Copies hors sujet : reconnaître et prendre au sérieux les efforts de l’élève avant de donner des conseils 

Copies hors sujet : reconnaître et prendre au sérieux les efforts de l’élève avant de donner des conseils

copies hors sujet

Quand un élève rend un travail hors sujet, incomplet ou comportant des erreurs, il est important de reconnaître l’effort investi par cet élève. Le simple fait d’avoir fournit du travail ajoute de la valeur à sa réalisation dans l’esprit de l’élève. Il n’a pas rien rendu : cela signifie qu’il a consacré du temps et de l’énergie à ce travail. Il a dû prendre des décisions, utiliser des connaissances et des ressources cognitives, il a sacrifié du temps et a maintenu son attention un certain temps sur ce travail en particulier, il a surmonté la peur de l’échec, la crainte de faire des erreurs… tout cela pour produire quelque chose de plus ou moins valable plutôt que rien. Il se peut que, pour l’élève, le sentiment de sa valeur personnelle soit en jeu dans l’appréciation de ce travail. Plus l’élève a travaillé sur un projet, plus ce projet compte pour lui et plus il va avoir tendance à identifier sa valeur personnelle à la valeur attribuée à ce projet par l’enseignant.

 

En tant qu’enseignant, il est donc intéressant de reconnaître les efforts que la réalisation de ce travail a coûtés à l’élève même si ce travail est hors sujet ou n’est pas à la hauteur des attentes. Ces efforts peuvent prendre plusieurs formes :

  • la mise en oeuvre de compétences et connaissances,
  • l’engagement dans l’activité au détriment d’autres activités plus plaisantes,
  • le dépassement de l’anxiété liée à la peur de mal faire et de se révéler incompétent.

Reconnaître ces efforts ainsi que la valeur accordée par les élèves à leur travail est essentiel : cela permet de créer une sorte de “pont émotionnel” avant de pointer les erreurs et de proposer des pistes pour reprendre le travail. Ces pistes seront mieux accueillies et prises au sérieux sans que l’élève se sente incompétent, paresseux ou ignorant. On préserve ainsi sa dignité et son estime de soi, tout en bâtissant une relation de confiance.

Un feedback est plus efficace quant l’investissement est reconnu car les élèves attribuent de la valeur à ce qu’ils ont accompli et à ce qu’ils ont dû faire pour y parvenir. Ce type de feedback élaboré et non condescendant est un outil de guidage et de redirection efficace avec les élèves.

Si vous ne reconnaissez pas les efforts fournis par quelqu’un pour une réalisation à laquelle il accorde de la valeur, vous ne pouvez vous attendre à ce qu’il prenne au sérieux toute autre information que vous lui offririez, tout particulièrement si celle-ci comporte des points négatifs. – John Hattie et Gregory Yates (L’apprentissage visible)

En tant qu’adultes, nous pouvons également appliquer ces considérations pour nous-mêmes :

  • aimerions-nous aller au travail si tout ce que nous faisions était considéré comme sans valeur, insignifiant, ignoré ou même détruit ?
  • quels efforts serions-nous prêts à consentir dans ce cas ?

Si un enseignant reconnaît que l’élève a vraiment essayé et fait au mieux, si cet enseignant exprime de la considération pour les efforts investis en vue d’un résultat valable, alors la relation sera positive. Ignorer les efforts de l’élève qui a rendu une copie hors sujet l’empêche de prendre au sérieux les conseils pour s’améliorer.

……………………………………………………..
Source : L’apprentissage visible : ce que la science sait sur l’apprentissage de John Hattie et Gregory Yates (éditions L’Instant Présent). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander L’apprentissage visible : ce que la science sait sur l’apprentissage sur Amazon, sur Decitre, sur Cultura ou sur le site de l‘éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *