doter de méthodes de gestion du stress et de la motivation efficaces :

-Dans les deux/ trois mois avant l’épreuve, faire un planning des points à revoir par semaine et par jour :

  • reprendre l’ensemble des matières et des fiches/ outils utilisés pour apprendre tout au long de l’année
  • faire le point sur ce qui a été oublié ou incompris
  • récapituler les points capitaux et les structures de chaque chapitre (titres, sous titres, définitions importantes, mots clés…)
  • établir un planning de points à revoir par semaine et par jour. A cet effet, un Kanban peut être très efficace.

>>>Le Kanban : cette méthode se présente sous forme de 3 colonnes sur une feuille/ un tableau avec des post its. La première colonne s’intitule A FAIRE, la deuxième EN COURS et la troisième FAIT. La première colonne contient les tâches à réaliser, qui n’ont donc pas encore été commencées. La deuxième colonne contient les tâches en cours de réalisation, qui sont donc commencées mais qui n’ont pas été terminées. La troisième colonne contient toutes les tâches qui ont été réalisées et qui sont maintenant terminées. Sur les post its seront notées toutes les tâches (par exemple, la révision d’un chapitre dans une matière précise, une dissertation à refaire comme sujet blanc et à auto corriger…). Au début de la session de révisions, tous les post its seront collés dans la colonne A FAIRE puis, quand une tâche est commencée, le post it est déplacé dans la colonne EN COURS et enfin dans la colonne FAIT quand elle est achevée. Le Kanban permet de matérialiser et visualiser la progression.

kanban révisions

-Les deux dernières semaine, se remémorer chaque cours sans support (récapituler les titres et sous titres de chaque chapitre, les mots clés, les définitions importantes, quelques éléments de contenu à développer et mettre sous forme de phrases dans le cadre d’une dissertation par exemple, mémoriser des exemples d’application ou les procédures pour résoudre des problèmes en mathématiques ou sciences, engranger des listes de mots, photographier des cartes et schémas).Alterner avec des exercices d’application pour mettre en pratique les éléments théoriques (se poser des questions sur des cours littéraires comme le français ou l’histoire, résoudre des problèmes pour les matières scientifiques…).

>>>La technique Pomodoro peut être utile à cette étape pour faire un planning heure par heure, jour par jour.  la technique Pomodoro est utile pour exploiter la propension qu’a notre cerveau à continuer à mettre en lien les informations après une période d’apprentissage. Elle permet également de planifier efficacement des objectifs de travail, ce qui favorise la lutte contre la procrastination. Il existe des applications pour smartphone qui permettent de planifier des plages de travail entrecoupées de pause afin d’en maximiser l’efficacité. Ces applications proposent de définir une liste de tâches à effectuer dans la journée, de régler leur ordre de priorité et de lancer le chronomètre qui avertit à la fin de chaque session :

 

– Les derniers jours, revoir l’ensemble dans une vision synthétique : les structures sous jacentes à chaque chapitre en commençant toujours par se poser des questions pour reconstruire le savoir plutôt que se contenter de lire.

-Se détendre la dernière demie-journée avant l’épreuve dans le calme et le repos : pour être en pleine possessions de ses moyens, les batteries doivent être rechargées (ex : prendre un bain, regarder un film divertissant, aller prendre un repas du midi ou un goûter à l’extérieur…).

-Se mettre en projet pour le lendemain : visualiser le déroulement de la journée du lendemain étape par étape, du réveil à la sortie de le salle d’examen. La “mise en projet” est importante pour donner une direction à l’inconscient et se visualiser en situation de réussite.

-La veille, se coucher tôt et mettre deux réveils…

………………………………………………………………………………………………………………………………

Source : Apprendre à réviser de André Giordan et Jérôme Saltet (éditions Librio). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Apprendre à réviser sur Amazon.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *