12 petits jeux sans matériel à faire en famille pour progresser en lecture (niveau CP/CE1)

12 petits jeux sans matériel à faire en famille pour progresser en lecture (niveau CP/CE1)

jeux-lecture-sans-materiel-cp-ce1

Ces jeux peuvent être utilisés pour compléter de façon ludique l’apprentissage de la lecture. Ils ne nécessitent pas de matériel couteux ou de préparation. Ces petites activités ludiques peuvent être réalisées à l’école ou partagées en famille avec les apprentis lecteurs. Ils seront l’occasion de bons moments partagés.

 

1. Distribuer un bout de papier sur lequel on aura écrit ou imprimé une courte phrase avec seulement des graphèmes connus de l’enfant. L’enfant lit la phrase (à haute voix ou à voix basse selon sa préférence), retourne le papier et dit la phrase de mémoire. Ce jeu a deux objectifs : diminuer l’appréhension de la lecture et développer la mémoire de travail.

 

2. Écrire ou imprimer des verbes ou des phrases incitant à l’action sur des bouts de papier, toujours en fonction des graphèmes connus . L’enfant pioche au hasard un papier et doit effectuer l’action (par exemple, crie, marche, chante, tire la table, pousse le canapé, coupe une banane, apporte un stylo rouge…).

On peut également écrire des questions : quelle est la couleur du pull de maman ? qui est à la salle de bain ? comment vas-tu ?…

 

3. Jouer à “dessiner, c’est gagné !” : l’enfant lit une consigne, un mot ou une expression qu’il fera deviner aux autres par le dessin.

 

4. Écrire des petits messages d’encouragement, d’amour ou de vie quotidienne puis les glisser sous l’oreiller, dans la trousse, dans la poche du manteau dans l’enfant… ou faire livrer les messages par un envoyé spécial (je connais une maman qui fait passer des petits mots comme “à table !” à son fils de 7 ans par sa petite soeur de 2 ans qui est toute contente de faire la messagère !).

 

5. Pratiquer la lecture alternée : l’adulte (ou un copain/frère/soeur) lit un mot, une phrase ou un paragraphe puis c’est au tour de l’enfant et ainsi de suite.

 

6. Jouer à faire des paires : on propose 3 mots écrits sur des bouts de papier. Parmi eux se trouve un intrus. L’enfant doit lire les mots puis mettre en paire les deux mots de la même famille ou qui ont un sens commun (par exemple, dent, dentiste, canard – érable, platane, sylo…).

 

7. Le jeu du pendu : la lecture (décodage) et l’écriture (encodage) sont complémentaires. Le jeu du pendu met l’accent sur l’encodage.

Un joueur choisit dans sa tête un mot dont il n’indique que le nombre de lettres sous la forme de tirets sur un tableau ou une feuille. L’enfant doit découvrir le mot choisi par l’autre joueur. Pour cela, il dit à voix haute une lettre qu’il pense être présente dans le mot. Si la lettre est présente, elle est écrite à la place qu’elle occupe dans le mot. Si la lettre n’est pas présente dans le mot, le joueur qui a choisi le mot dessine un des éléments de la potence du pendu.

Si l’enfant devine le mot avant que la potence ne soit entièrement dessinée, il a gagné. Le nombre de coups varie souvent de 8 à 10.

Il existe de nombreuses possibilités de jouer au pendu en ligne.

Vous pouvez tout à fait remplacer le pendu par un autre dessin en 8 ou 10 éléments pour une version non violente de ce classique :).

 

8. Suppression de son pour former de nouveaux mots (conscience phonologique) : supprimer à l’oral le premier son du mot “tard” et le remplacer par un autre (ex : dard ou fard). A décliner avec d’autres mots (lit/ nid ou riz; foire/ poire ou noir; bon/ don ou son; lac/ sac ou bac; louche/ bouche ou mouche…)

 

9. La lecture en mouvement : ce jeu ,basé sur le mouvement, peut être proposé avec tout type de mot et est particulièrement adapté pour les mots outils. Il s’agit d’écrire les mots à lire sur des bouts de papier et de répartir les cartes par terre en cercle. L’enfant se placera au milieu de ce cercle et on lui donnera des consignes telles que “place ton pied droit sur le mot BIEN”, “pose ta main droite sur le mot DANS” ou bien “pose ta main gauche sur le mot SOUS”. Il reviendra au centre du cercle à chaque consigne.

 

10. Présenter un livre lu : il s’agira de présenter un livre lu aux autres membres de la famille en répondant aux questions suivantes

  • Mon personnage préféré est… parce que…
  • Le personnage que j’ai détesté est… parce que…
  • Après la lecture de ce livre, je me suis senti.e…
  • J’ai aime ce livre parce que…
  • Je n’a pas aimé ce livre parce que…
  • J’ai été surpris.e quand…
  • J’aurais imaginé un autre titre comme…
  • J’aurais imaginé une autre fin comme…

 

11. Sans le A : Sans le A est un abécédaire écrit par Michaël Escoffier et illustré par Kris Di Giacomo. A une lettre près, chaque mot en devient un autre. Chaque lettre de l’alphabet donne lieu à l’association de deux mots : l’un avec la lettre en question, l’autre sans. Ce qui donne par exemple : Sans le A, la carotte fait crotte !/ Sans le S, ma sirène s’appelle Irène ! On peut s’amuser à inventer nos propres jeux de mots en famille (chez nous, cela a donné : Sans le I, mon image est transformée par un mage. Sans le T, un rat devient le dieu Ra.)

 

12. Fabriquer les lettres de l’alphabet en pâte à modeler : certains enfants ont absolument besoin de toucher et de prononcer la lettre avant de pouvoir entrer dans la lecture. Fabriquer et toucher chaque lettre de l’alphabet va alors leur être d’une grande aide. Ils pourront écrire avec ces lettres des petits mots sous la dictée (ex : os, sac, lac, mur, sali, sol, vis, tri, avril, animal…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *