Guide pratique de l’enfant surdoué : repérer et aider les enfants précoces

Guide pratique de l’enfant surdoué : repérer et aider les enfants précoces

Présentation de l’éditeur

guide pratique enfant surdouéEn France, plus de 200 000 enfants ne sont pas détectés comme intellectuellement précoces et vivent leur don comme une fatalité.

Ce guide pratique, unique en France, rédigé par l’un des plus grands spécialistes de la question, Jean-Charles Terrassier, avec le concours de Philippe Gouillou, apporte les informations nécessaires et les solutions simples pour connaître, comprendre et gérer les particularités de ces enfants surdoués.

Comment reconnaître au plus tôt les potentiels d’un enfant surdoué ? qu’est-ce que le quotient intellectuel (QI) ? Comment assurer à un enfant précoce le meilleur épanouissement intellectuel et affectif ? Comment faire de l’intelligence précoce un atout dans la vie et non un handicap ? telles sont quelques-unes des questions abordées ici.

En apprenant à adapter éducation et comportement, ce livre permettra à tous, et avant tout aux parents, mais aussi aux éducateurs, de libérer le potentiel d’un surdoué pour transformer son don en intelligence efficace.

Les auteurs : 

Jean-Charles Terrassier est un psychologue de notoriété internationale, spécialiste reconnu des enfants précoces. Il a fondé l’ANPEIP, première association française à avoir agi en faveur des enfants précoces. Il a été à l’origine des premières classes pour enfants surdoués du secteur public. Il a découvert le concept de Dyssynchronie qui depuis 1977 est utilisé pour décrire et comprendre les particularités des enfants surdoués.

Philippe Gouillou est le créateur du site Internet francophone de référence sur le QI et le surdouement. Sensibilisé par son expérience personnelle d’enfant précoce non détecté, il exploite Internet pour suivre la recherche en psychologie et en diffuser les résultats en langage accessible au plus grand nombre.

Les points forts

Les enfants surdoués ou intellectuellement précoces (qui le restent toute leur vie) représentent 5% d’une classe d’âge. Ils proviennent de tous les milieux sociaux et de toutes les régions. Les auteurs rappellent que beaucoup d’enfants surdoués vont bien mais que le surdouement peut devenir une croix lourde à porter. L’origine des souffrances et difficultés des enfants surdoués n’est pas liées au haut potentiel intellectuel en soi mais à la réaction de l’entourage et au système éducatif qui a du mal à proposer les aménagements nécessaires.

Les trois différences essentielles entre les surdoués et les autres sont :

  1. le besoin de complexité
  2. la profonde curiosité
  3. la plus grande rapidité (en apprentissage et en évolution)

Dans cet ouvrage incontournable sur le haut potentiel intellectuel, Terrassier et Gouillou décrivent, dans une première partie, les caractéristiques du surdouement :

  • qu’est-ce qu’un enfant surdoué ?
  • à quoi sert un test de QI ?
  • les points communs des enfants surdoués au niveau affectif, intellectuel, relationnel
  • les différents types de surdoués (les différences dues au niveau du QI, les créatifs, les talentueux)
  • les cas particuliers (les surdoués avec problèmes d’apprentissage, avec troubles de l’attention, avec syndrome d’Asperger)
  • l’évolution des surdoués  (les risques d’échec scolaire et les risques psychologiques, la vie d’adultes)

Dans une deuxième partie,  Terrassier et Gouillou abordent l’éducation des enfants surdoués au quotidien :

  • passer un test de QI et le suivi qui en découle
  • les adaptations nécessaires à l’école
  • l’éducation à la maison (l’éducation émotionnelle et l’éducation intellectuelle)

Ainsi, Terrassier et Gouillou proposent des pistes pour des adaptations à l’école et pour des postures utiles à la maison. Par exemple, les auteurs rappellent les dispositifs en vigueur au sein de l’Education Nationale française (et notamment la présence d’un référent au sein de chaque académie). Ils répertorient également les associations pour les enfants intellectuellement précoces qui peuvent soutenir, aider et orienter les parents mais également attirer l’attention de l’Education Nationale sur les besoins spécifiques des enfants précoces.

Les auteurs ne tombent jamais dans le tout noir ou tout blanc mais proposent plusieurs pistes pour accompagner les enfants surdoués en prenant toujours en compte leurs particularités et les problèmes d’intégration qu’ils peuvent rencontrer.

Concernant l’éducation à la maison, les auteurs détaillent l’éducation émotionnelle et intellectuelle parce que ce sont des points où les besoins des enfants surdoués sont différents.

Terrassier et Gouillou insistent sur l’importance des besoins à particulièrement satisfaire par les parents :

  • construire un foyer où les enfants surdoués se sentent bien,
  • leur faire rencontrer des gens qui leur ressemblent,
  • nourrir leur curiosité.

Jean-Charles Terrassier développe avec insistance le symptôme de dyssynchronie. Ce terme désigne la différence de rythme entre, d’une part, le développement psychomoteur normal, le développement affectif dans la norme également, et d’autre part le développement intellectuel plus rapide. Il s’agit donc d’un décalage particulier entre :

  • une avance intellectuelle mesurable en année d’avance par rapport aux autres enfants (mais pas forcément homogène dans tous les domaines),
  • et une maturité affective et un développement psychomoteur normaux (correspondant à son âge).

Jean Charles Terrassier la définit ainsi : “La dyssynchronie n’est pas une maladie, c’est un profil de développement spécifique des enfants précoces.”

La dyssynchronie, accrue par l’hypersensibilité habituelle des enfants surdoués, entraîne deux types de besoins :

  • les mêmes besoins que les autres enfants/ados en plus grande quantité
    • besoin d’un miroir à imiter et, en conséquence, besoin de relations avec des enfants qui leur ressemblent,
    • permettre aux enfants surdoués d’être reconnus comme dominants dans quelque chose (des activités où il peuvent réussir et montrer leurs capacités),
    • besoin d’encouragement et d’amour inconditionnel;
  • des besoins spécifiques
    • besoin de stimulation et de nourriture intellectuelle,
    • gestion de la frustration et de l’échec,
    • besoin de sortir des paradoxes (les injonctions paradoxales comme Sois spontané ! enferment celui qui y est dans un dilemme logique, et cela est d’autant plus vrai pour les enfants surdoués qui s’autocritiquent fortement).

Guide pratique de l’enfant surdoué : Repérer et aider les enfants précoces est un ouvrage utile pour toutes les personnes (parents et enseignants) qui veulent se documenter rigoureusement sur les caractéristiques des enfants surdoués et se doter de ressources pour les accompagner au mieux.

 

……………………………………………………………………………

Guide pratique de l’enfant surdoué : repérer et aider les enfants précoces de Jean-Charles Terrassier et Philippe Gouillou (éditions ESF Editeur) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Guide pratique de l’enfant surdoué sur Amazon ou sur Decitre.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *