6 jeux de géographie pour apprendre à lire des cartes géographiques (7 ans et +)

6 jeux de géographie pour apprendre à lire des cartes géographiques (7 ans et +)

jeux géographie enfants

L’un des objectifs de l’étude de la géographie avec les enfants est l’acquisition de compétences cartographiques (interpréter le titre d’une carte, lire une légende, calculer des distances, connaître l’emplacement de certains points importants…).

Dans son livre Une année pour donner le goût de l’école (7-11 ans), Elsa Thiriot propose plusieurs jeux pour apprendre à lire des cartes de géographie avec les enfants :

Des défis 

Les défis peuvent prendre la forme de petites questions portant sur la carte à travailler :

  • Quel est le pays qui est bordé au nord par la mer du Nord et dans lequel se trouve le port de Rotterdam ? 
  • Quel est le pays le plus au Nord de l’Europe ? 
  • Quels pays ont une frontière avec la France ? 
  • Quels mers et océans bordent le Royaume-Uni ? 

Les enfants pourront se poser des petits défis en groupe également ou poser des défis à l’adulte.

Des voyages 

Il est possible de lier des questions pour un voyage imaginaire sur la carte dont voici un exemple :

Comment s’appelle le pays qui a la forme d’une botte ? Trouve le sur la carte. Nous allons le traverser. Nous commençons par franchir une chaîne de montagne tout au nord du pays. Comment s’appelle-t-elle ? Cite quatre grandes villes dans lesquelles nous pourrions faire escale dans ce pays, du nord au sud. Nous voici à l’extrémité de la botte, prêts à embarquer pour la Sicile : quelle distance va parcourir notre bateau en partance du port de Reggio di Calabra jusqu’à Syracuse ? 

Des cartes-puzzles

Il s’agit ici de photocopier une carte, de la plastifier et de la découper en morceaux. Ces morceaux constituent un puzzle à reconstituer.

Cette activité est facilement personnalisable en fonction du niveau des enfants et des compétences à travailler (nombre, forme et taille des morceaux).

Il est possible de fournir un modèle aux enfants si besoin (à l’échelle ou plus petit).

Des cartes-mémoires

Ce jeu des cartes-mémoire est très simple :

  • montrer une carte aux enfants,
  • prendre le temps de la décrire et de former des évocations mentales puissantes (images mentales de la carte et de la légende, film sous forme de trajet d’un point à un autre, mots ou phrases réentendus dans la tête),
  • retourner la carte,
  • demander aux enfants de dessiner ce dont ils se souviennent (noms des pays/ mers/ villes, contours, points, noms des villes, reliefs…) soit sur une carte vierge, soit sur une feuille complètement blanche.

Une carte imaginaire

Il s’agit ici de travailler les légendes, les symboles et les points importants à faire figurer sur une carte selon le type de carte travaillée (titre, échelle, rose des vents, points pour les villes, noms des pays frontaliers, noms des mers, fleuves et leurs noms, reliefs…).

On laissera libre cours à l’imagination des enfants concernant le pays ou le continent qu’ils veulent imaginer (noms inventés, nombre de pays, présence de fleuves et/ou de massifs montagneux, localisation des villes…).

La condition est qu’une personne extérieure puisse lire cette carte et s’y retrouver. Les symboles devront donc être explicités dans une légende, le titre être présent etc…

Des cartes à remplir

Cette activité est plus classique. Une carte vierge sera fournie aux enfants et ils devront la remplir dans un premier temps avec les éléments qu’ils connaissent puis, dans une deuxième temps, avec des éléments fournis sous forme de liste par l’adulte. Enfin, les enfants pourront s’auto corriger avec une carte modèle remplie.

Cette activité se prête bien à un travail collectif en petit groupe où les enfants s’appuient sur l’intelligence collective pour remplir la carte.

Une carte topographique 

Cette activité consiste à créer un relief en trois dimensions avec les enfants afin qu’ils comprennent la manière dont une carte plane rend compte des volumes.

Observer une carte topographique IGN d’endroits connus des enfants (par exemple, explorer au cours d’une balade). Il s’agira de repérer des lieux familiers (monuments, rivières, lacs…) ainsi que des reliefs (montagne, colline, plateau).

Attirer l’attention des enfants sur les lignes tracées en orange et expliquer qu’elles représentent un changement d’altitude.

Suivre des lignes oranges avec les doigts et les décrire (ondulées, circulaires…). Remarquer que ces lignes dessinent une série de formes concentriques qui semblent emboîtées les unes dans les autres.

Expliquer qu’il faut se représenter ces lignes empilées les unes sur les autres (plus une montagne est haute, plus elle est représentée par un nombre important de couches).

Proposer un bricolage pour rendre cette représentation plus concrète : scanner la carte IGN, sélectionner un élément que les enfants connaissent, agrandir l’élément et l’imprimer en format A4.

Expliquer aux enfants qu’ils vont transformer cette représentation plane en représentation en trois dimensions.

Inviter les enfants à décalquer chacune des formes concentriques sur des feuilles de papier séparées et les reporter sur du carton ondulé.

Empiler les morceaux de carton les uns sur les autres du plus grand au plus petit pour une représentation en trois dimensions. Pour plus de réalisme, peindre les formes  avec plusieurs nuances de verts et de bruns.

Monter la maquette en découpant un bouchon de liège en plusieurs rondelles à intercaler entre chaque forme en carton par collage.

 

………………………………………………………………..

Source : Une année pour donner le goût de l’école (7-11 ans) : 52 semaines d’activités pour accompagner les enseignements par le jeu de Elsa Thiriot (éditions Mango).

Commander Une année pour donner le goût de l’école (7-11 ans)  sur Amazon ou sur Decitre

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *