Rédiger une synthèse de documents

Rédiger une synthèse de documents

Rédiger une synthèse de documents

Trois étapes pour apprendre

Dans son livre Pour ne plus ramer à l’école, Chantal Wyseur propose une approche en trois étapes pour les élèves qui réfléchissent”en film”. Selon elle, ces élèves ont besoin de se projeter eux-mêmes, de se voir agir dans un film et de bouger pour apprendre.

1.Attitude active : pensée en 3D

Le corps entier se met en mouvement (on bouge vraiment ou en imagination comme si on jouait dans un film).

Cette attitude active est une pensée en 3 dimensions (mouvements accompagnés de sensations).

2.Attitude réceptive : langage et pensée en mots

La pensée passe ensuite par des mots : on écoute sa propre parole (voix basse ou haute voix), on parle à quelqu’un ou on écoute quelqu’un (ou on réentend quelqu’un parler dans sa tête).

3.Attitude détachée : pensée en image fixe

On utilise un écran mental pour y projeter des images en 2 dimensions. Le mot “images” est entendue au sens large (un plan de leçon, une formule, un dessin…).

Se mettre en action pour rédiger une synthèse de documents

Cette méthodologie en trois étapes peut être mise en application pour rédiger une synthèse de documents. Cet exercice est difficile car il demande de prendre position en faisant des choix dans les contenus proposés. Cela nécessite de devenir un avocat qui défend une cause et rassemble des arguments pour construire un discours convaincant.

Chantal Wyseur estime que les élèves qui pensent en film doivent vraiment se mettre mentalement en action pour construire une synthèse pertinente.

Préparation

  • Utiliser la pensée en 3 dimensions pour la consigne et les documents :
    • Se faire un film de la consigne en se demandant ce qui est cherché et quelle est la forme finale attendue puis se faire une image fixe de la structure écrite du rendu (nombre de lignes, présentation).
    • Se faire le film de chaque document en les lisant.
  • Comparer les films :
    • Comparer le film de ce qui est cherché avec le film de chaque document.
    • Faire un tri pour sélectionner les images dans les documents qui répondent à la consigne.
  • Formuler la thèse et les idées à défendre
    • Se projeter dans un film où on donne des arguments pour et des arguments contre en puisant dans les films des documents et en se sentant en action pour défendre des idées.
    • Se sentir présent dans ce film.

Rédaction

  • Noter les éléments qui permettent de répondre à la consigne
    • Ces éléments sont notés sous forme des mots-clés.
    • Écrire les mots-clés dans un ordre chronologique ou logique qui provient du film de chaque document afin de concevoir un chemin mental.
  • Rédiger une synthèse au brouillon
  • L’enrichir avec des détails selon la consigne (nombre de mots/ de pages maximum)

Pièges à éviter

  • Ramasser des morceaux de texte et les assembler de manière décousue
  • Ne pas prendre position dans le sens où un synthèse est forcément le résultat de choix

Selon Chantal Wyseur, de nombreux élèves ne sont pas présents dans leur synthèse car il n’ont pas fait les bons films et n’en n’ont pas été acteurs. Au final, la synthèse est fade ou n’a pas de sens.

……………………………………………
Source : Pour ne plus ramer à l’école : une méthode de travail pour les dys, les haut-potentiel et les autres de Chantal Wyseur (éditions Desclée de Brouwer). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Pour ne plus ramer à l’école sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *