10 jeux pour enfants sur les émotions

10 jeux pour enfants sur les émotions

jeux pour enfants sur les émotions

Je vous propose une sélection de jeux pour découvrir les émotions avec les enfants (à partir de 5/6 ans). Ces derniers pourront cultiver leur intelligence émotionnelle mais aussi relationnelle, à travers l’amélioration de la conscience de leurs sensations et l’enrichissement de leur vocabulaire émotionnel.

Dans tous ces jeux, il ne s’agit pas d’être dans le correct ou l’incorrect mais dans la compréhension que les émotions sont plus ou moins intenses selon les situations vécues et que les mots employés pour qualifier les états émotionnels sont porteurs de sens pour soi-même et pour les autres. Ces jeux sont riches pour des échanges entre enfants sur la manière dont ils perçoivent les émotions et à la valeur qu’ils attribuent aux mots pour les exprimer.

1.Développer le vocabulaire

On peut attirer l’attention des enfants sur le fait qu’une même émotion n’a pas toujours la même intensité. Être en colère n’est pas pareil que de ressentir de l’inconfort, de l’énervement ni non plus que de ressentir de la rage ou de la fureur. On peut proposer aux enfants d‘enrichir leur vocabulaire des émotions sous forme de jeux (en consacrant une session par émotion).

On leur proposera une petite liste de mots (noms ou adjectifs) qui qualifient l’intensité d’une émotion primaire : colère, tristesse, peur, joie, dégoût, surprise, honte. Selon l’âge des enfants, on introduit plus ou moins de mots qualifiant l’intensité des émotions. On pourra les introduire par deux afin de faciliter les comparaisons et la compréhension de la différence de signification entre les mots (en choisissant un mot à intensité basse et un autre à intensité haute). On pourra s’appuyer sur ce tableau des adjectifs (non exhaustif) :

jeu pour enfants sur les émotions

 

En introduisant un mot, on pourra le placer dans un contexte (une petite situation inventée, une situation vécue par nous-même, une situation vécue au sein du groupe des enfants, une référence à une histoire connue par tous les enfants…).

On pourra demander aux enfants si certains d’entre eux connaissaient déjà la signification de ces mots, s’ils ont déjà ressenti les émotions liées à ces mots dans une situation, comment ça s’est passé pour eux à l’intérieur (les sensations dans leur corps, leurs pensées) et à l’extérieur (les mimiques du visage, les mouvements, les mots prononcés, les actions), quelle différence ils perçoivent entre les différents mots introduits.

Une fois ce tour de table effectué, on peut demander aux enfants s’ils connaissent d’autres mots qui qualifient l’émotion en question et quelle intensité ils y associent. On pourra alors noter les mots proposés sur une sorte de frise ou un thermomètre qui figure l’intensité des émotions. Voici un exemple avec la colère :

jeu enfants sur les émotions

 

2.Mimer les émotions

Une fois le premier jeu effectué, on peut proposer des mimes aux enfants. On donnera une consigne aux enfants en s’appuyant sur l’intensité des émotions primaires sans nommer les mots vus auparavant (par exemple, grosse colère/ moyenne colère/ petite colère).

Avec ces consignes (“mimez une petite, moyenne, grosse peur/ tristesse/ colère/ joie/ surprise”), les enfants sont donc invités à mimer les différentes intensités des émotions primaires. On profitera de cet exercice pour enrichir le vocabulaire des enfants en nommant les émotions selon leur intensité :

  • agacement/ énervement/ furie
  • désagrément/ tristesse/ désespoir
  • étonnement/ surprise/ stupéfaction
  • enthousiasme/ joie/ excitation
  • appréhension/ peur/ effroi
  • écœurement/ dégoût/ malaise

Entre chaque consigne, on demandera aux enfants comment qualifier cette émotion avec un des mots appris dans le premier jeu. On pourra également leur demander ce qui les fait dire cela : quelles ont été les sensations éprouvées dans le corps lors du mime ? quelles ont été les pensées dans la tête ? quels ont été les mouvements faits, les mimiques du visage ?

 

3.Classer les émotions

On attribuera un mot (adjectif ou nom vu dans le premier jeu) qualifiant une émotion primaire à certains enfants dans le groupe. Les enfants seront invités à se classer par ordre d’intensité selon les mots qui leur ont été attribués (par exemple, déçu/ seul/ accablé).

On restera disponible et bienveillant pour répondre aux questions des enfants sans leur imposer une bonne réponse : c’est OK de ressentir que le rejet est plus fort que l’abandon, c’est également OK de ressentir une même intensité pour deux mots ou plus (par exemple, étonnement et surprise), et c’est aussi OK de ne pas être d’accord entre plusieurs personnes parce que chacun a son ressenti à l’intérieur et son propre vécu.

 

4.Dialogues en charabia

Les enfants sont assis sur des chaises par deux, face à face. Ils se tiennent le dos bien droit et se regardent. Puis ils commencent à parler en charabia de différentes façons suivant des indications. Ils peuvent se parler en charabia comme s’ils étaient :

  • en colère,
  • tristes,
  • apeurés,
  • surpris,
  • dégoûtés,
  • joyeux,
  • honteux,
  • timides,
  • confiants.

On pourra également pratiquer ce petit exercice en mimant des émotions : “Imaginons que nous sommes très heureux. Comment nous parlerions-nous dans une langue qui n’existe pas ?”. On pourra guider vers des sons et des onomatopées différentes (pour éviter de tourner en boucle sur les mêmes sons ou de discuter seulement en “blabla”).

A la fin de ce petit exercice, on peut demander aux enfants quels sont les différences entre les divers manières de parler selon l’état émotionnel envisagé (ton de la voix, posture du corps, mimiques du visage…).

 

5.Dessiner les émotions

Énoncer une émotion puis inviter les enfants à dessiner différents traits représentant chacun une émotion (un trait en colère, un trait déçu, un trait joyeux, un trait apeuré…).

Laisser le choix parmi plusieurs types de crayons et plusieurs couleurs pour jouer à la fois sur l’épaisseur du trait, sur sa couleur, sur sa forme, sur sa taille… Il est possible de guider les enfants en précisant qu’un trait joyeux sourit, qu’il se sent léger mais qu’un trait en colère fait la tête, qu’il est enragé, qu’il a envie de crier ou de taper.

En s’aidant de ce travail, demander aux enfants de choisir une émotion dans une liste et de dessiner le portrait de cette émotion (des visages en colère, des visages apeurés, des visages joyeux…).

jeux enfant émotion

>> Plus de détails ici : 4 étapes pour sensibiliser les enfants aux émotions à travers l’art

 

6.Le désaccord

Les enfants sont par deux et un thème sujet à désaccord leur est donné où chaque enfant va prendre un parti. Ils auront alors la mission de trouver un accord qui convient aux deux. Quelques exemples :

  • la destination des vacances : l’un veut partir à la mer, l’autre à la montagne;
  • le cinéma :  l’un veut voir un film d’aventure, l’autre un film d’amour;
  • la voiture :  l’un veut une voiture rouge, l’autre une voiture bleue;
  • le repas :  l’un veut aller au restaurant, l’autre veut rester manger à la maison…

Il sera précisé que le désaccord doit être réglé de façon pacifique : les enfants doivent passer du désaccord à l’accord sans qu’aucun des deux ne se sentent spolié et sans s’agresser. On peut imaginer laisser les enfants commencer à parler puis, s’ils ne trouvent pas de solution et campent sur leurs positions, leur proposer de parler de leurs émotions et de leurs besoins, émettre l’idée qu’il est possible de trouver une solution qui concilie leurs besoins sans que ce soit l’idée de départ de l’un ou de l’autre.

 

7.Les dés des émotions 

Le dé des émotions est un jeu qui permet aux enfants de découvrir les émotions. Il s’agit de deux dés :

  • l’un présente les 6 émotions primaires avec un petit picto pour chacune des émotions nommée

jeu enfant émotions

  • l’autre présente 6 “défis” que les enfants devront relever en lien avec les émotions

jeu enfants émotion

La règle du jeu est de lancer les dés en même temps : le premier dé renseigne sur l’émotion sur laquelle l’activité va porter et le deuxième sur l’activité à réaliser. Il y a 6 activités :

1.Mime cette émotion

2.Trouve un synonyme

3.Raconte un souvenir où tu as ressenti cette émotion (quand l’enfant s’est mis en colère ou alors sa plus grande colère de toute sa vie, ce qui lu i a fait ressentir une grande joie…)
tristesse, une peur

4.Dessine l’émotion (cela ne va pas nécessairement porter sur un visage qui exprime l’émotion mais peut-être par une couleur tout simplement ou un trait plus ou moins cassé/ épais… ou encore une métaphore comme un soleil pour la joie ou la pluie pour la tristesse…)

5.Mentionne une histoire/ conte où cette émotion apparaît (ou un personnage guidé par cette émotion)

6.Décris un animal qui pourrait symboliser cette émotion et dis pourquoi (l’idée est d’associer un animal aux attributs de l’émotion : cela nécessite donc de réfléchir aux sensations corporelles qui accompagnent l’émotion, aux situations qui font émerger ces émotions. Ainsi, pour la tristesse, les enfants pourraient penser à une bébé gazelle dont la maman a été mangée par le lion; pour le dégoût, ils pourront mentionner un animal qui inspirent du dégoût… il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse à partir du moment où les enfants sont capables d’expliquer leur raisonnement).

Dans ces jeux sur les émotions, l’étayage de l’adulte pourra être nécessaire (notamment pour poser des questions sur les attributs des émotions ou pour aider à générer des idées pour le dessin par exemple).

Fichier PDF à télécharger : jeu-des-émotions-enfants

 

8.Le Times-up des émotions

Je vous propose 12 cartes émotions pour jouer avec les enfants à un équivalent du Times-up.

jeu enfant émotion

Le principe du jeu est simple et se joue par équipes (de 2 joueurs ou +). Chaque équipe est répartie autour de la table et les membres d’une même équipe ne sont pas assis les uns à côté des autres. Une partie se déroule en 3 manches au cours de laquelle chaque équipe doit deviner le plus d’émotions représentées sur les cartes. Chaque manche dure un temps limité (en général 30 secondes, mais on peut prévoir plus de temps avec des enfants jeunes).

Lors de la première manche, le joueur qui doit faire deviner les émotions a le droit de parler autant qu’il le souhaite pour faire deviner le nom de l’émotion à son équipe, sans jamais prononcer le nom de l’émotion inscrit sur la carte qu’il a tirée. Il est interdit d’écarter une carte difficile. C’est ensuite autour de l’autre équipe et ainsi de suite jusqu’à ce que toutes les cartes soient découvertes.

Lors de la deuxième manche, les émotions ne peuvent être devinées qu’à partir d’un seul mot.

Enfin, lors de la troisième manche, le joueur qui doit faire deviner les émotions des cartes va passer par le mime.

Les équipes comptent le nombre de cartes qu’elles ont découvertes à chaque manche et les additionnent à la fin pour déterminer quelle équipe a gagné.

Télécharger les cartes au format PDF pour impression : carte times up émotions. D’autres cartes trouvables sur internet ou dans le commerce peuvent être utilisées pour jouer à ce jeu.

Ce jeu peut être intéressant car il oblige les joueurs à définir les émotions (parler des sensations, trouver des synonymes, penser à des situations dans lesquelles elles sont éprouvées…) et à passer par les mots autant que par le corps.

jeu enfant émotions

Les cartes étant peu nombreuses, le jeu sera limité dans le temps et il est possible de le faire suivre par un temps d’échange sur les difficultés rencontrées pour faire deviner les émotions, sur ce qui a été plaisant et moins plaisant au cours de ce jeu. On pourrait également demander aux joueurs s’ils auraient pensé à d’autres émotions à intégrer dans le jeu. La place de l’adulte est primordiale pour rappeler le cadre de sécurité (on ne se moque pas, toutes les idées sont légitimes, laisser le choix aux enfants de s’exprimer ou non).

9.Les émotions en musique

Ce jeu vise à associer un son à une émotion. Il se pratique de façon simple et les enfants peuvent y jouer dès 4/5 ans.

Placés en cercle, les enfants seront invités à exprimer leurs émotions tout en faisant du bruit avec un instrument de musique (tels que triangle, bâton de pluie, xylophone, tambour, maracas, flûte…).

Les enfants doivent, à tour de rôle, dire la phrase suivante et faire le bruit avec l’instrument de musique :

Etape 1 : l’enfant dit la phrase : “Je me suis levé ce matin et je me sens…”

Etape 2 : l’enfant choisit une émotion. Cela suppose d’avoir fait un petit travail préalable sur le vocabulaire des émotions.

Etape 3 : L’enfant fait le bruit qui exprime les sensations et émotions telles qu’il les ressent avec l’instrument de musique. Le son peut être doux, fort, en plusieurs coups, se répéter…

Etape 4 : Ensuite, il passe l’instrument à l’ami à côté de lui. Et l’autre enfant reprend les mêmes étapes. Il choisit l’émotion qu’il ressent lui-même et traduit cette émotion avec l’instrument de musique.

On peut imaginer ce jeu sous forme de rituel matinal et proposer chaque jour un instrument de musique différent. Les émotions ne sont pas censurées : les enfants peuvent se sentir tristes, en colère, joyeux… Si les enfants n’arrivent pas dans un premier temps à s’emparer de l’activité, on peut soi-même montrer l’exemple en verbalisant l’émotion ressentie et en la mettant en son.

 

10.Les cartes des émotions

Cette activité s’appuie sur des cartes qui invitent à parler des émotions. Chaque élève tire une carte et répond à la question proposée par la question :

jeu émotions famille

L’enseignant peut ensuite demander : “Et de quoi aurais-tu eu besoin ?”

 

Pour tous les jeux autour des émotions, il est important de rappeler que chaque réponse est OK (il n’y a pas de mauvaise réponse), qu’on a le droit de ne pas répondre si on n’en a pas envie et qu’il est interdit de se moquer et de répéter ce qui a été dit en dehors du temps de l’activité.

……………………………………………………

Vous trouverez plus d’activités autour des émotions pour jouer en famille ou en classe dans mon coffret : Et si on jouait avec les émotions ? (éditions Hachette Pratique). J’y ai intégré un jeu de l’oie, un memory des émotions, un jeu des 7 familles, une roue des émotions et des fiches de régulation émotionnelle. Disponible en librairie, en centre culturel ou sur internet.

Commander Et si on jouait avec les émotions ? sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur la Fnac