Il faut se lever une fois par heure, bouger 1 à 2 minutes… et danser ! (Lucy Vincent)

Il faut se lever une fois par heure, bouger 1 à 2 minutes… et danser ! (Lucy Vincent)

se lever une fois par heure bouger danser

Lucy Vincent est neurobiologiste et est l’auteur du livre Faites danser votre cerveau (éditions Odile Jacob). Dans son TedX de septembre 2018, elle explique en quoi nous avons tout à gagner à bouger de manière plus régulière… et à danser tous les jours !

Lien entre mouvement, émotions et intelligence

Le manque d’activité physique

Le muscle est beaucoup plus qu’une machine qui nous fait bouger. Chaque fois que nous contractons nos muscles, des centaines de messagers sont libérés et soit agissent sur les tissus voisins, soit passent dans la circulation sanguine.

Ces messagers sont essentiels pour l’équilibre du corps et du cerveau, dans le sens où ils agissent sur toutes nos fonctions vitales et sur notre système immunitaire.

Le manque d’activité physique pendant plus d’une heure entraîne un déséquilibre dans tous les systèmes du corps. De manière graduelle, à force de ne pas assez bouger, des états pathologiques émergent à long terme.

Finalement, la nouvelle est plutôt bonne : il suffit de bouger une minute pour contrer les effets  insidieux à long terme de l’inactivité… à condition de de le faire toutes les heures d’éveil !

Le rôle du cervelet

Notre cervelet est responsable de la coordination très fines de mouvements précis (tels que les mouvements d’un revers ou tennis ou des pas de danse).

Il y a beaucoup de liens entre le cervelet et le cerveau cognitif (y compris le cortex pré frontal, siège du raisonnement et de la logique) et entre le cervelet et les réseaux émotionnels (système limbique). De plus, l’architecture même du cervelet fait que, quand nous apprenons de nouveaux mouvements, le réseau qui se crée dans le cervelet est mis en lien avec les autres réseaux du cerveau.

Cela signifie que la programmation de mouvements sont très liés à notre intelligence et à nos émotions. Le bon sens nous le fait déjà entre apercevoir : la communication non verbale (posture du corps, mimiques du visage…) donne des renseignements sur l’état émotionnel de la personne.

La danse : le chaînon manquant entre mouvement, émotions et intelligence

Lucy Vincent  rappelle que les êtres humains ont toujours dansé. Il y a 40 000 ans, nos ancêtre dansaient déjà. Pour elle, la danse est presque une fonction biologique. Toutes les société se sont structurées autour de rituels qui incluent de la danse (y compris dans nos société dites modernes comme le bal de fin d’étude ou la danse des mariés).

Pour tester son intuition, Lucy Vincent et son équipe ont mené une étude dans une entreprise : un groupe d’employés a appris tous les jours de la semaine quelques pas de danse et, le vendredi, ils étaient réuni pour danser la chorégraphie entière en musique (quelques minutes). L’étude a montré que les personnes se sont estimées moins stressées et plus en lien avec les autres participants. L’effet sur les émotions est donc immédiat.

Pourquoi ne pas faire la même chose à l’école ? Prendre cinq minutes par jour pour apprendre quelques pas de danse (et permettre aux enfants de se lever au moins une fois par heure).

……………………………………………..

Pour aller plus loin, le livre de Lucy Vincent : Faites danser votre cerveau (éditions Odile Jacob)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *