Les trois piliers de la lutte efficace contre le harcèlement scolaire en Finlande

Les trois piliers de la lutte efficace contre le harcèlement scolaire en Finlande

lutte harcèlement scolaire Finlande

En 2009, la Finlande a lancé un programme appelé KiVa pour lutter contre le fléau du harcèlement scolaire. KiVa, élaboré par  l’Université de Turku, repose sur trois piliers :

1.Le jeu de rôle

Le jeu de rôle permet aux élèves, dès la maternelle, d’appréhender dans leurs corps les rôles clés du mécanisme de harcèlement scolaire : victime, agresseur et témoin.

En montrant l’importance du rôle du témoin à travers un jeu de rôle, il est possible non d’investir les élèves d’une mission  (celle de faire attention aux camarades qui les entourent) mais aussi de leur faire vivre dans leurs corps les émotions ressenties quand on est humilié, isolé, harcelé.

Un jeu de rôle avec un scénario inspiré par des situations réelles rappelle par ailleurs aux élèves que les adultes (enseignants et personnel encadrant) ont un rôle de soutien et d’accompagnement et qu’ils peuvent venir leur parler d’un problème.

Enfin, le jeu de rôle donne l’occasion aux enfants de trouver des solutions par eux-mêmes.

En France, des initiatives vont en ce sens à travers le théâtre forum qui s’appuie sur des scénario comme support d’un jeu de rôle pour sensibiliser les enfants à la problématique du harcèlement.

Lire cet article pour aller plus loin : Le théâtre forum : utiliser le jeu de rôle pour lutter contre le harcèlement scolaire

Le jeu des trois figures élaboré par Serge Tisseron s’inscrit également dans cette démarche  : Le jeu des trois figures : prévenir le harcèlement scolaire en cultivant l’empathie (Serge Tisseron)

 

2. La confrontation

La confrontation permet aux personnes impliquées dans des problèmes relationnels de s’exprimer et de trouver des solutions. Cette idée de confrontation repose sur celle de la justice restauratrice,  concept venue des Maori. Le postulat de base de cette idée est que les punitions infligées endurcissent et créent de la rancoeur, des envies de rébellion, de revanche mais ne provoquent pas (ou très peu) de changements positifs intérieurs ni de repentir réel.

Dans les communautés maoris, elle sert à maintenir une communauté unifiée tout en préservant les standards de conduite et voyant le mal fait à la communauté toute entière et à ses membres. Dans cette tradition, il s’agit de créer librement (sans conséquence légale) un « carrefour » un lieu de rencontre de toutes les personnes impliquées dans le drame pour exprimer seulement ce que chacun ressent. Seulement s’exprimer – pas accuser : juste s’exprimer soi.

La confrontation ne condamne pas la personne pour un acte mais seulement l’acte, qu’elle empêche de se produire ou de se répéter.

Pour passer de la théorie à la pratique : Les Cercles Restauratifs à l’école : un outil non violent pour régler les conflits

 

3.Des supports animés (films et jeux vidéos)

En Finlande, les élèves sont amenés à regarder des courts-métrages et à jouer à des jeux vidéo qui évoquent les intimidations, les agressions verbales ou encore les différentes formes de violences (psychologique, physique, harcèlement sur les réseaux sociaux…) à raison  d’une dizaine de séances (une par mois environ,).

Il existe en langue française de nombreuses ressources qui peuvent être exploitées à ces fins, ainsi que des livres témoignages de parents et d’enfants harcelés. De nombreuses classes sont également engagées dans des projets de réalisation de vidéos pédagogiques visant à sensibiliser les autres élèves au harcèlement.

Des vidéos et livres mettant en avant des valeurs humanistes sont également des médiateurs pour cultiver l’empathie et la solidarité.

Par ailleurs, la mise en place d’une pédagogie coopérative complète cette approche.

………………………………

Source Vidéo Brut France Info

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *