jeu pour progresser en lecture

3 jeux progressifs pour améliorer la lecture (de 5 ans à 8 ans)

3 jeux progressifs pour améliorer la lecture (de 5 ans à 8 ans)

Le site Hop’Toys a eu la gentillesse de me faire parvenir 3 jeux de lecture de la gamme TAM TAM. J’apprécie beaucoup ces jeux car ils permettent de travailler la lecture de manière ludique et progressive (de la grande section de maternelle au CE2).

Les jeux de la gamme TAM TAM sont tous basés sur le même principe : assembler des paires entre deux cartes (souvent une image et le mot qui la décrit).

TAM TAM Alphabet pour les apprentis lecteurs (grande section/ début de CP)

Tam Tam Alphabet, c’est 4 petits jeux malins pour jouer avec les lettres et travailler la correspondance entre la lettre et le son qu’elle fait. A travers ces jeux, les apprentis lecteurs (grande section/ début de CP) sont amenés à associer une carte lettre avec une carte image comportant une image dont le nom commence par la dite lettre.

jeu s'améliorer en lecture

TAM TAM Memo (niveaux CP, CE1 et CE2)

tam tam memo jeu lecture

Le jeu Tam Tam Memo “les objets de la cuisine” est mon préféré (j’y ai joué avec des enfants de niveaux CP, CE1 et CE2). Tam Tam Memo propose 31 mots et leurs 31 illustrations : entre deux cartes, il y a toujours une paire commune.

Les cartes sont plus grandes que dans les autres jeux de la marque et les enfants y trouvent plus de confort de lecture. Les mots proposés dans ce jeu comportent des graphèmes complexes généralement étudiés en cours de CP (an, oi, ou, ette, on, eau, ain…). Il s’adresse donc à des enfants plus âgés que Tam Tam Alphabet.

Les mots proposés appartiennent au lexique de la cuisine, participant ainsi à un travail sur le vocabulaire.

Les règles du jeu sont très simples… et un des élèves que j’accompagne (niveau CE2) a même inventé une nouvelle règle du jeu !

tam tam jeu lecture

TAM TAM Chrono (mots irréguliers et graphèmes plus complexes – fin de CP et plus) 


Le jeu Tam Tam Chrono utilise les mots irréguliers de la langue française comportant des graphèmes plus complexes (gne, tion, ille, ç,im…). Le principe des différentes règles du jeu proposé tourne toujours autour du même principe : trouver la paire commune entre les cartes mots et les cartes illustrations.

Ce jeu s’adresse à des enfants plus âgés (fin de CP et plus).

Tam Tam Memo et Tam Tam Chrono permet d’améliorer la lecture mais aussi l’orthographe.

jeu pour améliorer la lecture

 

Et pour le travail des sons simples (qui fait la transition entre Tam Tam Alphabet et Tam Tam Memo), j’ai testé et approuvé le jeu Tam Tam Safari avec des élèves de CP. Voir ma chronique ici.

tam tam jeu de lecture

……………………………………………………………………………………………………………………………………..

Les jeux de lecture de la gamme Tam Tam sont disponibles sur le site Hop’Toys :

rôle livre développement bébé

L’immense rôle des livres et de la lecture sur le développement des tout-petits

L’immense rôle des livres et de la lecture sur le développement des tout-petits

Dans cette vidéo de la fédération Wallonie-Bruxelles, Jeanne Ashbé, auteur jeunesse, nous livre ses réflexions sur le rôle des livres dans le développement des tout-petits. Il est essentiel de lire des livres aux bébés dès leur plus jeune âge : ces moments de lecture partagés sont de véritables cadeaux pour la vie !

Le livre et les tout petits from Cinémathèque FWB.

Pour Jeanne Ashbé, c’est d’abord la musique de la langue qui attire l’oreille d’un tout petit. Elle est convaincue que les bébés entrent dans les livres par les oreilles plus que par les yeux, par les sons plus que par les images.

Il arrive souvent qu’on ne lise pas le texte d’un livre aux bébés parce qu’on pense que c’est inutile vu qu’ils n’en comprennent pas le sens. Pourtant, on n’a pas attendu qu’ils comprennent avant de leur parler. L’accès aux livres ne doit donc pas dépendre du niveau de langage d’un enfant.

2 grands avantages au fait de lire des livres aux bébés

Jeanne Ashbé voit deux grands avantages dans le fait de lire des livres aux bébés :

  1. la musique que fait la langue;
  2. le fait que le bébé va pouvoir retrouver de lecture en lecture une séquence de langage structurent l’esprit des tout petits.

L’important est de suivre l’enfant et son intérêt, pas de vouloir lire l’histoire en entier à tout prix. C’est à ce moment là que le petit enfant fait du sens avec le livre qu’on lui raconte.

Lire c’est faire du sens, ce n’est pas faire du son. Mais on ne sait pas l’histoire que eux se racontent ! – Jeanne Ashbé

Comment lire des livres avec les bébés ?

L’auteure conseille de suivre les enfants par les chemins où ils veulent aller puis de revenir au texte lu, comme il est écrit, sans chercher à remplacer ou à traduire les mots trop difficiles.

Le temps des bébés, c’est le temps de la lenteur. Avec un tout petit, lire un livre, cela peut être lire la même page pendant des semaines. – Jeanne Ashbé

Les enfants ont besoin de mouvement pour que l’histoire vienne jusqu’à eux. Le début du langage est syllabique et les livres syllabiques ou par onomatopées participent à construire le langage des bébés.

Un tout petit enfant fait du sens avec tout ce qui lui est proposé. Même si on ne comprend pas ce qu’un enfant perçoit, il fait son petit chemin avec une énergie et une activité exploratoires, extrêmement subtiles et actives. Les livres peuvent être des compagnons de ce chemin.

Cela vaut la peine de ne pas tout de suite refermer un livre qu’on vient de lire à un enfant pour lui laisser le temps de dire “encore”

Choisissez en librairie, en bibliothèque des livres écrits pour les enfants avec une musique de la langue qui vous donne envie de le partager avec votre votre enfant. Lisez-le avec votre coeur ! – Jeanne Ashbé

 

Pour aller plus loin : Quels livres à quel âge ? Une petite sélection de livres pour enfants

abc-des-verbes-livre-enfant

ABC des verbes : un abécédaire pas comme les autres pour travailler la grammaire, le vocabulaire et l’expression écrite

ABC des verbes : un abécédaire pas comme les autres pour travailler la grammaire, le vocabulaire et l’expression écrite

Présentation de l’éditeur

abc-des-verbes-livre-enfant26 lettres illustrent 26 verbes.

Sur la page de gauche, la lettre majuscule sur fond coloré uni domine un verbe à l’infinitif qui oriente la lecture de la page de droite. Au lecteur de déchiffrer et d’inventer des histoires. Ainsi le hérisson hésite entre un hamburger et un hot dog ; voyagera-t-il à dos d’hippopotame ou en hélicoptère ?

On trouve ainsi un gorille grondant une girafe, une grenouille et une grand-mère mangeant une glace ou une oie offrir un olivier à un ours.

Voici les 26 verbes (dont certains inventés ce qui rend la lecture de cet ABC des verbes encore plus ludique) :

ASSEMBLER
BALAYER
CALCULER
DÉVORER
ÉCHANGER
FABRIQUER
GRONDER
HÉSITER
IMAGINER
JONGLER
KIFFER
LANCER
MÉLANGER
NAGER
OFFRIR
PHOTOGRAPHIER
QUESTIONNER
RANGER
SALER
TOMBER
UNIR
VOIR
WAGONNER
XYLOPHONER
YOYOTER
ZIGZAGUER

Les points forts

Cet abécédaire associe à chaque verbe son action, illustrée par des éléments commençant par la même lettre.

abc-des-verbes-infinitif

On peut imaginer de nombreuses utilisations pédagogiques autour de ce livre pour combiner grammaire, expression écrite et vocabulaire :

  • travailler infinitif/ verbe conjugué

Une fois que le livre a été parcouru, proposer aux enfants d’écrire un verbe à l’infinitif qui commence par chaque lettre de l’alphabet sur le modèle du livre. Les enfants devront trouver un autre verbe que celui proposé dans le livre.

Les enfants écrivent leurs verbes dans un cahier ou sur une feuille puis, pour chaque verbe choisi, ils écrivent une phrase autour du verbe conjugué. Ils pourront s’inspirer des phrases proposées dans le livre.. mais sans les copier !

  • travailler le vocabulaire

Une fois le livre parcouru, on pourra proposer aux enfants d’inventer des phrases contenant le plus possible de mots qui commencent par la même lettre (sur le modèle du livre ABC des verbes).

On peut imaginer le déroulement suivant :

  • chaque joueur pioche une lettre au hasard (parmi des lettres de scrabble par exemple),
  • chaque joueur a une minute (ou le temps d’un sablier) pour trouver des mots qui commencent par cette lettre,
  • à nouveau sous la contrainte du temps, il doit les assembler dans une phrase qui a un sens (on abandonne la consigne de la lettre de début sur les déterminants, les prépositions et les pronoms du type un, et, de, qui, les…),
  • les joueurs énoncent leur phrase les uns après les autres,
  • les autres joueurs jugent si la phrase est correcte grammaticalement,
  • celui qui gagne est le joueur qui a écrit la phrase avec le plus de mots ou celui qui a écrit la phrase la plus drôle !

Par exemple, une phrase avec la lettre F pourrait donner : Fanny filme une farandole de fraises folles et fatiguées.

Pour les plus jeunes, on pourra leur laisser le livre à disposition pour trouver des mots dedans.

Ainsi, une phrase avec la lettre P à partir des illustrations du livre ABC des verbes pourrait donner : Le pirate prend les poules en photo sur la pelouse.

abc-des-verbes

…………………………………………………………………………………

Le livre ABC des verbes de Guillaumit (éditions Thierry Magnier) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander ABC des verbes sur Amazon.

lire-et-ecrire

Lire et écrire : un support précieux pour les enfants qui se demandent à quoi ça sert d’apprendre à lire (et même ceux qui n’aiment pas lire)

Lire et écrire : un support précieux pour les enfants qui se demandent à quoi ça sert d’apprendre à lire (et même ceux qui n’aiment pas lire)

lire et écrire

Je suis tombée par hasard sur le livre Lire et écrire (de la collection Mes p’tites questions).

Je travaille avec des enfants en difficulté d’apprentissage et je me suis dit que ce livre pourrait être un moyen de les aider à prendre plaisir à lire.

 

Ce livre répond à des questions comme

  • Qui a inventé l’écriture ?
  • Lire et écrire, ça sert à quoi ?
  • Peut-on vivre sans savoir lire et écrire ?
  • Pourquoi l’écriture des livres est-elle différente de celle des cahiers ?
  • Apprendre à lire, c’est facile ?
  • C’est grave si je n’aime pas trop lire ?
  • Ecrire, je peux en faire un métier ?
  • Est-ce qu’on lira et écrira encore en 2050 ?

Chaque double page répond à une question grâce à des petits textes précis et abordables dès 5 ans, et des illustrations colorées.

On commence par un petit résumé de l’Histoire de l’écriture. Saviez-vous que c’est aux marchands que l’on doit l’invention de l’écriture ? Ils en ont eu besoin pour tenir leurs comptes. La première forme d’écriture s’appelait l’écriture cunéiforme. Mais avant l’écriture, les hommes préhistoriques laissaient quand même des traces sous forme de dessins ou de gravures.

enfant qui n aime pas lire

 

Les enfants découvriront également dans ce livre l’histoire de l’imprimerie et du premier livre, ils apprendront qu’ils existent de nombreux alphabets et que l’écriture chinoise comporte plus de 3000 signes, que les aveugles peuvent aussi lire grâce au Braille et qu’à l’origine, l’écriture était étroitement liée à la religion.

La lecture et l’écriture sont abordées sous une forme à la fois utilitaire et plaisir : lire permet d’apprendre plein de nouvelles choses, de mieux connaître le passé, de se souvenir d’informations qu’il est difficile de garder en mémoire, de trouver des informations dont on a besoin… mais lire, c’est aussi accéder à des mondes imaginaires !

lire et écrire à quoi ça sert

 

On peut vivre sans lire ni écrire mais cela rend la vie beaucoup plus difficile. Savoir lire et écrire rend plus libre, moins dépendant des autres.

La question de l’écriture attachée qui pose tant de problèmes à de nombreux enfants y est abordée : l’écriture en attaché permet d’écrire plus vite car le geste de la main ne s’arrête pas après chaque lettre.

On y explique aussi que chaque enfant a son rythme pour apprendre à lire : autour de 6/7 ans, la plupart des enfants savent lire et d’autres ont besoin de plus de temps pour y parvenir. Il n’est jamais trop tard pour apprendre ! En revanche, la lecture demande de l’entraînement : plus on lit et plus on devient un bon lecteur. Le mieux pour apprendre à lire, c’est encore d’en avoir envie !

Une fois qu’on sait déchiffrer, il nous reste à comprendre le sens de ce qu’on vient de lire : cela demande de l’attention pour retenir les idées.

Quoiqu’il en soit, ce qui compte est qu’on sache lire. On n’est pas obligé d’aimer la lecture car chacun a ses goûts… mais peut-être que ce n’est qu’une question d’environnement ou de choix :-). L’envie et le goût de lire peuvent naître à tout moment. Il suffit parfois de tomber sur le bon livre pour avoir le déclic.

lire et écrire enfants

 

Lire et écrire sont des acquis pour la vie : même si les formes de lecture et d’écriture vont probablement changer dans le futur, elles seront toujours présentes. Mais sous quelles formes ? Le livre se termine sur cette interrogation : une bonne manière d’enclencher le dialogue avec les enfants !

Les points forts :

  • la partie historique
  • l’ouverture sur le monde (les hiéroglyphes, l’écriture chinoise, le Braille, l’abandon de l’écriture attaché dans certains pays)
  • la bienveillance (chacun va à son rythme, parfois il suffit de tomber sur le bon livre pour prendre plaisir à lire)
  • les questionnements sur l’évolution de l’écriture et de la lecture dans le futur (faut-il s’inquiéter ou se réjouir des nouvelles technologies comme la tablette ?)

…………………………………………………………………………………..

Lire et écrire est disponible en médiathèque, chez votre libraire et sur internet. Pour les enfants dès 5 ans.

Commander Lire et écrire sur Amazon.

 

bonnes-pratiques-enseigner-lecture-et-ecriture

Les bonnes pratiques pour enseigner l’écriture et la lecture efficacement

A-t-on besoin d’innover pour enseigner à lire et écrire ?

Les technologies vont-elles aider les enseignants à apprendre aux enfants à lire et écrire de manière plus efficace ?

Yves Nadon, enseignant et auteur d’albums jeunesse québécois, répond par la négative dans cette vidéo :

Les enfants ont-ils besoin de technologie pour mieux apprendre à lire et écrire ? 

Yves Nadon affirme que l’enseignement de lecture et de l’écriture n’a pas changé quand on a introduit la télé dans les écoles, que rien n’a non plus changé quand on a introduit les ordinateurs et que rien ne changera non plus dans les années à venir malgré l’introduction des tablettes et tableaux blancs interactifs dans les écoles.

On ne contraint pas les bébés à faire de la musculation des jambes ni à pratiquer l’équilibre sur une poutre avant d’apprendre à marcher.

Pourquoi alors contraindre les élèves à connaître toutes les lettres et toutes les variantes orthographiques avant d’apprendre à lire et à écrire ?

Dans sa classe, Yves Nadon fait le pari que les élèves peuvent déjà lire et écrire dès le premier jour du CP avec les connaissances qu’ils ont à disposition. Il les aidera à bâtir de nouvelles connaissances à partir de cette base.

Quelle est la vraie innovation dans l’enseignement de la lecture et de l’écriture ? 

Selon Yves Nadon, l’enseignant doit être exemplaire. Si des élèves se retrouvent dans une classe avec un enseignant qui :

  • lit devant eux,
  • aime lire,
  • met des livres à leur disposition,

alors cela aura un impact énorme sur ce que ces enfants deviendront comme citoyen.

Les priorités des investissements en éducation sont :

1. dans les livres, pas dans la technologie,

2. dans la formation des enseignants pour offrir aux enfants des enseignants non seulement qui aiment leur métier mais qui sont aussi compétents et qui ont la volonté farouche de transmettre à la fois cet amour et cette compétence.

Comment motiver les enfants à lire et écrire ?

Yves Nardon recommande de changer en profondeur la manière dont les enfants sont traités par le système scolaire à travers ces 4 piliers : lire et écrire en 2014 temps protégé feedback communauté et mentor

1. Accorder du temps protégé aux enfants

Le temps dédié à l’écriture doit être régulier, quotidien et conséquent. Dans sa classe, les élèves écrivent une heure par jour tous les jours comme le font les “vrais” écrivains.

2. Donner un feedback spécifique

Yves Nardon outille ses élèves avec des manières d’améliorer leurs textes, de les réviser. Il leur pose des questions et met à leur disposition des affiches et des textes exemplaires pour inspiration.

3. Créer une communauté d’écrivains et de lecteurs

Chaque élève a le droit et le pouvoir de s’exprimer. “J’ai une voix et je suis entendu comme tous les autres.”

4. Proposer des mentors

Yves Nardon propose des modèles d’écrivains célèbres à admirer pour provoquer le goût d’être comme eux chez ses élèves.

Comment écrire au primaire ? 

L’enseignement de l’écriture passe par des cours structurés, des méthodes d’écriture et des textes exemplaires pour inspiration.

Yves Nardon procède beaucoup par affichage dans sa classe et par référence aux grands écrivains :

  • comment donner son opinion

lire et écrire en 2014 donner son opinion

  • comment planifier les étapes d’écriturelire et écrire en 2014 planification et opinion

  • comment convaincre le lecteur

lire et écrire en 2014 convaincre lecteur

  • comment rédiger une bonne fin

lire et écrire en 2014 faire une bonne fin

  • comment construire une histoire ou un récit logique

lire et écrire en 2014 écrire comme un écrivain

  • comment réviser son texte

lire et écrire en 2014 les bons auteurs révisent leur texte

Les résultats sont exemplaires dans sa classe, ses élèves sont capables de produire des textes longs, logiques et captivants malgré leur jeune âge. La correction orthographique viendra avec le temps et les répétitions mais Yves Nardon estime avoir gagné son pari : faire aimer la lecture et l’écriture pour toute la vie à ses élèves !

lire et écrire en 2014 production d'élèvre

 

mieux-lire-mieux-comprendre

Mieux lire, mieux comprendre : un exercice facile pour entraîner la capacité d’évocation des enfants

Mieux lire, mieux comprendre : un exercice facile pour entraîner la capacité d’évocation des enfants

Parler à voix haute ou dans sa tête lorsqu’on lit ou qu’on écrit est nécessaire à la compréhension des mots, mais insuffisant à celle des phrases. Il faut en plus prendre le temps d’évoquer la scène.

L’évocation est la mère de la compréhension. – Antoine de la Garanderie

Un enfant qui a appris à prendre le temps de s’arrêter fréquemment dans la lecture pour prendre le temps d’évoquer la scène lue peut comprendre et mémoriser des textes simples.


Je vous propose un exercice pour entraîner la capacité d’évocation par images mentales des enfants.

Il est extrait du livre “Explose ton score au collège”.

 

Je l’ai testé avec une élève de 4° et l’avant/ après images mentales est vraiment impressionnant.

1. Lis attentivement chacune des 10 phrases ci-dessous qui comportent toutes des comparaisons entre 2 choses. Mémorise bien qui est “le plus” ou “le moins” des deux. Imagine-toi la scène à chaque phrase. Donne toi 30 secondes à chaque phrase.

2. Une fois que c’est fait,  demande à quelqu’un de te poser les questions de la 2° partie, où tu devras justement t’aider de ce que tu auras retenu dans la 1° partie.

 

PHRASES :

– Le guépard court plus vite que la gazelle.

– L’éléphant d’Afrique a de grandes oreilles et l’éléphant d’Asie en a des petites.

– Il y a moins d’habitants à Paris qu’à Madrid.

– Le Texas a une plus grande superficie que la France.

– Voltaire est mort avant Diderot.

– Le film The Artist a eu plus d’Oscars au cinéma que le film Les Aventuriers de l’Arche Perdu.

– La planète Saturne est moins grosse que la planète Jupiter.

– La Statue de la Liberté est plus haute que la Tour de Pise.

– Le fer est plus léger que le cuivre.

– Pompée avait plus de soldats que César.

 

QUESTIONS :

– Qui court plus vite que qui ?

– Qui a de plus grandes oreilles que qui ?

– Qui a plus d’habitants que qui ?

– Qui a une plus grande superficie que qui ?

– Qui est mort après qui ?

– Qui a plus d’Oscars au cinéma que qui ?

– Qui est plus grosse que qui ?

– Qui est plus haute que qui ?

– Qui est plus lourd que qui  ?

– Qui avait plus de soldats que qui ?

 

Lorsque j’ai fait cet exercice avec mon élève de 4°, je lui ai lu les consignes telles quelles. Elle m’a affirmé avoir lu toutes les phrases attentivement. Je lui ai demandé par la suite de les lire à haute voix (pour stimuler le canal auditif, en plus du canal visuel).

Je lui ai ensuite posé les questions dans le même ordre. Elle n’a pas su répondre à une seule question correctement :-).

 

Nous avons alors repris toutes les phrases une par une et je lui ai demandé quelles images ou quel film elle s’était fait dans la tête. Il se trouve qu’elle n’avait pas réussi à créer d’images mentales ! Je l’ai donc guidée en lui expliquant comment je m’y serais prise moi-même.

Ainsi, pour la première phrase, je lui ai expliqué que je voyais un film défiler dans ma tête : je vois un gros guépard tacheté (gros parce qu’il court plus vite) courir et une petite gazelle derrière lui avec ses cornes et ses sabots. Ils courent à perdre haleine dans la savane.

Pour la deuxième phrase, je vois la forme du continent africain et la “bosse” de l’Afrique occidentale représente 1 des 2 grandes oreilles de l’éléphant. J’ai même dessiné le contour du continent africain avec ma main en l’air. A côté, je vois la forme du continent asiatique en plus petit. Dessus, je vois un éléphant avec de petites oreilles.

Pour la quatrième phrase, je vois la forme du Texas avec un fond de drapeau américain et des étoiles de Shériff. A l’intérieur, en gigogne, je vois la forme de la France. Je l’imagine en gigogne (France à l’intérieur du Texas) pour bien me rappeler que la France est plus petite.

Pour la cinquième phrase, j’ai pensé qu’elle ne connaissait probablement pas les visages de Voltaire ni de Diderot (ni même qui ils sont en fait 🙂 ). Je me suis donc appuyée sur une frise chronologique et des rébus pour les noms. Je vois une frise chronologique se déroulant vers la droite : à gauche (dans le passé donc), j’imagine un vol d’oiseaux (vol) et une bouche qui fait chut ! (taire); à droite, je vois les 4 lettres DIDE et une bouche qui rote (rot).

 

L’idée ici n’est pas d’imposer nos propres images aux autres car plus les évocations mentales sont personnelles, plus elles sont efficaces. Il s’agit de donner des exemples pour montrer aux élèves comment s’y prendre et les inviter à imaginer leurs propres images ou films mentaux.

Plus les évocations sont humoristiques, personnelles, bizarres, plus elles sont retenues. Le fait de lire les phrases à voix haute et de faire des gestes ou mimes pour accompagner les images mentales renforcera la mémorisation.

 

Le livre Explose ton score au collège de Eric Gaspar (éditions Belin) propose de nombreux autres exercices pour l’apprentissage, la compréhension et la mémorisation.

Ce petit ouvrage pratique et ludique regorge de conseils, astuces, modèles ainsi que de tests et exercices corrigés pour développer ses facultés à apprendre et retenir plus facilement et plus longtemps.

Commander Explose ton score au collège sur Amazon. 

twist-delire

Twist Délire : un jeu de rapidité pour lire et réviser l’orthographe (primé Concours Lépine)

Twist Délire : un jeu de rapidité pour lire et réviser l’orthographe (primé Concours Lépine)

Les éditions Mattika ont eu la gentillesse de me faire parvenir le jeu Twist Délire. Il s’agit d’un jeu de mots qui fera travailler à la fois la rapidité de lecture, l’orthographe et la notion de voyelles.

Twist Délire a obtenu la médaille d’argent du Concours Lépine 2013.

jeu de lecture twist délire
La règle du jeu 

Des cartes sont posées sur la table de jeu. Ces cartes ont 2 faces : le recto représente des images avec le mot écrit; le verso ne représente que les images.

cartes twist délire

 

Chaque joueur lance les deux dés dont chaque face correspond à une voyelle.

dés twist délire
Le but du jeu est de trouver, sur les cartes posées, les mots contenant les deux voyelles tirées par les dés.

Déroulement d’une partie

Le gagnant est le joueur qui se débarrasse le premier de toutes ses cartes en trouvant le plus vite les mots qui contiennent les 2 voyelles tirées par les dés.

Comment jouer ?

Un joueur lance les 2 dés voyelles.

Cas 1 : les 2 voyelles sont différentes.

Le joueur qui tape le plus vite sur la carte picto dont le mot contient les 2 voyelles indiquées par les dés se débarrasse d’une de ses cartes.

Cas 2: les 2 voyelles sont identiques

Le dernier joueur à taper sur la carte Twist Délire au centre ramasse toutes les cartes qui se trouvent en dessous.

Puis les joueurs retournent les huit cartes pictos sur la table.

Le verso ne contient que des illustrations. On passe alors à la version interprétation (exemple : perroquet, oiseau, animal…, en fonction de l’affichage des dés).twiste délire

Le deuxième cas nécessite donc que les joueurs sachent déjà bien lire et écrire car ils devront réfléchir dans leur tête à la manière d’écrire le mot correspondant à l’image et ensuite faire l’alliance entre les voyelles présentes sur les dés et l’orthographe du mot.

 

J’ai joué à Twist Délire des enfants de CP, CE1 et CE2 : nous n’avons pas (encore) retourné les cartes car cela me semblait trop difficile de procéder à toutes les opérations mentales requises.

En revanche, ils ont pris beaucoup de plaisir à retrouver les cartes qui présentaient les 2 voyelles présentes sur les dés. Cela les oblige à se concentrer sur les lettres du dé et sur les lettres des mots écrits sur la carte. Je leur demandais de me lire les cartes sur lesquelles ils avaient tapées. Cela leur permet de revoir les graphèmes complexes (eau; in; ou; on; an…).

Twist Délire permet également de travailler le vocabulaire (par ex : kayak, diadème, hiéroglyphe…).

 

Des détournements pour les plus jeunes

Ce jeu est conseillé à partir de 7 ans mais on peut très bien en faire une utilisation détournée avant. Ma fille a ainsi voulu mettre toutes les cartes sur la table : plusieurs cartes pouvaient donc être valables à chaque lancement de dé, ce qui lui laissait plus de temps pour en trouver au moins une.

On peut aussi s’en servir comme d’un matériel de lecture auto correctif : on demande à l’enfant d’épeler ou d’écrire le mot correspondant à l’image vierge puis il retourne la carte pour s’auto corriger.

Pour les plus jeunes, on peut également envisager de ne jouer qu’avec un seul dé, ce qui facilite l’apprentissage de la lecture et aide l’enfant qui débute l’apprentissage de la lecture à trouver plus rapidement le mot.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………

Twist Délire est disponible sur le site des éditions Mattika ou sur Amazon.

acheter mattika

acheter sur amazon

 

 

 

 

 

jeu-lecture-orthogaphe

Un jeu de lettres pour progresser en lecture et en orthographe (à partir de 6/7 ans)

Un jeu de lettres pour progresser en lecture et en orthographe (à partir de 6/7 ans)

Principe

La course des lettres est un jeu au cours duquel les joueurs doivent former quatre mots avant les autres joueurs : un mot utilisant 2 cartes + un mot utilisant 3 cartes +un mot utilisant 4 cartes + un mot utilisant 5 cartes.

Matériel 

  • un quadrillage de 64 cases (8 x 8)
  • 4 pions
  • 64 petites cartes carrées à disposer dans les 64 cases du quadrillage :
    • 24 voyelles : 5 A, 7 E, 4 I, 4 O, 4 U
    • 25 consonnes : B, C, D, F, G, H, J, K ou Q, 2 L, 2 M, 2 N, 2 P, 2 R, 3 S, 2 T, V ou W, Y ou Y ou Z
    • 14 associations de lettres : LL,  CH, QU, MB, MP, SS, AY, OY, ER, IR, OIR, RE, EZ, UX

 

Déroulement (dès 6/7 ans) 

Les lettres sont rangées au hasard sur le quadrillage face cachée.

Chaque jouer choisit un pion de couleur. Chaque pion est posé à un angle du quadrillage sur une lettre cachée.

Au premier tour, chaque joueur prend la lettre sur laquelle son pion est placé.

Au deuxième tour (et les suivants), les pions peuvent être bougés d’une case dans n’importe quel sens (droite, gauche, haut, bas, droit ou diagonale). Le joueur prend la lettre sous son pion.

jeux de lecture

Les lettres disparaissent au fur et à mesure des tours. Si un joueur ne peut pas poser son pion sur une carte, il l’avance d’un espace vide et ne prend aucune lettre.

Quand 2 pions sont côte à côte, ils peuvent négocier des échanges de cartes. La négociation se fait au bon vouloir des joueurs à partir du moment où ils se mettent d’accord (1 lettre contre 1 lettre, 1 lettre contre 1 association de lettres…).

Les joueurs doivent arranger leurs lettres pour écrire un mot avec 2 lettres, un autre mot avec 3 lettres, un autre avec 4 lettres et un dernier mot avec 5 lettres. Peu importe la manière dont sont trouvés les mots (le mot avec 5 lettres peut être trouvé avant celui avec 2 lettres).

Fin de la partie 

Quand un joueur a formé ses 4 mots, le jeu est terminé et le gagnant est désigné. Attention, une faute d’orthographe annule la valeur d’un mot. Si le gagnant a commis une erreur, il conserve ses lettres et le jeu reprend.

On peut ajouter une variante à la fin de la partie. Les joueurs qui n’ont pas gagné arrangent leurs lettres pour faire le plus possible de mots avec 2, 3 ou 4 cartes. On compte les points de la manière suivante :

  • un mot avec 2 lettres vaut 4
  • un mot avec 3 lettres vaut 9
  • un mot avec 4 lettres vaut 16
  • un mot avec 5 lettres vaut 25
  • toute lettre qui reste seule enlève 1 point

Une partie peut se dérouler en plusieurs manches (à vous de voir en fonction de l’âge et de l’intérêt des joueurs) ou en un nombre de points fixés (le premier à atteindre 100 points gagne par exemple).

…………………………………………………………………………………………………………………………………

Source : Apprendre, se distraire et créer avec le jeu. 10 jeux à fabriquer de Alain Bideau (éditions Chronique Sociale)

Commander APPRENDRE, SE DISTRAIRE ET CREER AVEC LE JEU. 10 jeux à fabriquer sur Amazon.

 

preparer-lecture-ecriture

5 compétences qui préparent l’entrée en lecture et en écriture

5 compétences qui préparent l’entrée en lecture et en écriture

Avant de pouvoir lire et écrire, l’enfant passe par l’acquisition de plusieurs compétences préalables. Comment les favoriser à l’école et à la maison ?

1.L’orientation dans l’espace

L’enfant doit pouvoir s’orienter dans l’espace avant de pouvoir s’orienter sur une feuille de papier, distinguer sa droite de sa gauche et le haut du bas pour lire et écrire dans le “bon” sens.

Des idées d’activités pour travailler les notions d’horizontal et de vertical ainsi que la latéralisation (à partir de 3/4 ans) :

  • Le jeu Twister est par exemple un bon moyen de travailler la latéralisation (le fait de connaître sa droite et sa gauche) en s’amusant.

 

  • Pour la notion d’horizontal, on peut commencer par montrer l’horizon à l’enfant (à la plage ou dans un champ) et dire une phrase comme celle-là : “Tu vois, on croit que la mer se termine là-bas tout au fond”. En tenant la main de l’enfant, on peut lui faire balayer l’horizon et ajouter :”Cette ligne qui sépare la mer et le ciel s’appelle l’horizon”. Vous pouvez ensuite vous coucher par terre et dire “Si je fais comme l’horizon, on dit que je suis à l’horizontal”. On peut inviter l’enfant à s’allonger pour être en position horizontale également. On pourra recommencer cet exercice de vocabulaire avec les bras à l’horizontale, en traçant des traits dans le sable ou dans la terre, en plaçant des objets sur une surface plane (un balai, un bout de bois…).

Une fois que l’enfant a bien compris la notion d’horizontal, on pourra lui poser des questions sous forme de devinettes :

Quand tu dors dans ton lit, tu es… ?

Le gardien de but qui se jette par terre pour rattraper le ballon est… ?

Les haricots dans ton assiette sont… ?

  • Pour la notion de vertical, on pourra planter différentes choses dans le sol (bâtons, doigt, pelle…) ou appuyer des outils contre un mur (balai…). On pourra alterner les positions (“je suis à l’horizontal” en se couchant par terre et “je suis à la verticale” en se levant) et donner des consignes à l’enfant (“mets tes bras à l’horizontal/ à la verticale”, “trouve un objet dans la pièce à l’horizontal/ à la verticale”…).

 

  • Le jeu de la voiture pour distinguer la gauche de la droite : on pourra proposer ce jeu aux enfants lors de trajets en voiture. On dessine une voiture sur une feuille en papier et on invite les enfants à s’imaginer dans cette voiture. On leur explique qu’ils dessineront de chaque côté de la voiture ce qu’ils voient pendant le trajet. Avant le départ, on pourra prendre des exemples : “à gauche, je vois la maison; à droite, je vois un grand arbre. Où est-ce que tu dessineras la maison ? Où est-ce que tu dessineras l’arbre ?”. Pendant le trajet, on pourra dire : “regarde le cheval à droite/ regarde les éoliennes à gauche/ regarde les tournesols à droite…”. Les enfants seront incités à chercher les éléments nommés (et donc ils développeront la compréhension des concepts de droite et gauche). Plus les enfants seront familiers avec ces concepts, moins on les guidera. On pourra juste donner des indices : “regarde les vaches, elles sont à…”.  A l’arrivée, les enfants dessineront les éléments dont ils se souviennent. L’important n’est pas la quantité de choses dessinées mais la compréhension de la droite et de la gauche.
droite gauche jeux garanderie
Source : Jeux pour apprendre d’après la pédagogie d’Antoine de la Garanderie (de Bénédicte Denizot)

(idées puisées dans le livre Jeux pour apprendre d’après la pédagogie d’Antoine de la Garanderie)

 

2.L’observation

Certaines lettres de notre alphabet se ressemblent beaucoup : en écriture dite “script”, seule la barre sur le côté distingue les lettres b, d, p, q. Les enfants doivent être capables de distinguer ces détails qui changent tout au niveau de la lecture et de l’écriture.

Là encore, l’orientation dans l’espace intervient : la barre verticale se situe à droite ou à gauche, en bas ou en haut.

Quelques idées d’activités pour solliciter le sens de l’observation et favoriser la discrimination visuelle :

  • Les jeux d’observation des différences (on en trouve beaucoup dans des magazines pour enfants) ou de mise en paires 
  • Des livres dédiés

Certains livres reposent sur le principe de l’observation fine (les plus connus étant ceux de la collection “Où est Charlie ?”). Nous aimons beaucoup ceux de la collection Cherche et trouve pour travailler le sens de l’observation tout en découvrant de nouveaux continents, de nouveaux temps (la Préhistoire, les chevaliers…), de nouveaux univers.

Quand ma fille était plus jeune, elle passait des heures avec le livre Fourmis (dès 2/3 ans).

  • Une sélection de jeux qui sollicitent le sens de l’observation à partir de 4 ans ici.

 

3.La mémorisation

La mémorisation des formes graphiques qui composent les lettres est une compétence préalable à l’entrée en lecture et en écriture. La mémorisation des sons associés aux lettres intervient également, surtout si l’apprentissage du principe alphabétique a débuté avec l’apprentissage du nom des lettres. Il est parfois difficile pour les enfants de passer du nom de la lettre au son qu’elle émet.

Les jeux de Memory sont très efficaces pour aider les jeunes enfants à muscler leur mémoire tout en s’amusant.

 

4.La motricité fine

La calligraphie nécessite une bonne coordination motrice. La motricité de la main est une composante essentielle de l’apprentissage de l’écriture. Le rôle de la main dans les apprentissages est fondamental.

De nombreuses activités inspirées de la pédagogie Montessori proposent de développer la motricité fine, en vue de l’écriture. Vous trouverez de nombreuses idées gratuites d’activités de motricité fine inspirée de la pédagogie Montessori sur Internet.

la main dans la pédagogie montessori

 

 5.L’abstraction

Passer du chat en tant qu’animal (que l’enfant peut voir, caresser et entendre miauler) au chat en tant que mot (composé d’une syllabe et des deux sons ch/a) est un pré-requis à l’apprentissage de la lecture. Cela nécessite que l’enfant soit capable de se dissocier du signifié (l’animal) pour se concentrer sur le signifiant (le mot à voir comme un ensemble de lettres qui émettent des sons et dont la combinaison produit du sens).

Les jeux de mots et les comptines sont d’excellentes façons de développer la conscience phonologique des enfants. Je vous invite à lire cet article : Jeux de mots et comptines pour préparer l’entrée en lecture

……………………………………………………………………….

Inspiré par : J’aide mon enfant à bien parler, bien lire, bien écrire : Donnez toutes les chances à votre enfant en l’accompagnant dans ses apprentissages de base de Ghislaine Wettstein Badour (éditions Eyrolles)

les petits cahiers montessori je lis mes premiers mots

Je lis mes premiers mots (Les Petits Montessori – de 4 à 7 ans)

Un cahier d’inspiration Montessori pour apprendre à lire : Je lis mes premiers mots (de 4 à 7 ans)

Je lis mes premiers mots est un ouvrage de Sylvie d’Esclaibes, éducatrice Montessori et directrice de l’école Montessori Internationale à Bordeaux. Elle a créé la collection “Les petits Montessori” aux éditions La Librairie des Ecoles pour accompagner les parents dans le développement de l’autonomie et de l’intelligence des enfants. Respectant l’esprit de la pédagogie Montessori, ces petits cahiers simples et attrayants offrent une progression rigoureuse et structurée dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture pour les enfants de 3 à 7 ans.

J’ai acheté Je lis mes premiers mots car les élèves que j’accompagne et ma fille ont dépassé le stade des autres cahiers (écouter les sons, tracer les lettres, associer les lettres aux sons).

Présentation de l’éditeur

les petits montessori cahier lire les premiers motsL’efficacité et l’esprit Montessori dans des cahiers ludiques et structurés !

Les points forts de la collection :

– Une collection respectueuse de tous les principes Montessori.

– Des cahiers adaptés à tous, même ceux qui ne connaissent pas la pédagogie Montessori.

– Des cahiers qui favorisent l’autonomie et la confiance en soi.

– Une progression rigoureuse et structurée.

– Des conseils pour guider les parents.

– Des activités de manipulation pour aller plus loin.

Dans la pédagogie Montessori, l’accès rapide à la lecture de mots – essentiel pour stimuler la curiosité des enfants – est facilité par la lecture de mots phonétiques, c’est-à-dire de mots sans difficultés orthographiques (roc, sac, mur, os…).

Ce livret propose donc :

  • de faire correspondre des mots écrits à des images
  • de faire des dictées muettes avec des cartes-lettres
  • d’écrire des mots entiers de 2, 3 et jusqu’à 4 lettres sans risque de se tromper.

 

J’ai aimé

L’avant propos qui explique les grands principes de l’esprit Montessori (développement naturel de l’enfant, attention à ses besoins, respect pour la concentration, pour le silence, respect du propre rythme de l’enfant, bienveillance, manipulation). L’auteure y explique que ces cahiers ne sont pas destinés à être utilisés comme des cahiers de soutien mais que le but est de laisser l’enfant y consacrer autant de temps qu’il le souhaite ou de s’en désintéresser pour y revenir plus tard.

Chaque double page travaille une compétence : d’abord composer des mots de 2 et 3 lettres puis lire des mots de 2 et 3 lettres et lire des phrases avec des mots de 2 et 3 lettres; composer puis lire des mots de 4 lettres et ensuite lire des phrases avec des mots de 4 lettres… jusqu’à lire et comprendre un texte court avec des mots simples.

cahier montessori apprendre à lire

Les activités sont variées :

  • écrire sous des images (avec ou sans modèle)
  • relier des objets aux mots qui les désignent
  • lire des mots dans une liste
  • lire une phrase et la relier au dessin correspondant

petits cahiers montessori apprendre à lire

Des indications à l’intention des parents ou enseignants accompagnent chaque double page ainsi que des activité complémentaires (par exemple, réaliser de petits livrets, le jeu du mime ou du “je lis, je trouve”…).

activités montessori pour apprendre à lire

L’auteure y donne la marche à suivre pour réaliser un alphabet mobile et la leçon en 3 temps (pour apprendre des mots outils courants)

alphabet mobile montessori

Des citations de Maria Montessori sont intégrées tout au long du petit cahier pour s’imprégner de la philosophie Montessori

les petits montessori caheirs
…………………………………………………………………………….

Les cahiers petits Montessori (La Librairie des Ecoles) sont disponible en librairie, en centre culturel ou sur internet.

Commander Les petits Montessori – Je lis mes premiers mots sur Amazon.

 

Enregistrer