le très gros cahier d'activités de balthazar

Le très très gros cahier d’activités de Balthazar d’après la pédagogie Montessori (pour les enfants de moyenne section/ grande section)

Le très très gros cahier d’activités de Balthazar d’après la pédagogie Montessori (pour les enfants de moyenne section/ grande section) : présentation

le très gros cahier d'activités de balthazarLe très très gros cahier d’activités de Balthazar d’après la pédagogie Montessori propose de nombreuses activités pour aborder les premiers apprentissages : les lettres, les chiffres, les formes, les grandeurs, les comparaisons, les animaux, le graphisme, la phonologie.

Plus de 200 activités pour créer, dessiner, imaginer et aborder les premiers apprentissages, lettres, chiffres, formes, couleurs, nature, saisons… La collection Balthazar intègre la pédagogie de Maria Montessori en appliquant l’un de ses principes fondamentaux : permettre à l’enfant de ” faire pour comprendre ” et ainsi ” l’aider à faire seul “.

Contient des autocollants et des images à découper.

 

Toutes les activités proposées sont inspirées de la pédagogie Montessori.

Le très très gros cahier d’activités de Balthazar contient des activités qui invitent les enfants à :

  • manipuler

    • des autocollants à coller,
    • des images à découper,
  • utiliser les 5 sens

    • faire des sons pour accompagner le bruit du vent/ de la pluie,

 le très très gros cahier d'activités de Balthazar Montessori

 

  • aborder tous les aspects de la vie et des apprentissages

    • des recettes de cuisine,
    • des activités autour de la nature (nommer les fruits du potager, relier les fruits et légumes à l’endroit où ils poussent…)
    • des images d’animaux (relier la queue au bon animal, coller les petits des animaux à côté de leurs parents…)

 le très très gros cahier d'activités de Balthazar Montessori

    • de la géographie (colorier la terre en marron et les océans en bleu…)
    • de la géométrie (des tangrams, de formes géométriques à tracer, de comparaison des grandeurs….)

e très très gros cahier d'activités de Balthazar Montessori

    • du graphisme

 le très très gros cahier d'activités de Balthazar Montessori graphisme

  • imaginer et créer

    • des anti coloriages (compléter un dessin incomplet en fonction de l’inspiration).

J’ai aimé

Les auteurs du très très gros cahier d’activités de Balthazar mettent un point d’honneur à proposer des degrés de difficulté croissante mais qui restent abordables pour ne pas mettre l’enfant en difficulté et lui permettre de faire tout seul. (par exemple, repasser avec le doigt sur les lettres, les chiffres, les tracés; repasser par dessus les tracés; continuer les tracés; tracer seul à partir d’un modèle).

 le très très gros cahier d'activités de Balthazar Montessori

La mise en page est agréable : pas de consignes trop longues ni d’éléments perturbants, les éléments à travailler sont gros, une page/une activité, des pages exclusivement en noir et blanc.

Ce cahier est une véritable aide à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture : il peut venir en soutien des apprentissages en fin de moyenne section/ grande section de maternelle.

Ce cahier laisse une large part à la créativité en alternant consignes “scolaires” et consignes plus libres. Les petites touches d’humour et l’accompagnement de Pépin et Balthazar plaisent beaucoup aux jeunes enfants.

………………………………………………………………………………………………………………
Le très très gros cahier d’activités de Balthazar – pédagogie Montessori de Caroline Fontaine-Riquier et Marie-Hélène Place (éditions Hatier) est disponible en librairie, en centre culturel ou sur internet.

Commander Le très très gros cahier d’activités de Balthazar sur Amazon.

activités simples montessori à faire soi même

Petite enfance et maternelle : 3 activités d’éveil avec du matériel simple (inspirées par la pédagogie Montessori)

Petite enfance et maternelle : 3 activités d’éveil avec du matériel simple (inspirées par la pédagogie Montessori)

3 activités simples inspirées par la pédagogie Montessori pour les enfants de 2 à 6 ans : motricité fine, concentration, discrimination visuelle, sens de l’observation…

 

1. La bouteille à élastiques (motricité fine)

activité montessori maternelleCette activité permet de développer l’agilité et la musculature des doigts.

Il suffit de se procurer une bouteille en verre, des élastiques à cheveux et une petite boîte.

Le principe est de faire glisser les élastiques sur le goulot de la bouteille sans les faire sauter, puis de les enlever.

Quand l’enfant en a terminé avec son activité, il peut ranger les élastiques dans la boîte.

 

 

 

 

 

 

2. Le tube de perles (discrimination visuelle)

Pour cette activité, il faut des tubes transparents (tubes d’analyse, tubes de dragées…), des perles (ou des billes), du ruban adhésif de couleur (type masking tape).

activités simples montessori

Cette activité qui développe la discrimination visuelle et le sens de l’observation nécessite un peu de préparation :

  • remplir un premier tube avec des perles ou des billes,
  • coller un ruban adhésif sur le tube,
  • préparer 4 autres tubes : 1 qui sera identique au modèle préparé auparavant et 3 autres différents,
  • identifier les 4 nouveaux tubes par un ruban adhésif différent du premier tube modèle.

On pourra présenter le tube modèle à l’enfant et l’aider à nommer l’algorithme composé par les perles/ billes. Il devra ensuite rechercher le tube présentant le même algorithme parmi les 4 autres tubes.

Selon l’âge et les réussites de l’enfant, on pourra augmenter le nombre de tubes.

 

3. Le jeu des chaussettes (tri, concentration)

Cette activité de tri développe la concentration.

Seuls 3 paniers (ou boîtes), une dizaine de paires de chaussettes et des pinces à linge sont nécessaires à ce petit jeu.

Les chaussettes dépareillées seront placées dans le premier panier et les pinces à linge dans le deuxième panier.

L’enfant aura la tâche de retrouver les paires de chaussettes qui vont ensemble. Une fois les 2 chaussettes trouvées, il les accrochera avec une pince à linge et les déposera dans le troisième panier.

activités simples à faire soi même montessori

……………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Ces 3 activités sont extraites du livre Montessori à la maison – 80 jeux pédagogiques à réaliser soi-même. Delphine Gilles Cotte, éducatrice Montessori, a écrit ce livre pour les parents, les assistantes maternelles, les enseignants et même les personnes âgées qui ont besoin d’activités stimulant leurs fonctions exécutives. Elle a tenu à proposer des activités respectant les principes de la pédagogie Montessori pour les enfants de moins de 6 ans en adaptant le matériel pour le rendre accessible, facile à fabriquer et à utiliser au quotidien. Delphine Gilles Cotte consacre plusieurs pages à introduire et expliquer les grands principes de la pédagogie Montessori (le rôle de l’adulte, la liberté et la discipline, l’importance de l’ordre…).

Montessori à la maison (éditions Eyrolles) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur Internet.

Commander Montessori à la maison – 80 jeux pédagogiques à réaliser soi-même sur Amazon.

transition pédagogique ferme des enfants

L’exemple d’une transition pédagogique (La Ferme des Enfants) : de l’enfant adapté à l’enfant réalisé (des peurs de l’adulte à la confiance en l’enfant)

L’apprentissage obligatoire est-il favorable au développement de l’enfant ?

Oser interroger la sacro-sainte obligation d’instruction soulève bien des questions et… des peurs ! La Ferme aux Enfants a récemment revu son organisation pour répondre au mieux à son objectif : une école à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui, une école qui sert véritablement la vie, et permet aux enfants de rester enthousiastes, d’épanouir leur potentiel, leur force, leur intégrité, leur singularité, leur créativité, leur affectivité.

L’équipe éducative de La Ferme aux Enfants a été conduite à remettre en question son modèle suite à plusieurs rencontres (André Stern, Clara Bellar, l’équipe de l’Ecole Dynamique).

La Ferme aux Enfants accueille des enfants de la maternelle au collège pour construire l’avenir dans le respect de la vie. L’équipe s’est constituée au fil du temps autour de la directrice et fondatrice Sophie Bouquet-Rabhi. L’approche adoptée par l’équipe était jusqu’à récemment orientée vers les pédagogies dites actives (principalement d’inspiration Montessori et Freinet).

transition pédagogique ferme des enfants

Les constats de l’équipe éducative de la Ferme des Enfants

1.Un combat contre l’enfant

De nombreux problèmes rencontrés à La Ferme des Enfants tiennent à l’existence d’un combat contre les énergies naturelles des enfants.

2. Une double injonction inconciliable

Dire à un enfant « Sois libre, sois toi-même, fais tes choix » et en même temps « apprends ce qu’il t’est demandé d’apprendre » n’est pas tenable.

Aucun adulte ne peut se voir obligé d’apprendre le chinois, la trigonométrie ou la physiologie. Dans un état démocratique, on n’obligera jamais un adulte à connaître par coeur la constitution européenne, ou l’histoire complète des religions, comprenant la liste des personnages et dates significatives.

Cette obligation serait vécue comme une forme de maltraitance, d’endoctrinement ou de totalitarisme. Chacun tient à sa liberté, et possède le droit d’avoir les centres d’intérêts qu’il veut.

Comme le châtiment corporel, l’obligation d’apprendre « pour le bien d’autrui » est donc une maltraitance, reconnue dans le monde des adultes mais niée dans celui des enfants.

3. Les apprentissages sont portés par l’adulte

L’enseignant adapte, réadapte et réadapte encore ses propositions, au sacrifice de ses week-ends de repos.

Il se questionne sans cesse. Il brasse des quantités de matériels pédagogiques, innove de septembre à juin et cherche, semaine après semaine, les astuces amusantes qui permettront à l’enfant d’adhérer aussi volontiers que possible aux apprentissages imposés.

Bref : il est dans la stratégie, pour ne plus être dans la violence de l’obligation, des notations, des injonctions, de la discipline,du non-choix, du gavage scolaire insipide…

4. La nature de l’apprentissage

L’enfant vient au monde apprenant.

Lorsque nous nous demandons quelles sont les circonstances dans lesquelles nous apprenons « le mieux », nous constatons que c’est invariablement quand nous sommes intéressés, passionnés, disponibles, quand nous avons un objectif personnel à atteindre ou encore parce que l’apprentissage en question est induit par des circonstances et se fait de manière inconsciente, par immersion.

C’est ce que nous appelons l’apprentissage informel ou l’apprentissage autonome. Comment se fait-il que les écoles démocratiques comme Sudbury ou Summerhill rendent les enfants heureux en même temps qu’elles leur permettent d’accéder aux apprentissages fondamentaux sans souffrance ?

Le cerveau de l’enfant est adapté pour répondre à des besoins et problématiques réelles. Pouvoir lire les informations écrites partout dans notre monde est un besoin réel et sérieux, qu’aucun enfant normalement constitué ne néglige, consciemment ou pas. Quelle importance d’apprendre à 5 ans ou à 13 ans ?

A quoi cela me sert d’apprendre des choses dont je pourrais avoir besoin, par anticipation ? Mon cerveau ne va pas s’évaporer ! Il est disponible, et ses capacités sont là. Le jour où j’ai besoin d’un savoir, je l’apprends, c’est tout. – Lucas (13 ans)

 

Les changements adoptés par la Ferme des Enfants

Honorer vraiment l’apprentissage par la qualité de l’environnement naturel, matériel et humain autour des enfants

  • Le développement d’un espace extérieur libre dans la maternelle
  • Plus de sorties et de découvertes accompagnées hors de l’enceinte de la maternelle.
  • Cours non obligatoires au collège

Au plus les exigences diminuent, au plus les collégiens s’investissent en profondeur et de manière assumée dans ce qu’ils ont choisi de faire. – Sophie Rabhi

 

Organiser l’école et le collège comme une vaste ambiance Montessori

  • Mettre autour de l’enfant un environnement adapté à ses besoins pour qu’il y réponde par lui-même :
    1. L’apprentissage libre dans un environnement préparé
    2. La vie démocratique (dont tous les participants seraient des « membres », comme dans une organisation associative)
    3. L’accueil de membres de plus de 15 ans (dans un premier temps, la possibilité pour les 3èmes de poursuivre à La Ferme des Enfants, ou pour les anciens élèves d’y revenir)

 

  • Un environnement préparé avec des lieux dédiés tous niveaux confondus :
    1. un espace langages (français et langues)
    2. un espace mathématique et scientifique
    3. un lieu multimédia / médiathèque
    4. un espace art et créativité
    5. un atelier de bricolage
    6. un espace musique
    7. un espace calme (détente, relaxation…)
    8. des espaces de convivialité à l’intérieur et à l’extérieur
    9. la ferme et le jardin, à développer toujours plus
    10. l’accès aux activités professionnelles (chèvres, boulangerie, savonnerie,
      chantiers du moment…)
    11. la coopérative d’activités développée par les collégiens (Guinguette,
      élevage, jardin, achat-revente de livres d’occasion et toute autre initiative à venir…)
    12. la multiplication des sorties vers le monde extérieur

 

Une vie démocratique structurée et structurante

  • une Charte Commune (personnalisée) de citoyen, impliquant une formation préalable aux compétences relationnelles et organisationnelles du lieu (langue girafe – communication non violente -, compréhension de la gouvernance en vigueur, connaissance des règles…)
  • un Conseil d’école, organe de gouvernance de l’ensemble de l’organisation et qui rassemble tous les membres
  • un Conseil de Paix pour gérer les différents
  • des Cartes Rôles, correspondant à des compétences et ressources spécifiques avec formation préalable (médiateur, animateur, facilitateur, etc)

 

Un accompagnement bienveillant et consistant

  • Les adultes encadrants s’engagent dans un travail de clarification entre ce qui appartient à leur histoire et ce qui appartient à la réalité d’ici et maintenant (travail sur l’enfant intérieur, sur les blessures émotionnelles du passé)
  • Les adultes assurent un environnement sécurisant, un repère fiable, constant et cohérent, qui ait tout à la fois du répondant et de l’empathie (cadre bienveillant)

Les adultes doivent être d’autant plus solides que la liberté est grande. – Sophie Rabhi

 

La fin des apprentissages obligatoires et systématiques, pour apprendre mieux

  • Renoncer aux attentes à court, moyen ou long terme, la seule vigilance étant de s’assurer que l’enfant est heureux et épanoui dans ce qu’il vit.

Cesser d’attendre des résultats de nos enfants est un véritable changement de paradigme qui nous invite à travailler sur nos peurs, sur notre volonté de maîtriser ou contrôler le vivant, pour nous ouvrir sur la richesse de la confiance. – Sophie Rabhi

Accompagner cette pédagogie scientifiquement

  • Suivi des résultats par un comité scientifique composé de spécialistes en pédagogie, de médecins (neurosciences) et de chercheurs

 

Des pédagogies actives… à pas de pédagogie : la suite logique d’une expérience vivante !

Les évolutions exposées ici ne sont que la suite logique d’une expérience vivante. Si la forme change, le fond de notre intention reste toujours le même : respecter l’enfant dans ce qu’il est afin qu’il s’accomplisse dans toutes ses dimensions, bien au-delà du cadre restrictif de ce que nous pourrions vouloir de mieux pour lui. Notre fil conducteur, la bienveillance, reste au cœur de notre démarche. – Sophie Rabhi

 

Source : La Ferme Des Enfants en transition

 

activités autour des éléments montessori

Deux activités de tri autour des trois éléments (terre, eau, air) inspirées par la pédagogie Montessori

Deux activités de tri autour des trois éléments (terre, eau, air) inspirées par la pédagogie Montessori

J’ai proposé à ma fille deux activités de tri en fonction des 3 éléments. Je n’ai pas respecté les principes de la pédagogie Montessori à la lettre mais cette activité a eu beaucoup de succès bien qu’elle s’adresse à des enfants plus jeunes que ma fille (dès 2,5 ans/ 3 ans, ma fille en ayant 6).

J’ai commencé par préparer 3 verres étiquetés contenant ces éléments (un verre avec de la terre, un autre avec de l’eau et le dernier vide pour l’air).

1. Les moyens de transport

Je lui ai proposé plusieurs moyens de transport, issus de ses différents jouets : Lego, Playmobil, petites voitures, jouets en bois…

Ma fille devait associer les moyens de transport avec l’élément dans lequel ils se déplacent.

activités éléments montessori

On peut faire cette activité avec des images trouvées sur Internet. Pour les plus petits, on pourra dessiner un pictogramme sur les bocaux et au dos des cartes (une goutte pour l’eau, un nuage pour l’air et un point marron pour la terre). Ces pictogrammes permettront aux enfants de se corriger. Ma fille n’en a clairement plus besoin àson âge.

2 .Les animaux

Ma fille possède une collection impressionnante d’animaux type Schleich. Elle en a reçu pour son anniversaire et on a eu la chance de trouver plusieurs lots en brocante ou dans des magasins de dépôt/vente.

On a sorti ses animaux et elle devait les classer selon leur habitat naturel. C’était assez drôle de la voir réfléchir et prendre ses décisions : et la tortue, je la met dans la terre ou dans l’eau ? et la sauterelle dans la terre ou dans l’air ? On en a discuté ensemble et on en a conclu que tout n’est pas toujours si évident qu’il n’y parait au premier abord !

Pour cette activité aussi, vous pourrez proposer des cartes plutôt que des objets.

 

activités autour des éléments montessori

…………………………………………………………………………………………………………………………………..

Pour plus d’activités pour découvrir le monde, je vous recommande la lecture du livre 100 activités Montessori pour découvrir le monde de Eve Herrman (éditions Nathan).

Commander 100 activités Montessori pour découvrir le monde sur Amazon.

 

role-main-intelligence-montessori

Le rôle de la main dans le développement de l’intelligence (par Maria Montessori) + idées d’activités pour exercer la motricité fine

Le rôle de la main dans le développement de l’intelligence (par Maria Montessori) 

Dans l’ouvrage “L’enfant” de Maria Montessori, un chapitre complet est consacré à la main et à son rôle dans le développement de l’intelligence.

L’outil éducatif le plus important n’est pas technologique, ce sont les mains des enfants. – Trevor Eissler (Montessori, c’est fou)

Nous devons permettre aux enfants d’explorer, de connecter, de construire et de se sentir partie prenante du monde qui les entoure. L’outil éducatif le plus important n’est pas technologique. Ce ne sont ni les tableaux interactifs ni les iPads ou même les crayons. Ce sont les mains. Libérons les mains des enfants !

De l’importance de la main dans les apprentissages

Maria Montessori voit dans la main un “organe exécutif de l’intelligence“. C’est à travers la main que les hommes prennent possession de leur environnement, le transforment et accomplissent leur mission d’être humain.

L’organe moteur qui caractérise l’Homme, c’est la main au service de l’intelligence pour la réalisation du travail. – Maria Montessori

Elle déplore la répression que les adultes opposent aux enfants quand ils tendent la main vers des objets : le premier mouvement de la main des jeunes enfants devraient au contraire être reconnu et valorisé. L’enfant a BESOIN de toucher les objets pour se développer : Maria Montessori parle de “mouvements constructeurs“.

Elle ajoute que les mouvements constructeurs sont dictés par la vie mentale de l’enfant : quand il se met en mouvement, il sait par avance ce qu’il veut faire; et ce qu’il veut faire, il l’a déjà vu faire (faire la poussière ou la vaisselle, transvasez de l’eau, se peigner…).

Entre 18 mois et 3 ans, l’enfant suit sa logique à lui et ses gestes ne sont pas toujours compréhensibles par l’adulte. Or les adultes gagneraient à reconnaître que l’enfant a des buts à lui. Ces gestes sont les premiers balbutiements de “l’homme travailleur”.

La préparation du milieu dans lequel évolue l’enfant

Il existe un conflit entre les besoins vitaux de mouvements manuels de l’enfant et l’envie irrépressible des parents de faire à sa place ou d’empêcher des gestes à fort potentiel de casse ou de dérangement. Or interdire le travail de la main des jeunes enfants, c’est réprimer leur croissance.

Maria Montessori propose donc de préparer le milieu pour résoudre ce conflit. Un milieu dans lequel les “Laisse ça tranquille !”, “Arrête !”, “Ne touche pas !”, “Ne bouge pas !” disparaîtraient. C’est la raison pour laquelle elle a développé tant de matériel sensoriel tels que les encadrements solides ou des activités de motricité fine (transvaser de l’eau d’un récipient à un autre, attraper des graines avec une pince à épiler, visser et dévisser des boulons ou des bouchons, ouvrir et fermer des cadenas, soulever des couvercles de boîtes…).

Les enfants ont accès seuls à un matériel adapté à leurs besoins. Ils peuvent choisir eux-mêmes des objets spécialement conçus dans un armoire à portée de main.

Par ailleurs,  le milieu est adapté à des mains qui ont tout le temps de grandir : des petites chaises et des petits fauteuils, des petites armoires, des tables basses, une vaisselle attrayante, des petits plats et couverts…

 

Idées d’activités d’inspiration Montessori pour exercer la motricité fine

Voici quelques idées de jeux d’inspiration Montessori : l’important est que l’enfant choisisse et exécute lui-même ses gestes en toute spontanéité. L’avantage de la pédagogie Montessori est que vous pourrez pratiquer toutes sortes d’activités dérivées sans avoir besoin d’acheter du matériel spécifique et surtout vous trouverez plein d’idées et de photos sur Internet !

  • proposer une variété de bouteilles dont les bouchons ont été dévissés : les enfants devront associer les bons bouchons aux bonnes bouteilles,
  • après avoir ramassé des marrons, les mettre dans un bac et proposer à l’enfant de les attraper avec une pince à spaghetti pour les déposer dans un coquelon à escargots,
  • mettre à disposition des cadenas à ouvrir avec leurs clés ou encore des vis à visser avec leurs boulons
  • mettre à disposition des graines de haricots à attraper avec une pince à épiler et à déposer dans chaque case d’un bac à glaçon
  • passer des lacet dans les trous d’une passoire
  • insérer des pièces ou des jetons dans une tirelire
  • imaginer des punaises à enfoncer dans des bouchons en liège, des pinces à linge à disposer autour d’un saladier, des lentilles à attraper avec une cuillère donnée dans les petits pots de glace pour enfant, de l’eau à transvaser d’un pot à un autre. des cotillons à attraper avec une pince (à cornichon ou à sucre par exemple) pour les déposer dans une boîte à oeufs…

…………………………………………………………………………………………………..

Source : “L’enfant” de Maria Montessori aux éditions Desclée de Brouwer. Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet)

Commander L’enfant sur Amazon.

ces-ecoles-qui-rendent-nos-enfants-heureux

Des écoles qui rendent les enfants heureux ?

Des écoles qui rendent les enfants heureux ?

Antonella Verdiani, docteure en sciences de l’éducation, formatrice et fondatrice du mouvement Printemps de l’Education, partage avec nous sa vision de l’enseignement et de l’éducation.

Cultivez là où c’est déjà fertile !

2 choses fondamentales en chacun 

  • La capacité de rêver
  • La joie de vivre

On inflige une cruauté ordinaire aux enfants en tuant leur capacité à rêver.

Antonella Verdiani part du principe que les méthodes d’enseignement basées sur la liberté, le rythme des enfants et leur capacité à rêver permettent d’apprendre sans fatigue.

Que veut dire éduquer à la joie ?

Éduquer à la joie, c’est permettre aux enfants d’être en contact direct avec le monde, le ciel et la Terre, avec les animaux, avec les gens.

L’étymologie de “joie” en sanskrit est “yuj” : le lien, la connexion, la reliance. Quand les enfants font quelque chose qu’ils aiment, ils oublient le monde autour d’eux et ils apprennent sans fatigue.

L’éducation à la joie permet de réintroduire le bonheur à l’école : une école fondée sur l’épanouissement des enfants, des enseignants et des parents pour que l’enfant exprime “son trésor intérieur”.

Mme Verdiani pense que les notes, les classements, la sur-représentation de l’écrit dans l’évaluation, la prépondérance des diplômes et l’esprit critique français sont les principales causes de la souffrance à l’école. Ils génèrent stress, comparaison et peur de l’échec.

Maria Montessori ou Célestin Freinet avait déjà compris les méfaits d’un système éducatif trop rigide et mis en pratique ces idées. Bien qu’ils n’aient pas été beaucoup écoutés en leurs temps, de plus en plus d’enseignants et d’éducateurs ont repris le flambeau et inventent de nouvelles pratiques pédagogiques. Ces pratiques effectives en classe ont pour point commun : la liberté, le respect du rythme de l’enfant et de sa capacité à rêver.

La joie d’apprendre est autant indispensable à l’intelligence que la respiration au coureur. – Maria Montessori

Antonella Verdiani est l’auteure du libre Ces écoles qui rendent nos enfants heureux : pédagogies et méthodes pour éduquer à la joie (éditions Actes Sud) dans lequel elle cite de nombreux exemples pour éduquer autrement. C’est possible et c’est en cours !

L’une des significations du mot “éduquer” est “tirer hors de”, c’est-à-dire soustraire à l’ombre la partie la plus généreuse et la plus ingénieuse des individus pour les accompagner vers leur épanouissement.

Atteindre ce but par l’éducation et l’école semble le chemin le plus simple pour faire des adultes responsables, autonomes et libres, engagés dans des parcours de vie choisis plutôt que subis.

En France et dans le monde entier, des initiatives éducatives novatrices naissent tous les jours. De plus en plus d’écoles publiques ou privées, à la maison, à la ferme, en communauté, autogérées, démocratiques, ouvertes, libertaires, osent aujourd’hui se détourner d’une conception de l’éducation imposée par les institutions.

Partout, des gens s’organisent pour trouver des alternatives au système éducatif actuel : des enseignants qui aiment leur métier et qui, au sein de l’école publique, tentent des expériences épanouissantes; des parents qui se fédèrent pour créer des écoles dans leur village, des mères qui enseignent leurs savoir-faire traditionnels au sein de l’école de leurs enfants…

Des jeunes aussi, qui inventent de nouvelles façons de s’éduquer par l’autoformation ou l’apprentissage par les pairs, comme à la Brockwood Park School en Angleterre ou à Last School à Auroville, en Inde, où ils décident librement d’étudier les matières qu’ils aiment, sans se préoccuper de notions d’évaluations, d’examens ou de niveau scolaire.

Ainsi, naissent des mouvements et des courants nouveaux, basés sur des pédagogies alternatives. Si certaines d’entre elles – quoique mal connues – sont relativement familières, comme les pédagogies Steiner, Montessori ou encore Freinet, d’autres se développent et sont à découvrir, comme celle de l’éducation lente (la “Slow School” ou la pédagogie de l’escargot), de l’éducation démocratique inspirée par les idéaux libertaires (EUDEC, Aero, etc.), de l’école à la maison ou de l’instruction en famille…

Ce livre, richement documenté, propose un tour d’horizon de toutes ces initiatives éducatives innovantes, en détaillant à la fois la spécificité et l’originalité de chacune d’elles. Conçu de manière pratique, il fournit aux parents, citoyens et enseignants des informations et références pour découvrir des écoles qui replacent l’enfant et son épanouissement au coeur du processus éducatif.

livre une année pour apprendre en s'amusant

Une année pour apprendre en s’amusant : 52 semaines de pédagogie active en famille

Une année pour apprendre en s’amusant : 52 semaines de pédagogie active en famille

Présentation de l’éditeur

une-annee-pour-apprendre-en-samusantRedécouvrez le plaisir d’être ensemble !

Il fait gris, vos enfants s’ennuient, vous ne savez plus comment les intéresser ? Vous aimeriez passer un moment privilégié avec eux mais vous n’avez plus d’idée ?

« Apprendre en s’amusant » recense pour vous plus de 150 activités ludiques et pédagogiques, faciles à réaliser où que vous soyez avec des enfants de 18 mois à 7 ans !

Avec des objets du quotidien ou du matériel de récupération, cubes, activités créatives et d’extérieur, jeux de lumière et musicaux… tout est fait pour nourrir la curiosité et l’imagination de vos enfants, en les sensibilisant au monde qui les entoure, aux sciences et à la nature.

Le livre est extrêmement inspirant, rempli de bonnes idées tout autant ludiques que pédagogiques. Pour de beaux moments de complicité et de partage en famille !

Les points forts

L’auteure ElsaThiriot est enseignante et bloggeuse (Merci qui ? Merci Montessori ? et Où es-tu, Coquelipop ?). Elle est experte des pédagogies dites alternatives qu’elle met en oeuvre à la fois dans sa classe et avec ses enfants.

Les nombreuses activités proposées s’inspirent des pédagogies Montessori, Steiner/Waldorf et Reggio pour les enfants de 18 mois à 10 ans (et même plus… j’en ai 32 😉 ). Elles sont classées en plusieurs catégories :

  • jeux musicaux
  • jeux d’arts
  • jeux de lumière
  • jeux dehors
  • jeux d’imitation
  • jeux de cubes
  • jeux d’éléments

apprendre en s'amusant

Les illustrations et la mise en page sont très agréables, mettant en valeur les idées et leurs fondements théoriques. Chaque page est dédiée à une activité : on y retrouve

  • l’âge à partir duquel proposer l’activité,
  • les intérêts du point de vue du développement de l’enfant,
  • les étapes de la réalisation,
  • des idées pour prolonger ou adapter l’activité,
  • des variantes autour d’une même activité,
  • des conseils d’albums jeunesse pour compléter la notion vue au cours de l’activité

52 semaines pour apprendre en s'amusant

Elsa Thiriot nous invite à partager de bons moments avec les enfants autour d’éléments naturels, de jeux de lumière, de construction en toute sorte de matières, de la musique, d’histoire à raconter ou à inventer… Il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

Vous trouverez dans son livre des activités autour des ombres, des feuilles, de l’eau, de simples cubes en bois, de miroirs, de carton. On (re)découvre dans ce livre toutes les possibilités de création et d’utilisation à partir d’objets ou de matériaux simples qu’on a tous à disposition chez nous.

une année pour apprendre en s'amusant

Ce livre peut être exploité à la fois en classe ou à la maison, par des assistant.e.s maternel.les, par des animateurs de périscolaire ou encore dans le cadre des TAP.

………………………………………………………………………………………………………………………
Une année pour apprendre en s’amusant : 52 semaines de pédagogie active en famille de Elsa Thiriot (éditions Mango) est disponible en librairie ou sur internet.

Commander Une année d’activités pour apprendre en s’amusant sur Amazon.

Mon coffret imagier Montessori : des cartes de nomenclature pour enrichir le vocabulaire et préparer à la lecture

Mon coffret imagier Montessori : des cartes de nomenclature d’inspiration Montessori pour la lecture et le vocabulaire

Mon coffret imagier Montessori (éditions Nathan) est un coffret proposant 150 cartes classifiées pour :

  • enrichir le vocabulaire de l’enfant,
  • le préparer et l’entraîner à la lecture.

cartes-nomenclature-montessori-lecturemon-imagier-montessori-lecture

Les cartes du coffret sont réparties en 5 séries :

  • les animaux de la forêt (comme le renard roux, le marcassin, le hérisson commun, le lièvre d’Europe…)
  • les oiseaux (la mésange charbonnière, l’hirondelle de cheminée, le merle noir…)
  • les insectes (le gendarme, l’abeille noire, le papillon vulcain…)
  • les fleurs (cyclamen de Naples, violette odorante, chardon…)
  • les fruits (citron, mûre, mirabelle…)mon imagier Montessori

Chaque série est composée de 3 types de cartes :

  • la carte non renseignée (l’image seule)

mon imagier MontessoriCette carte permet d’enrichir le vocabulaire de l’enfant et est propice à des échanges verbaux. Elles sont d’excellents supports pour discuter, observer, enrichir la connaissance du monde de l’enfant.

Les cartes classifiées sont importantes dans la pédagogie Montessori car elles répondent à la sensibilité de l’enfant pour les mots et lui permettent d’acquérir un vocabulaire juste pour décrire le monde qui l’entoure.

Les cartes non renseignées peuvent être utilisées de plusieurs manières selon l’âge de l’enfant :

– choisir 4 ou 5 cartes d’une même série pour un jeune enfant, s’installer avec lui sur un tapis et les décrire les unes après les autres. Les cartes peuvent être choisies en fonction des expériences de l’enfant (commencer par la carte du gendarme si l’enfant en a déjà observé, décrire avec peu de mots et faire des liens avec d’autres cartes comme la fourmi qui est aussi un insecte qui ne vole pas ou la coccinelle qui est aussi un insecte mais qui vole). Avec un enfant plus grand, un plus grand nombre de cartes pourront être présenté, avec plus de détails.

– associer des figurines miniatures ou des objets (fruit, fleur) aux images dès 18 mois

– retrouver une carte précise parmi d’autres (en donnant le nom précis ou bien en passant par une devinette descriptive)

 

  • la carte renseignée

mon imagier MontessoriLes cartes renseignées proposent l’image et le nom écrit en cursive.

 

Elles permettent l’auto-correction lors d’activités de lecture.

 

Une activité que les enfants apprécieront (dès 2 ans avec l’aide d’un adulte et seuls à partir de 3 ans) est la mise en paire des carte renseignées et des cartes non renseignées.

 

  • le billet de lecture

mon imagier MontessoriLe nom correspondant à l’image est écrit en lettres cursives. Le billet de lecture est à associer à la carte non renseignée.

Avec des enfants lecteurs, on peut proposer une activité d’association de cartes non renseignées et de billets de lecture.

Livret d’activités proposées par Eve Herrmann (éducatrice Montessori)

Le livret qui accompagne les cartes propose 8 activités inspirées de la pédagogie Montessori. Ces activités sont décrites avec beaucoup de détails afin que chacun puisse les appliquer en respectant au mieux l’esprit de la pédagogie Montessori.

On peut utiliser ces cartes pour des activités de vocabulaire, de lecture, de devinettes ou encore de dessin  à partir de 3 ans.

mon imagier Montessori

J’ai même vu ce coffret utilisé dans un atelier Montessori. L’éducatrice Montessori m’a dit que sa fille utilise maintenant des mots très précis pour décrire le monde : une salamandre n’est pas une salamandre si elle est tâchetée, c’est une salamandre tâchetée !

 

……………………………

Mon coffret imagier Montessori de Eve Herrmann (éditions Nathan) est disponible en magasins de jouets, en librairie ou sur Internet.

Commander Mon coffret imagier Montessori sur Amazon.

montessori-pas-a-pas

Des ressources numériques pour comprendre et appliquer la pédagogie Montessori pas à pas

Des ressources numériques pour comprendre et appliquer la pédagogie Montessori pas à pas

La pensée de Maria Montessori se traduit non seulement dans une vision de l’enfant profondément positive mais aussi dans des outils pédagogiques pour des apprentissages respectueux de la nature de l’enfant.

Je vous présente les ressources numériques de L’Ecole Vivante. L’Ecole Vivante est un site sur lequel vous trouverez de nombreux outils pour comprendre et appliquerles pédagogies actives, dont la pédagogie Montessori.

J’ai eu la chance de pouvoir consulter les livres numériques suivants dont j’apprécie la rédaction accessible et richement illustrée.

LES PRINCIPES – Montessori Pas à pas : les principes fondateurs

montessori pas à pas principes fondateursL’enfant, une personne à part entière : c’est inefficace de donner des ordres à l’enfant sans les lui expliquer et le contraindre à faire des tâches ennuyeuses simplement en lui disant que c’est pour son bien.

Favoriser l’autonomie pour faciliter les apprentissages : la formule la plus connue de la pédagogie Montessori est “Aide moi à faire tout seul”. L’adulte montre un nouveau concept ou un nouveau geste, puis laisse l’enfant essayer de les reproduire ou les utiliser seul. L’enfant a besoin que l’adulte réfreine son envie de souffler une réponse ou de faire à sa place. L’adulte est là pour mettre l’enfant en confiance : l’encourager (“oui, tu y es presque !”), observer sans impatience, se tenir à disposition pour un complément d’information demandé par l’enfant.

Les périodes sensibles : Maria Montessori décrit les périodes sensibles comme des moments spécialement dédiés à certains apprentissages.

• la période sensible du langage, qu’elle situe plus ou moins entre 2 mois et 6 ans

• la période sensible de la coordination des mouvements (± de 18 mois à 4 ans)

• la période sensible de l’ordre (± de la naissance à 6 ans)

• la période sensible du raffinement des sens (± de 18 mois à 5 ans)

• la période sensible du comportement social (± de 2 ans et demi à 6 ans)

• la période sensible des petits objets (très courte période au cours de la 2e année)

L’existence et la manifestation des “périodes sensibles” amènent l’idée que ce n’est pas l’âge qui est important mais le moment où l’enfant est vraiment prêt à apprendre avec aisance. Le but de l’éducation est de semer les graines de la connaissance à la bonne saison. Le bon moment pour apprendre est déterminé non pas par le calendrier d’un programme imposé mais par l’observation des besoins de l’enfant.

Créer un cadre serein et un climat de confiance et de dialogue : créer un climat favorable d’une part à la perception des périodes sensibles par l’adulte et d’autre part à leur plein épanouissement chez l’enfant est une condition fondamentale de l’enseignement Montessori. L’ambiance Montessori repose sur 3 grands principes :

  • le calme : les enfants sont invités à parler doucement et à éviter le bruit. Comme chacun fait ce qu’il a envie de faire, il n’y a pas de tension ou d’impatience :-).
  • l’ordre : chaque objet a sa place où l’enfant peut le trouver facilement et où il peut le ranger tout seul quand il ne s’en sert plus. Le mobilier est adapté à la taille de l’enfant
  • le dialogue et le respect mutuel : l’adulte est un modèle d’ouverture, de compréhension et de patience et porte une confiance inébranlable en les capacités des enfants à résoudre leurs problèmes par eux-mêmes.

Vous trouverez dans ce livre numérique beaucoup d’autres informations sur les principes fondateurs de la pédagogie Montessori : l’intérêt du matériel conçu par Maria Montessori, la leçon en 3 temps, l’importance de l’auto correction et surtout des conseils “dédramatisants” pour se lancer. Lisez plutôt :

Lorsque vous commencerez, ne culpabilisez pas si cela ne se passe pas exactement comme on vous l’a décrit. Les démarches de la pédagogie Montessori, pour cadrées qu’elles soient, ne sont pas coulées dans le bronze. L’esprit inventif et audacieux de Maria Montessori le prouve. Fiez-vous à votre réflexion, aux réactions de votre enfant, pensez que vous maîtriserez de mieux en mieux la situation au fil des semaines. Enfin, n’oubliez pas que ces séances d’apprentissage sont aussi de bons moments passés avec votre enfant.

VIE PRATIQUE ET SENSORIELLE – Montessori Pas à pas : vie pratique, vie sensorielle pour les 2-6 ans

montessori vie sensorielle

Les auteurs introduisent cet ouvrage de cette manière :

Les activités de Vie pratique sont le fondement de la pédagogie Montessori. Elles découlent de notre culture et de notre quotidien mais elles ont été adaptées aux besoins et aux petites mains de l’enfant. Ce n’est pas tant l’activité en elle-même qui est importante que le développement (concentration, coordination, autonomie…) qu’elle permet chez l’enfant dans un environnement préparé.Nous lui offrons des occasions uniques de fortifier, préciser et planifier ses mouvements de manière ordonnée. Il va devoir coordonner ses gestes dans un but intelligent.

Voici la table des matières :

Vie pratique

L’utilisation du matériel “Vie pratique” commence vers 2 ans – 2 ans et demi, selon les enfants. Ces zones d’âge correspondent à l’apparition des périodes sensibles, mais elles peuvent varier selon les enfants. N’insistez donc pas si vous voyez que l’enfant n’est pas encore enclin à concentrer
son attention et à participer avec plaisir et intérêt à l’activité proposée.

 – Tableau chronologique
 – Porter, ouvrir, fermer, visser
 – Verser
 – Plier
 – Les cadres

cadres montessori
 – Marcher sur la ligne
 – Le jeu du silence
Dans toutes les activités détaillées et dans celles qui suivent, il est question de concentration. Elles se font dans le calme et même dans un quasi silence. Parfois, le bruit est même un outil de contrôle de l’erreur. Le silence peut aussi devenir une activité en soi : parler en chuchotant, par exemple, est un jeu de maîtrise de soi. C’est en même temps un vrai plaisir car les enfants aiment les mots murmurés à l’oreille et la complicité qui s’instaure entre des personnes qui se parlent doucement. Petit à petit, l’enfant prend l’habitude d’éviter le bruit inutile et l’atmosphère devient sereine. En pédagogie Montessori, il ne s’agit pas de faire taire l’enfant mais de l’aider à contrôler ses mouvements par sa volonté.
 – D’autres activités quotidiennes

Vie sensorielle

Le matériel sensoriel Montessori est extrêmement riche. Avant de l’aborder, l’enfant doit être passé par des activités de Vie Pratique pour apprendre à se concentrer et à contrôler ses mouvements.

– Tableau chronologique
– Le sac à mystères
– Les planchettes rugueuses
– Les tissus 
 – Les boîtes de couleurs

bîte à couleurs montessori
 – Les emboîtements cylindriques
 – La tour rose 

tour rose montessori
 – L’escalier marron 
 – La boîte à tri 
 – Les solides géométriques
 – Les boîtes à odeurs, à sons, à goûts 
 – Les barres rouges
 – Les tiroirs de géométrie 
 – Les cubes du binôme et du trinôme
 – Les triangles constructeurs

triangles constructeurs montessori
 – Les figures surperposées
 – La table de Pythagore
 – Les cylindres de couleur

MATHÉMATIQUES – Montessori Pas à pas : le calcul et les maths pour les 3-6 ans

montessori mathématiques

Voici la table des matières :

Les nombres de 1 à 10

Le système décimal

Initiation aux opérations

Le vocabulaire des dizaines

Vers l’écriture des opérations

Vers la mémorisation des opérations

Le passage à l’abstraction

L’approche des fractions

Cet ouvrage explique quand, pourquoi et comment se servir de chaque matériel : les barres rouges et bleues pour matérialiser les nombres, les chiffres rugueux pour apprendre à tracer les chiffres, les fuseaux pour associer quantités et symboles, les perles dorées et les grands symboles pour travailler le système décimal, les tables de Seguin pour apprendre le nom des nombres, les timbres pour passer à l’abstraction…mathématiques Montessori

Chaque étape est expliquée de manière claire, concise et est illustrée par des schémas et des croquis :

mathématiques Montessori fractions

FRANÇAIS – Montessori Pas à pas : l’écriture, la lecture et le français pour les 3-6 ans

montessori lecture

Voici la table des matières :

Le langage oral

L’introduction à l’écriture

Premières activités de lecture

L’écriture manuscrite

Les grands récits

La grammaire

L’originalité réside aussi dans le fait que l’écriture et la lecture sont présentées à l’enfant comme des activités sensorielles et intellectuelles passionnantes. L’enfant accède au fonctionnement du langage par une approche qui fait toujours sens (pas de syllabes artificielles ou de pseudo-mots). Le matériel est conçu pour lui plaire, susciter son émotion, libérer sa créativité naturelle. Il donne à l’enfant une image claire et concrète de notions abstraites (telles que le concept de “mot”, par exemple). L’enfant s’engage, touche, explore, découvre et comprend. Il en tire une satisfaction directe.

Toutes les étapes qui jalonnent la découverte de la lecture, de l’écriture, du vocabulaire et de la grammaire sont décrites avec simplicité mais efficacité. Les illustrations permettent de mieux saisir l’intérêt et l’utilisation de chaque matériel comme par exemple :

  • les lettres rugueuses comme base incontournable de l’entrée dans l’écrit. Elles renseignent l’enfant sur le mouvement de l’écriture (amorce, sens et trajectoire du geste). Elles permettent aussi de mettre en relation le symbole et le son.

lettres rugueuses montessori

  • les lettres mobiles comme moyen de composer des mots avant même de  savoir écrire et comme moyen de se préparer “mentalement” pour l’écriture manuscrite et la lecture.

lettres mobiles montessori

  • les ardoises pour apprendre progressivement à écrire lettres et chiffres dans un espace de plus en plus réduit.

ardoises montessori

  • les symboles grammaticaux comme support visuel mnémotechnique et outil de réflexion pour amener l’enfant à se poser les bonnes questions sur les relations entre les mots.

symboles grammaticaux montessori

 

Pour conclure, je reprends les mots des auteurs de ces ouvrages ;

Enfin nous voudrions rappeler que l’essentiel ce ne sont pas le matériel ou les démarches, c’est l’esprit Montessori : celui qui vous fera écouter l’enfant, favoriser son autonomie, comprendre ses particularités et ses différences, lui donner confiance, l’aider à devenir une personne active et curieuse.

………………………………………………………………………………………………………………………….

Vous pourrez acheter tous les ouvrages présentés sur le site de L’Ecole Vivante (disponibles en format numérique et en format papier) ici.

En version papier (compilation pour les 2/6 ans):

montessori-pas-a-pas-compilation

 

Enregistrer

jeu-pour-compter-montessori

Jeu pour compter d’inspiration Montessori (3/5 ans)

Jeu pour compter d’inspiration Montessori (3/5 ans)

Matériel 

  • des nombres de 1 à 10 (ici en bois)
  • des multicubes (ou des legos ou tout autre matériel de construction qui s’imbrique)

Déroulé  

Demander à l’enfant de remettre les nombres dans l’ordre, du plus petit au plus grand.

Associer la bonne quantité de Multicubes (ou briques) à chaque chiffre représenté.

jeu-pour-compter-montessori

Afin de respecter l’esprit Montessori dans cette activité, proposez le nombre exact de Multicubes à placer au total. Ainsi l’enfant sera capable de contrôler lui-même s’il a fait une erreur (s’il reste des Multicubes ou qu’il en manque, c’est qu’il y a une erreur quelque part !).

Vous pouvez très bien imaginer cette activité avec des chiffres imprimés sur des affichettes et toutes sortes d’objets pour matérialiser les quantités (cailloux, noisettes, boutons, billes, perles, jetons…). J’aime bien l’idée des Multicubes car c’est visuellement très parlant : du fait de l’imbrication, les colonnes sont rangées de la plus grande à la plus petite et représentent bien l’augmentation des quantités d’une unité.

Avec ce jeu pour compter d’inspiration Montessori, les enfants de 3 à 5 ans apprendront à :

  • associer l’écriture chiffrée d’un nombre avec son nom jusqu’à 10,
  • associer une quantité à un nombre jusqu’à 10.

 

Pour plus d’activités avec des multicubes, je vous propose cet article : 4 activités pédagogiques avec des multicubes pour comprendre des notions liées aux mathématiques

…………………………………………………………………………………..