Impulsivité : 10 jeux pour apprendre aux enfants à maîtriser leurs réponses impulsives

Contrôler l’impulsivité pour résoudre des problèmes de la vie quotidienne et à l’école.

jeux enfants impulsivité

L’impulsivité, c’est agir sans réfléchir et sans délai.  A l’inverse, l’inhibition de l’impulsivité, c’est se contrôler, retenir un geste ou une réponse automatiques, résister à la distraction et s’imposer un délai.

Sur le plan neurologique, inhiber, c’est empêcher les automatismes qui émergent automatiquement (c’est-à-dire sans conscience de notre part) à partir d’un déclencheur. L’inhibition demande un effort et est coûteuse sur le plan cognitif. Il s’agit principalement de l’inhibition de :

  • routines antérieurement automatisées,
  • réponses automatiques non pertinentes relativement à l’objectif de la tâche,
  • l’arrêt d’une réponse déjà initiée et de l’inhibition d’une réponse automatisée.

La capacité d’inhibition concerne plusieurs domaines :

  • différer la prise d’une récompense (voir le test des marshmallows);
  • inhiber les interférences (la difficulté à inhiber les automatismes provoque des biais de raisonnement -> par exemple, si le mot “plus” est présent dans un énoncé de mathématiques, les élèves vont avoir tendance à utiliser une addition sans chercher à analyser l’énoncé et la question posée);
  • faire preuve de flexibilité mentale (c’est-à-dire la capacité de passer d’une idée à une autre, de changer de point de vue ou de procédure). La flexibilité mentale porte sur le fait de s’empêcher d’utiliser une procédure routinière, habituelle afin de mieux répondre à la situation précise.

Eduquer est synonyme d’enseigner, non pas de punir. Je vous propose 10 jeux d’auto-régulation qui peuvent être proposés aux enfants dès 4 ans afin de maîtriser leurs réponses impulsives pour planifier dans des contextes scolaire ou extrascolaires et mieux vivre leurs relations avec les autres.

10 jeux pour apprendre aux enfants à maîtriser leurs réponses impulsives

Des jeux collectifs

1.Le jeu du “Ni oui, ni non”

Un grand classique : un joueur pose des questions à l’autre et ce dernier ne pas répondre aux questions du premier par “oui” ni par “non”.

Dès que l’un prononce le mot “oui” ou “non”, on change les rôles.


2.Jacques a dit

Là encore, un grand classique : un joueur donne une consigne en la faisant précéder des paroles “Jacques a dit”. Si la consigne est bien précédée des paroles “Jacques a dit”, l’autre joueur doit l’effectuer. Si la consigne est donnée sans dire “Jacques a dit”, personne ne doit bouger.

Plus les consignes sont données avec rapidité, plus les chances de se tromper sont grandes.

 

3.Le jeu de l’âne têtu

Les joueur se placent en face du meneur de jeu. Le meneur de jeu donne une consigne comme “tournez à droite”. Le jeu consiste à faire exactement l’opposé (tourner à gauche dans l’exemple).

Pour maintenir l’intérêt du jeu, on pourra donner des consignes de plus en plus complexes comme “avancez le pied droit” : les joueurs devront alors reculer le pied gauche.

 

4.Le jeu du ralenti

Le meneur de jeu choisit une action, de préférence une action qui se fait d’habitude sur un rythme rapide (courir, manger, se brosser les dents…). Les autres joueurs devront effectuer cette action au ralenti, le plus lentement possible.

On peut proposer ce jeu à des enfants qui ont tendance à se bagarrer : ils pourront se bagarrer pour de faux (sans se toucher) et au ralenti.

 

5.Un, deux, trois soleil (ou le jeu de la statue)

Un joueur de place face à un mur et les autres joueurs se placent à 20 mètres derrière lui. Le joueur face au mur dit : “un, deux, trois” et les enfants peuvent avancer. Dès que le premier joueur dit “soleil”, il se retourne et les autres doivent arrêter de bouger et se figer. Si l’un d’eux bougent, il doit repartir à la ligne de départ. Le gagnant est celui qui arrive au mur sans se faire prendre.

Une variante du principe de ce jeu est celui de la statue : un adulte passe de la musique et les enfants courent. Quand l’adulte étaient la musique, les enfants doivent se figer. L’adulte pourra réduire l’intervalle de temps entre chaque coupure de musique pour rendre le jeu plus amusant et plus difficile.

 

6.Le jeu des rythmes

On donnera des consignes relevant du corps en faisant intervenir la notion de rythme (par exemple : assis/debout en frappant dans les mains).

On peut compliquer les choses : au début, les enfants sont assis puis on varie les consignes.

Je frappe une fois dans mes mains, on se lève; je frappe deux fois dans mes mains, on garde la position dans laquelle on se trouve. 

Je frappe de nouveau une fois, on s’assoit; je frappe deux fois, on garde la position assise…

 

7.Ce qui a changé

Un adulte se présente devant les enfants.

Les enfants doivent bien observer l’adulte en repérant le plus de détails possibles en les mettant dans leur tête (les vêtements, les bijoux…).

Les enfants doivent ensuite fermer les yeux et, pendant ce temps, l’adulte modifie quelque chose sur sa personne (une boucle d’oreille enlevée, des lunettes ôtées, une bague changée de doigt, un lacet défait…).

Les enfants doivent ensuite trouver ce qui a changé.

Selon l’âge des enfants, il est possible de modifier des détails plus ou moins discrets.

Il est important de bien dire aux enfants de faire exister dans leur tête ce qu’ils observent avant la modification.

 

Des jeux dans le commerce

8.Bazar Bizarre

Bazar Bizarre est un jeu de réflexe et de réflexion de la marque Gigamic.

Ce jeu se présente sous forme de cartes et de 5 pions. Les cartes représentent des objets de couleurs différentes et les pions représentent ces mêmes objets.

Il s’agit d’identifier et d’attraper au plus vite l’objet représenté sur la carte retournée, s’il est de la même couleur sur la carte et sur le pion. Si aucun objet représenté sur la carte n’est de la même couleur que sur les pions, il faut attraper la pièce qui n’a absolument rien en commun avec la carte (ni la couleur ni l’objet).

La règle parait assez simple mais demande un vrai travail de réflexion et d’observation.

A partir de 6 ans.

avis jeu bazar bizarre

D’autres jeux d’observation sur le principe de Bazar Bizarre participe également à apprendre à contrôler l’impulsivité : Dobble, Pippo, Torteliki, ou encore Set pour les plus âgés.

9.Clac Clac

Le jeu est constitué de 36 disques et de 2 dés. Chaque disque représente 3 symboles différents,chacun d’une couleur   sont étalés sur la table. Le premier dé représente une couleur, le deuxième dé représente un symbole qu’on retrouve sur les disques.

A tour de rôle, les joueurs lancent les 2 dés qui vont indiquer quel symbole et quelle couleur trouver. Tous les joueurs doivent alors s’emparer du maximum de disques présentant cette combinaison forme/ couleur. Le but du jeu est d’aller le plus vite possible pour empiler les disques sans se tromper. Le gagnant est celui qui a la plus haute pile de disques.

règles du jeu clac clac

 

10.Des jeux d’adresse et d’équilibre

Les jeux d’adresse et d’équilibre apprennent à contrôler les gestes et à réfléchir avant d’agir, à inhiber les premiers réflexes, à “résister”.

En voici une petite sélection :

Mes premiers jeux Pyramide d’animaux (Haba) – à partir de 3/4 ans

jeu-dadresse-enfant

Le dauphin équilibriste – à partir de 3/4 ans

dauphin-jeu équilibre enfant

Les Mikado – à partir de 5/6 ans

mikado

Jenga (Hasbro) – à partir de 6 ans

jenga-jeu-impulsivite-enfants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Reconnaître les impulsions et la capacité des enfants à les surmonter est un complément efficace à ces petits exercices :

« Tu as le droit d’être en colère et ta colère est si forte qu’elle te donne envie de frapper. C’est dur parfois de se retenir et tu peux choisir de ne pas frapper. »

Les adultes pourront d’ailleurs faire mention d’un ou plusieurs jeux pour rappeler à l’enfant qu’il est effectivement capable de contrôler ses pulsions (“C’est comme quand tu joues à… Tu es capable de te contrôler, tu l’as déjà fait !”).