La confiance en soi : une philosophie (une invitation à être à la hauteur de notre singularité)

La confiance en soi : une philosophie (une invitation à être à la hauteur de notre singularité)

livre confiance en soi philosophie

Présentation de l’éditeur

confiance en soi pépinCultivez les bons liens
Entraînez-vous
Écoutez-vous
Émerveillez-vous
Décidez
Mettez la main à la pâte
Passez à l’acte
Admirez
Restez fidèle à votre désir
Faites confiance au mystère

En puisant dans les textes des philosophes et des sages, dans les travaux des psychanalystes et des psychologues, mais aussi dans l’expérience de grands sportifs, d’artistes ou d’anonymes, ce livre éclaire le mystère de la confiance en soi. Et nous montre le chemin pour avoir davantage confiance en nous.

J’ai aimé

J’ai découvert récemment les ouvrages de Charles Pépin et j’ai apprécié son approche entre philosophie et mentions d’exemples inspirants de personnalités connues et moins connues. Charles Pépin affirme que l’une des raisons du manque de confiance en soi est que la vie humaine est réellement difficile et éminemment incertaine.

Le livre La confiance en soi : une philosophie est organisé autour de 10 chapitres :

  1. Cultivez les bons liens (la confiance relationnelle)
  2. Entrainez-vous (pratique de la confiance)
  3. Ecoutez-vous (faire confiance à son intuition)
  4. Emerveillez-vous (quand la beauté nous donne confiance)
  5. Décidez (la confiance dans le doute)
  6. Mettez la main à la pâte (faire pour se faire confiance)
  7. Passez à l’ac te (agir pour prendre confiance)
  8. Admirez (confiance et exemplarité)
  9. Restez fidèle à votre désir (l’antidote à la crise de confiance)
  10. Faites confiance au mystère (la confiance en la vie)

Charles Pépin rappelle que la confiance n’est pas une affaire entre soi-même et soi-même. On a besoin d’être mis en confiance, on a besoin que quelqu’un participe à construire notre confiance car nous sommes des êtres de relation. Pour lui, confiance en soi et confiance relationnelle vont de pair. C’est donc un même mouvement qui aide à gagner confiance en soi et à faire confiance aux autres. De plus, nous avons besoin d’expériences concrètes, de compétences précises et de succès reconnus pour éprouver de la confiance. Pépin parle d’un “saut de la confiance” : de la confiance en la capacité à effectuer une action précise qui se construit avec le temps, nous nous rendons compte que nous avons confiance en nous… et en la vie. Seule notre expérience peut nous apporter la confiance et cette confiance ne se matérialise pas dans la certitude de savoir refaire quelque chose qu’on sait déjà faire mais se faire confiance,  c’est entreprendre quelque chose d’incertain. Avoir confiance en soi, ce serait accepter l’incertitude et même l’aimer. Pour Charles Pépin, la confiance en soi est indissociable de l’audace et d’une rencontre des autres et du monde. Charles Pépin insiste sur l’importance de l’admiration : nous admirons celles et ceux qui ont osé devenir eux-mêmes, parce qu’ils sont inimitables et donc inspirants. Admirer quelqu’un dont l’exemple nous élève nous donne envie de révéler le meilleur en nous-même également. Cela nécessite de bien se connaître afin de ne pas chercher à copier les autres, à se conformer : (re)prendre confiance en soi, c’est (re)trouver le chemin de notre vérité personnelle, de notre désir, de notre élan.

 

Plusieurs phrases ont particulièrement retenu mon attention et j’ai envie de les partager avec vous :

Personne ne peut, seul, prendre confiance en soi. La confiance en soi est d’abord une histoire d’amour et d’amitié.

Prendre confiance en soi, c’est apprendre à aimer sa liberté au lieu d’en avoir peur. Il y a une joie particulière à s’en sentir capable.

Faire avec ses mains, avec son intelligence et avec son coeur : voilà la promesse d’une confiance retrouvée.

Agir, c’est se donner une chance d’avoir de bonnes surprises : c’est se donner une chance d’expérimenter la tendresse du monde.

Confiance technique et confiance relationnelle ne font ainsi pas tout : elles prennent leur source dans une foi primordiale, dans cette confiance en la vie si dure à définir mais tellement simple à ressentir. Cette confiance en la vie n’est pas une confiance en quelque chose. Elle est LA confiance.

 

Dans cet ouvrage philosophique, Charles Pépin nous invite à être à la hauteur de notre singularité et, en tant qu’adultes au contact d’enfants (parents, éducateurs, enseignants…), nous pouvons participer à construire la confiance en soi des enfants et adolescents. Avoir confiance en soi n’est pas synonyme d’être sûr de soi mais de trouver la force d’oser malgré le doute, en pouvant compter sur des ressources tant internes qu’externes et sur une foi inébranlable dans la vie.

………………….
La confiance en soi : une philosophie de Charles Pépin (éditions Pocket) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander La confiance en soi sur Amazon, sur Decitre ou sur Cultura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *