L’école dans la nature : faire classe dans la forêt (confiance en soi, indépendance, imagination, motricité, respect de l’environnement…)

L’école dans la nature : faire classe dans la forêt (confiance en soi, indépendance, imagination, motricité, respect de l’environnement…)

école dans la nature

Au Danemark, de nombreux enfants en maternelle vont à l’école au milieu des bois. Environ 20 % des écoles  de maternelles danoises font classe dans la forêt, été comme hiver. Pas étonnant que les européens du Nord considèrent qu’il n’y a pas de mauvais temps, mais qu’il n’y a que des mauvais vêtements !

Dans ce reportage de France 2, on y découvre comment l’école dans la nature peut prendre forme et quels en sont les bienfaits pour les enfants. On y voit des enfants déchiffrer l’alphabet sur des tablettes en bois, enlever l’écorce des arbres avec un couteau, ou encore monter à plus de 6 mètres de haut dans les pins

Dans ce type d’école dans les bois, plus les petits montrent qu’ils sont adroits, plus ils ont accès à des outils sophistiqués et coupants. Les enseignants estiment que la nature est le terrain de jeux idéal pour apprendre à prendre des risques mesurés (comme manipuler des outils dangereux ou grimper dans les arbres).

En 27 ans, le directeur interviewé dit n’avoir jamais eu aucun accident avec ses élèves, à l’exception d’un bras cassé. Une maman conclut même en disant à propos de sa fille “J’adore quand elle rentre toute sale de l’école !”.

 

Ce type d’école dans la nature va dans le sens de l’institut d’éco-pédagogie qui assure la promotion des pédagogies de l’environnement en Belgique. Cet institut a listé et synthétisé de nombreuses recherches et retours d’expériences menées dans des jardins d’enfants en pleine nature dans toute l’Europe. De cette synthèse sont ressortis les bénéfices clés d’un rapport quotidien à la nature pour les enfants :

  • un lien positif à la nature créé dans l’enfance perdure à l’âge adulte : meilleure compréhension de la nature, meilleure connaissance de l’environnement, lien profond avec la nature (à travers des souvenirs nombreux et positifs qui lui sont associés), souci de protection de la nature, habitudes écologiques,
  • pacification des relations avec les pairs et plus de solidarité
  • meilleure concentration
  • meilleure santé
  • plus d’endurance
  • capacité à s’occuper seul (autonomie)
  • meilleure créativité
  • capacité à mettre en oeuvre différents moyens pour atteindre un but (pensée divergentepersévérance)
  • motricité fine et globale plus développée
  • augmentation de la capacité de mémorisation
  • respect pour la faune et la flore (et envie de les préserver)

L’environnement naturel (…) fournit aux enfants des opportunités uniques d’apprentissage que ce soit en matière d’engagement, de prise de risques, de découverte, de créativité, de maîtrise des situations, d’estime de soi. Il inspire une variété d’états émotifs – comme l’émerveillement – et améliore les aptitudes psychologiques censées avoir une influence positive sur les différents aspects du développement cognitif. – Payman Davdand (professeur-chercheur en épidémiologie environnementale)

…………………………………………………………………………………………………………………………….

A défaut de pouvoir faire classe dans les bois, je vous propose quelques outils d’éducation à la nature pour passer à la pratique :

4 idées pour une sensibilisation à la nature (selon la pédagogie Charlotte Mason)

3 livres pour une pédagogie de la nature (maternelle et élémentaire)

2 magnifiques livres pour les enfants sur la nature et le jardinage

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *