travailler écriture enfants

Enfants : 10 activités pour travailler l’écriture avec plaisir (graphie, production d’écrits et orthographe)

10 activités pour travailler l’écriture avec plaisir (graphie, production d’écrits et orthographe)

Je vous propose 10 activités pour familiariser l’enfant avec la diversité de l’écriture. L’idée est de laisser l’enfant écrire tranquillement et de le laisser venir lui-même à une question (“comment on écrit tel mot ?“, “je ne me rappelle plus ce qu’on met à la fin des mots au pluriel“).

Ecrire, c’est créer, c’est transcrire sa pensée. – Charlotte Poussin

 

1. GRAPHIE : tracer des lettres, des mots, des phrases dans le sable, dans la semoule, sur une vitre embuée

Cela peut aussi passer par le fait d’écrire sur les fenêtres ou sur un miroir. Les marqueurs à craie sont parfaits pour ça (ils s’effacent très facilement). Pourquoi ne pas réviser les mots d’une dictée en les écrivant sur la vitre par exemple 🙂 ?

Nous avons ceux-là à la maison (succès garanti… à tel point que je les offre en cadeaux d’anniversaire aux ami(e)s de ma fille désormais !) :

 

2. GRAPHIE : jouer avec les lettre rugueuses d’inspiration Montessori

Ce jeu se joue avec les lettres rugueuses d’inspiration Montessori. On peut jouer à 2 ou plusieurs, à partir du moment où les enfants connaissent le son des lettres proposées. Il est possible de jouer avec les 52 cartes (26 lettres de l’alphabet et 26 cartes images) mais je vous conseille de commencer seulement avec 5 lettres (je l’ai testé avec les 52 cartes avec un élève de début de CP qui avait déjà beaucoup manipulé les cartes mais nous n’avons pas réussi à aller jusqu’au bout). On pourra y aller progressivement, en fonction des lettres que les enfants maitrisent.

lettres rugueuses Montessori

Chaque joueur retourne deux cartes chacun son tour (une lettre et une image, reconnaissable par leur dos différent). Si un joueur découvre deux cartes qui se correspondent (une lettre et l’image qui commence par cette lettre), il les ramasse et les conserve puis rejoue. Si les deux cartes ne forment pas une paire, il les retourne face cachée. C’est au tour du joueur suivant de jouer et d’essayer de trouver une paire lettre/image.

A chaque réussite, on en profitera pour dire le son de la lettre en suivant la lettre rugueuse avec le doigt (pour une initiation ou un renforcement de la graphie). On pourrait même essayer de trouver d’autres mots qui commencent par la même lettre.

Avec des élèves de CP (voire plus), je garde toujours les lettres rugueuses à proximité pour qu’elles soient accessibles en cas d’hésitation, de malformation ou d’oubli sur la graphie d’une lettre.

Le jeu est terminé quand toutes les cartes sont ramassées et le gagnant est celui qui possède le plus de cartes.

 

3. PRODUCTION D’ÉCRIT : écrire des lettres et correspondre avec d’autres personnes

Lettre d’amour à l’occasion des anniversaires des membres de la famille qu’on aime, poème recopié pour la fête des pères ou des mères, carte postale de vacances envoyée aux grands parents, lettre à un personnage imaginaire ou à des correspondants dans le monde entier…

Cela peut passer dans un premier temps par l’écriture de l’adulte sous la dictée de l’enfant. Au fur et à mesure, l’enfant sera capable d’écrire de plus en plus de mots. Le parent pourra laisser des blancs pour les mots que l’enfant sait écrire puis ce sera ensuite l’enfant plus grand qui laissera des blancs pour que le parent écrive ou corrige le mot dont il ne connaît pas l’orthographe.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de la correspondance à distance, je peux vous conseiller le site postcrossing.com (le site est en anglais mais il est possible de correspondre en français, il suffit de le préciser lors de l’inscription). Postcrossing est un projet qui permet de recevoir des vraies cartes postales en provenance du monde entier. Il suffit de créer un compte, de demander une adresse et d’envoyer une carte postale à cette adresse. En retour, vous recevrez une carte de n’importe où dans le monde !

 

4. PRODUCTION D’ÉCRIT : rédiger la légende d’anti coloriages

Les anti coloriages sont des dessins à compléter afin que les enfants développent leur imagination. L’idée est de ne pas leur imposer un dessin à colorier mais de les inciter à créer leur propre histoire à partir d’une image. Les enfants sont ainsi guidés mais pas bridés. Les enfants pourront alors rédiger la légende de leurs dessins.

Vous trouverez des anti coloriages à imprimer à ce lien. Il existe aussi des livres d’anti coloriages dans le commerce et notamment :

 

 

5. PRODUCTION D’ÉCRIT : remplir les bulles d’une bande dessinée

L’atelier de la bande dessinée avec Hergé, tome 2 : J’apprends à raconter une histoire pourra vous aider à démarrer. Qu’est-ce qu’un scénario ? Comment organiser une planche ? Quelle forme donner à une case ? Les jeunes lecteurs de bande dessinée (à partir de 8 ans), qui rêvent de passer de l’autre côté du miroir et se lancer dans la réalisation de leur propre BD, trouveront ici de quoi les aider dans leur démarche. Deuxième volume d’une série destinée à enseigner les rudiments et le b-a-ba du neuvième art, J’apprends à raconter une histoire aborde un aspect essentiel : l’élaboration d’un scénario et les règles de la narration.

 

6. PRODUCTION D’ÉCRIT : créer un livre avec La fabrique à histoires

La fabrique à histoires se présente sous forme de mallette dans laquelle vous trouverez des idées pour fabriquer des histoires du CP au collège : images, dessins, mots, carnet, amorces de phrases… . Les idées sont variées, drôles et originales, si bien qu’elles conviendront aussi bien pour les enfants en manque d’inspiration que pour ceux qui aiment inventer des histoires.

Je vous laisse la découvrir en vidéo :

La fabrique à histoires de Bernard Friot par Milan Presse – Editions Milan



7. PRODUCTION D’ÉCRIT : écrire au service de la vie quotidienne

Écrire la liste de courses

Rédiger les cartons d’invitation pour l’anniversaire, les menus du repas de Noël, les étiquettes de placement des invités d’un repas de famille…

Ecrire les étiquettes des pots de confiture, des restes de repas à congeler…

 

8. PRODUCTION D’ÉCRIT : répondre à des jeux concours avec un bulletin à renvoyer par la Poste

Vous en trouverez sur Gulli Tv ou encore sur Toupie Magazine, Toboggan et tout autre type de magazine pour enfants.

Vous pouvez aussi en créer un sur mesure en fonction des goûts de l’enfant. C’est ce que j’avais fait avec un élève de CP pour l’inciter à écrire. J’avais créé un jeu concours Haribo sur le thème des espions : j’avais rédigé six questions et lui avais demandé de répondre par écrit à ces questions avant de renvoyer le tout à une adresse (celle de ma mère en l’occurrence !).

Autant il n’aime pas écrire d’habitude, autant il est resté concentré et appliqué plus d’une heure grâce à ce jeu, il a répondu à toutes les questions et a écrit les adresses du destinataire et de l’expéditeur sur l’enveloppe.

Et les enfants seront ravis de recevoir leurs réponses… qu’ils soient gagnants ou perdants d’ailleurs.

 

9. PRODUCTION D’ÉCRIT : devenir écrivain et héros d’une histoire grâce à Epopia (Rêve aux lettres)

Epopia est une start up française qui permet aux enfants de devenir co-écrivain et héros d’une histoire. L’enfant est impliqué dans la rédaction de son histoire, ses goûts sont pris en compte, son imagination est relancée par un échange de lettres qui servent à construire la suite du récit.

Avec Epopia, un beau matin, l’enfant découvre dans sa boîte aux lettres un courrier envoyé par les habitants d’un lointain pays. Le jeune lecteur est alors investi d’un rôle central dans un nouvel univers (roi, reine, explorateur, directeur…) où les personnages requièrent son aide. Dans leurs courriers, ils décrivent les événements et posent des questions : décisions à prendre, activités à réaliser, énigmes à résoudre… L’enfant doit alors répondre par écrit et faire part de ses décisions. La suite de l’histoire dépend uniquement de lui !

« Imaginez : l’enfant découvre dans le courrier du jour une grande enveloppe à son nom. Intrigué, il l’ouvre, et trouve à l’intérieur un document officiel lui annonçant qu’il a été désigné roi d’un pays. Du fait de ces nouvelles fonctions, il reçoit d’autres missives, envoyées par ses sujets qui lui demandent conseil. La réponse qu’il rédigera orientera la suite de l’histoire», raconte Rémy Perla, fondateur du projet.

Courriers après courriers, il participe à une véritable correspondance écrite; il lit, il écrit et vit une aventure palpitante !

Epopia (anciennement Rêve aux lettres) est composé de plusieurs éléments :

  • Un support papier

L’enfant reçoit dans sa boîte aux lettres un premier courrier à son nom, écrit juste pour lui en fonction de ses thème préférés. Il est invité à y répondre en écrivant la suite de l’histoire puis une correspondance s’engagera par écrit pour continuer l’histoire.

  • Des réponses personnalisées

Chaque évolution d’histoire est personnalisée, en fonction des réponses données par l’enfant.

  • Une intégration de l’enfant à l’histoire en tant qu’écrivain

L’enfant trouve une réelle motivation à lire son histoire et à en écrire la suite !

  • Une relation interactive et réelle

La vie réelle s’invite dans les courriers échangés avec l’enfant. Il gagne une compétition sportive ? Les personnages l’en félicitent dans leurs lettres. On a découvert la fleur magique ? Un sachet de graines lui sera envoyé dans le prochain courrier…

A partir de 7/8 ans.

 

10. ORTHOGRAPHE : la roue des mots difficiles (méthode Hugo et les rois)

orthographe des mots difficiles

Une roue colorée à manipuler pour mémoriser l’orthographe des mots difficiles (mots outils, adverbes, mots invariables…) :

  • Elle permet par l’association des couleurs de repérer les lettres de fin des mots invariables et de ne plus les oublier.
  • En plastique et détachable du cahier, elle peut être conservée et utilisée tout au long de l’année.
  • 8 ateliers composés d’exercices progressifs pour manipuler la roue, trouver la bonne écriture des mots et les mémoriser.
  • Un jeu de l’oie pour réviser en classe ou à la maison

mots difficiles orthographe

Une démarche simple en 3 étapes :

  1. Je vois = je lis la règle
  2. Je fais à 4 mains = des activités à réaliser ensemble
  3. Je fais seul = des exercices en autonomie

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Name *
Email *
Website