Éducation émotionnelle et relationnelle : 3 jeux pour apprendre à s’écouter vraiment (enfants de 7 à 10 ans)

Éducation émotionnelle et relationnelle : 3 jeux pour apprendre à s’écouter vraiment (enfants de 7 à 10 ans)

Les jeux d’éducation émotionnelle et relationnelle s’appuient sur le concept d’intelligence émotionnelle. Ils portent sur  :

  • la conscience de soi (de ses émotions, ses sensations, ses intérêts, ses valeurs…) et d’autrui (empathie),
  • la compréhension des émotions,
  • les compétences relationnelles,
  • la capacité à prendre des décisions et résoudre des problèmes sans violence.

Ce type de jeux entraîne une meilleure réussite scolaire, une meilleure qualité des relations, et s’accompagne d’une réduction des conduites agressives et de l’abus de substances psychoactives.

Dans cette optique, je vous propose 3 jeux pour apprendre à s’écouter vraiment (enfants de 7 à 10 ans).

1.Le bateau et les rochers

Matériel :

  • autant de bouts de papier que d’enfants qui participent au jeu
  • sur 3 papiers sera écrit “bateau”
  • sur les autres papiers sera écrit “rocher”

Chaque enfant tire un papier au hasard. Les enfants qui ont tiré les papiers “bateau” auront les yeux bandés. Les enfants qui ont tiré les papiers “rocher” vont se mettre en position dans toute la salle (assis ou debout, bien répartis dans tout l’espace). La pièce du jeu symbolise la mer.

Les enfants “bateau” devront aller d’un bout à l’autre de la pièce en évitant les rochers pour éviter de s’échouer. Quand un bateau s’approche d’un rocher, ce dernier imite le son des vagues “shh, shh, shh” pour avertir le bateau qu’il s’approche trop près.

Quand un bateau atteint l’autre côté de la pièce, il devient un rocher et un autre enfant bateau s’élancera et ainsi de suite.

Les rochers peuvent changer de position dans la mer à chaque nouveau bateau qui commence son voyage.

2.On ne s’écoute pas

Il s’agit dans ce jeu de faire l’expérience d’une absence d’écoute manifeste, à la fois en tant qu’émetteur du message et en tant que récepteur.

Les enfants se mettent deux par deux, assis face à face. Ils seront à tout de rôle l’émetteur et le récepteur. Au signal de l’enseignant, l’enfant qui endosse le rôle de l’émetteur raconte quelque chose qu’il aime faire (un jeu, un film, une activité, une sortie…). Pendant ce temps, l’enfant qui endosse le rôle de récepteur montre à l’autre qu’il ne l’écoute pas du tout (il peut détourner la tête, soupirer, lever les yeux en l’air, regarder par terre, croiser les bras, siffloter…).

Après 2 minutes, l’enseignant demande aux enfants d’échanger leurs rôles.

3.On s’écoute

Ce jeu est l’inverse du premier. La tâche de l’enfant qui écoute l’autre sera de répéter ce qu’il dit avec ses propres mots.

Au signal de l’enseignant, le premier enfant commence à raconter son histoire (quelque chose qu’il aime faire) et son interlocuteur l’écoute pendant une minute. Au bout d’une minute (symbolisée par l’enseignant qui frappe dans les mains, une petite sonnerie ou autre), le deuxième enfant répète ce que le premier a dit.

Les enfants échangent ensuite leur rôle.

 

Chaque jeu sera suivi d’un temps d’échange : l’enseignant demandera aux élèves comment ils se sont sentis dans chacun des rôles, quelles étaient leurs impressions, ce qu’ils ont aimé ou non, ce qui était facile et ce qui était difficile. Une question peut conclure chaque jeu : est-ce que quelqu’un veut dire ec

Il est possible de terminer cette séance de jeux par une ronde de massages : les enfants sont assis en cercle et chacun reçoit un massage dans le cou et les épaules de l’enfant assis derrière lui en même temps qu’il donne un massage à l’enfant placé devant lui.

Il est important dans ce genre de jeu de veiller au cadre de sécurité : personne n’est obligé d’y participer (de même pour les massages) et ce qui est dit au sein de la séance est confidentiel.

……………………………………………………………………….
Inspiration : Gardiens du Sourire – Ateliers psychologiques pour enfants de 5 à 10 ans de Nada Ignjatovic Savic (éditions Girasol)

Commander Gardiens du Sourire sur Amazon ou sur le site CNV France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *