5 idées pour écrire des histoires (production d’écrit) – élémentaire et collège

5 idées pour écrire des histoires (production d’écrit)- élémentaire et collège

idées écrire histoires enfants

Je vous propose des idées pour écrire des histoires à proposer aux enfants (inspirées par le coffret La fabrique à histoires).

1.Le binôme fantastique

Le binôme fantastique est une idée de Gianni Rodari, écrivain italien. Il s’agit de choisir deux éléments qui a priori n’ont aucun rapport entre eux et de chercher comment les assembler dans une histoire.

Les mots peuvent être de toute sorte puis il suffit de les mettre en relation et de laisser l’imagination se mettre en route en inventant des histoires qui peuvent réelles, improbables, vécues, extraordinaires…

Par exemple : chien et armoire (un chien possède une armoire dans laquelle il range les os qu’il trouve : qui va finir par découvrir cette cachette ?/ un chien garde une armoire, impossible de s’en approcher car il montre tout de suite les crocs : que peut-il bien y avoir dedans ?/ un chien se cache dans une armoire : de quoi peut-il avoir peur ?…).

2.Et si ? 

Il est possible de renverser des situations en partant de suppositions imaginaires. Et si quelque chose se passait différemment de d’habitude ? Quelles en seraient les conséquences ? Comment réagiraient les gens ?

Par exemple : les feux bleus

Le même Gianni Rodari imagine un début d’histoire amusante : tous les feux de la ville sont passés au bleu. Evidemment, les automobilistes ne savent pas comment réagir. Que signifie ce feu bleu ? Faut-il s’arrêter, avancer ou… autre chose encore : mais quoi ? Comment cette histoire peut-elle se finir ?

3.Les objets parlent

Les objets vivent des vies passionnantes mais ils ne sont pas doués de parole alors personne n’en a connaissance. Et si on donnait la parole aux objets ?

Quelques exemples :

Le drame des pommes

Une pomme est témoin d’un crime : sa meilleure copine est épluchée et découpée en quartiers pour finir sur une tarte aux pommes. Ensuite, elle raconte le drame à une autre pomme. Que dit-elle ?

Les chaussures

Tes chaussures racontent à leurs copains les chaussons la journée qu’elles ont passée avec toi  (les lieux où elles sont allées, les choses vues, les personnes rencontrées, les dialogues entendus, les choses écrasées…).

4.Chacun son tour

On peut raconter une même histoire de plusieurs points de vue. Il s’agit de choisir des objets de l’entourage proche ou connu et d’imaginer une même scène racontée par plusieurs “témoins” (par exemple, une partie de console racontée par le canapé, la manette et la mouche présente dans la pièce).

5.La fin sans fin 

On peut aussi proposer plusieurs fins à une même histoire en utilisant la phrase : “L’histoire pourrait se terminer là mais…”. Cette phrase peut être répétée plusieurs fois dans un texte pour inciter à creuser plus loin et développer l’action (par exemple, imposer l’utilisation de cette phrase un nombre de fois défini à l’avance dans l’histoire).

………………………………….
Source : La fabrique à histoires de Bernard Friot (éditions Milan)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *