Le journal de bord : un outil pour personnaliser la relation enseignant/ élèves et motiver en classe

Le journal de bord : un outil pour personnaliser la relation enseignant/ élèves et motiver en classe

 journal de bord classe

Dans son livre Cessons de démotiver les élèves, Daniel Favre présente un outil qui permet de faire sentir à chaque élève qu’il est important et que ses ressentis comptent pour l’enseignant. Ce journal de bord permet à l’enseignant et aux élèves de communiquer brièvement, de se renseigner mutuellement sur leurs ressentis et de prévenir la transformation de certains conflits en violence.

Les élèves sont invités (mais pas forcés) à écrire leurs ressentis sur le cours dans un journal de bord. Chaque élève peut écrire ce qu’il a compris, ce qu’il n’a pas compris, ce qu’il trouve dur, s’il a l’impression d’avoir travaillé, d’avoir écouté, ce qu’il pense (accord, désaccord), s’il a éprouvé de la joie ou de la fierté (en posant des questions, en réussissant un exercice, en aidant un camarade…). Chaque élève a un petit cahier qui lui sert de journal de bord, qui est personnel et peut être consulté par l’enseignant seulement.

L’enseignant fait la même chose : à la fin du cours, le professeur peut noter les efforts faits et encourager, pointer ce qui a empêché l’élève de comprendre, aider les élèves à formuler en leur posant des questions, en les invitant à être plus précis dans leurs remarques.

Le journal de bord est un outil de réflexion et de prise de conscience pour les élèves.

La grande majorité s’en empare rapidement parce qu’il leur permet de prendre la parole d’une manière personnelle et authentique. Pour les élèves qui ne s’en emparent pas immédiatement, les remarques peuvent s’étoffer quand les émotions sont plus importantes (fierté d’avoir réussi, colère, sentiment d’injustice) ou par effet d’entraînement (en voyant que cet outil n’est pas un outil de contrôle ou d’évaluation de plus mais ouvre la voie à une relation respectueuse).

Souvent, quand un élève n’est pas content d’une réflexion faite par l’enseignant, il a le réflexe de prendre son journal de bord qui sert alors de défouloir pour sa colère et lui permet de s’apaiser de lui-même.

Le journal de bord est donc une source importante de renseignements pour le professeur qui a ainsi vite connaissance des ressentis des élèves et peut réagir rapidement.

Le journal de bord peut également servir d’appui pour les enseignants lors du remplissage des bulletins : rappeler un progrès, un non-découragement, une attitude altruiste, une idée émise par l’élève, la joie d’avoir trouvé la solution à un problème… toutes les petites choses qui peuvent restaurer la motivation et l’estime de soi.

Par ailleurs, des formules comme “tu sembles prendre beaucoup de plaisir à bavarder avec tes voisins, as-tu conscience que cela peut diminuer ton temps d’attention ?… te prive d’une occasion de comprendre ?… va avoir un impact sur tes projets futurs ?” sont des exemples pour encourager les élèves à s’auto-discipliner.

…………………………………………………

Source : Cessons de démotiver les élèves: 19 clés pour favoriser l’apprentissage de Daniel Favre (éditions Dunod). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Cessons de démotiver les élèves sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *