stress à l'école

Ados et enfants : 4 facteurs de stress à l’école

Ados et enfants : 4 facteurs de stress à l’école

Selon Sonia Lupien, auteur du livre Par amour du stress, le stress se développe à partir de 4 facteurs appelés SPIN :

  • Sens du contrôle diminué

Le stress survient quand on a l’impression qu’on n’a aucun contrôle sur la situation.

  • Personnalité menacée

Le stress survient quand la situation menace notre intégrité, notre personnalité.

  • Imprévisibilité

La situation est imprévisible.

  • Nouveauté

La situation est nouvelle.

 

A l’école : bon et mauvais stress ?

Qu’est-ce que le stress ?

Un certain niveau de stress est nécessaire car il est là pour nous signaler un danger et nous pousser à réagir face à une menace.

Le stress est d’abord une réaction physiologique de l’organisme pour s’adapter à différentes situations rencontrées au cours de la vie. Le stress passe par deux phases principales :

  • la production d’adrénaline : « je peux y arriver, j’ai les ressources nécessaires ». L’adrénaline booste, met en mouvement, rend plus présent et efficace, donne de l’énergie.
  • la production de cortisol (hormone du stress) : le cortisol aide à calmer un état de stress en augmentant le taux de glucose dans le sang.

 

A quel moment le “bon” stress devient-il du “mauvais” stress ?

Le problème intervient quand ces deux hormones sont secrétées en trop grande quantité face à une situation de stress trop importante, répétée ou qui dure longtemps.

  • L’adrénaline rend angoissé et/ou en colère. Le Dr Catherine Gueguen que nous sommes alors submergés par un sentiment de peur et que notre corps entre en hyper vigilance, prêt à tout moment à attaquer, fuir ou se replier.
  • Un taux élevé de cortisol entraîne le sentiment d’être sans courage, triste, en grande insécurité. Catherine Gueguen ajoute : « L’enfant se sent menacé et angoissé. Ses pensées, ses émotions, ses perceptions sont voilées par un sentiment de peur, de grand danger, il est inhibé, dans l’impossibilité d’entreprendre et de surmonter la moindre difficulté ».

On peut réagir de deux manières face à une menace perçue, selon le niveau de cortisol et d’adrénaline dans le sang :

1.Le stress agit comme un motivateur et permet de relever le défi, de faire face à la menace perçue de manière appropriée.

2.Le stress agit comme un bloquant (par exemple, les enfants sujets à un mauvais stress à l’école seront incapables de mémoriser ou de restituer une donnée connue en situation d’évaluation). Il laisse la place à la panique s’il est mal géré.

 

Quels dangers du “mauvais” stress chez les enfants ?

Quand le mauvais stress devient chronique, il peut affecter l’organisme de plusieurs manières :

  • sur la santé physique (système immunitaire fragilisé, maux de tête et/ou de ventre, hypertension, troubles de la vue, troubles du sommeil…)
  • sur la santé psychique (difficulté à contrôler l’humeur et les émotions, anxiété, agressivité, réactions de peur, perte de confiance en soi…)
  • sur les apprentissages (mémorisation inhibée, cerveau supérieur inaccessible, difficulté de concentration, prise de décision et d’initiative affectée…)

 

Je vous propose un outil anti-stress à ce lien pour aider les enfants et les ados à gérer leur stress.

Enregistrer

Leave a Reply

Name *
Email *
Website