livres compter mathématiques maternelle

Sélection de 13 livres à compter pour une initiation aux mathématiques (de 3 à 6 ans)

Les intérêts des livres à compter pour les jeunes enfants

Les avantages des livres qui proposent des histoires à base de nombres sont nombreux car les enfants sont initiés :

  • à la suite des chiffres et des nombres et à leurs noms,
  • au dénombrement d’une collection d’objets,
  • aux différentes écritures des chiffres et des nombres (en lettres et en chiffres),
  • au calcul (par addition, par soustraction, par partage…).

Ces livres à compter peuvent être de bons compléments aux activités mathématiques, en classe ou à la maison.

Sélection de 13 livres à compter pour une initiation aux mathématiques (de 3 à 6 ans)

La comptine numérique dans l’ordre croissant

Les trois livres suivants introduisent le passage au nombre suivant par augmentation de une unité à chaque fois. Le passage d’une collection d’objets à une autre se fait par l’ajout d’une unité.

La petite chenille qui fait des trous (jusqu’à 5)

A peine née, la petite chenille a très faim : elle croque une pomme et fait un trou, elle croque deux poires et fait deux trous, puis trois prunes, quatre fraises et cinq oranges. A partir de 3 ans (éditions Mijade).

 

 Maman (jusqu’à 10)

Comme tous les livres de Mario Ramos, ce livre à compter ne manque pas d’humour : un petit garçon traverse toute la maison à la recherche de sa maman et ne remarque même pas les animaux du zoo qui l’ont envahie ! Deux lions, trois girafes… Cet album avec peu de texte est aussi l’occasion de travailler le langage en maternelle à travers la description de chaque pièce de la maison. A partir de 3/4 ans (éditions Ecole des Loisirs).

 

 Petit 1

“Petit 1” cherche de nouveaux amis mais il est exclu de tous les groupes qu’il cherche à intégrer car il n’est pas comme eux (lapins, grenouilles…)… jusqu’à ce qu’il rencontre le zéro ! A chaque nouvelle rencontre, le groupe contient une unité de plus que le groupe précédent. A partir de 3/4 ans (éditions Circonflexe).
petit un livres à compter

 

 

Combien d’oiseaux (jusqu’à à 20)

1 coq, 2 perruches, 3 canards,… 9 paons,… 14 cygnes… et ainsi de suite jusqu’à 20 !

A partir de 3 ans (éditions Albin Michel Jeunesse)

 

 Le compte est rond (de 1 à 20, puis 30, 40, 50, 75 et 100)

Ce livre ludique plaira particulièrement aux enfants grâce à ses trous de plus en plus nombreux au fil des pages qui révèlent chacun une surprise une fois la page tournée.

Un livre ludique pour apprendre à compter et à visualiser les unités de 1 à 20, puis les dizaines de 20 à… 100 ! A partir de 5/ 6 ans (éditions Hélium).

 

La comptine numérique dans l’ordre décroissant

Dans ces trois livres, la quantité diminue de un 1 à chaque étape. Les enfants apprennent à revenir au nombre précédent.

Dix petites chenilles se promènent

Dix petites chenilles font une sortie. L’une ralentit, il en reste donc… neuf !
Un livre coloré et écrit en gros pour une première introduction aux chiffres de 10 à 1. Un final en pop up que les plus jeunes adoreront ! A partir de 2/3 ans (éditions Gründ ).

 

 10 p’tits pingouins

Un livre animé avec des pop ups et des languettes à tirer pour jouer à compter à l’envers de 10 à 0.

A partir de 3 ans (éditions Hélium).

 

Dix dans un lit

Ce livre est basé sur une célèbre comptine d’origine anglo saxonne : dix petits enfants sont dans un grand lit, “et un tomba du lit, il n’en resta que neuf”, jusqu’à ce que le lit soit vide ! A partir de 3/4 ans (éditions Nathan).

dix dans un lit livres à compter

 

Le rang dans une liste

Ce livre permet de travailler les nombres qui indiquent une position dans une liste.

Le cinquième

C’est l’histoire de cinq jouets cassés qui attendent leur tour chez le médecin : ce livre est une bonne introduction aux mots désignant le rang (premier, deuxième, troisième, quatrième et cinquième) dès la petite section (il est utilisé par certains enseignants en moyenne section également). A partir de 4 ans (éditions L’Ecole des loisirs).

 

Les différentes écritures des chiffres

Chiffres en friche

Dans le livre Chiffres en friche, les nombres ne sont pas toujours présents. Certains sont écrits en toutes lettres, d’autres en chiffres, parfois même avec quatre types d’écriture chiffrée différents (universel, romain, arabe et chinois). A partir de 5/6 ans (éditions Larousse).
chiffres en friche livres à compter

 

Un, cinq, beaucoup

Toute l’histoire tourne autour de la manière d’écrire les chiffres : une histoire qui sollicite la vue et le toucher.

A partir de 3 ans (Minedition).

 

Compléments et partage

Dix petits amis déménagent

Retrouver les enfants cachés permet de travailler les compléments (de dix à sept ou à huit par exemple).

A partir de 5/6 ans (éditions L’Ecole des loisirs).

 

La chevrette qui savait compter jusqu’à 10

Le livre commence de façon classique par un comptage de un en un jusqu’à 6 puis augmente la collection de quatre d’un coup.
Ce livre permet également de donner un sens au comptage : la chèvre, toute fière de savoir compter, compte ses amis à longueur de temps mais ceux-ci en prennent marre et la poursuivent. C’est à ce moment que tous comprennent que compter, c’est bien utile dans certaines situations ! A partir de 5/6 ans (éditions L’Ecole des loisirs).

 

dessin animé mathématiques

Donald au pays des mathémagiques : un dessin animé pour comprendre à quoi servent les maths !

Donald au pays des mathémagiques : un dessin animé pour comprendre à quoi servent les maths !

Je vous propose de visionner avec les enfants le dessin animé Donald au pays des mathémagiques. Ce dessin animé est magnifique pour expliquer en quoi les mathématiques contribuent à la musique, à l’architecture, aux jeux (comme les échecs ou le billard) et comment la nature suit des lois mathématiques.

Les enfants y apprendront les mystères du nombre d’or et découvriront même les techniques pour devenir imbattables au billard. J’aime l’idée à transmettre aux enfants que chaque porte fermée aujourd’hui sera ouverte par l’esprit de recherche des générations à venir.

 

Pour aller plus loin : MATHS : 2 trucs simples pour la réussite de tous les enfants

repenser enseignement mathématiques

5 grands piliers pour repenser l’enseignement des mathématiques (par un prof de maths)

Au delà de la résolution des problèmes mathématiques, apprendre aux enfants à les FORMULER

Dan Meyer est un professeur de mathématiques enseignant aux Etats Unis. Dans la vidéo ci dessous, il propose une révolution de l’enseignement des maths : au delà de la résolution des problèmes, apprendre aux enfants à les FORMULER.

5 symptômes de l’inefficacité de l’enseignement classique des mathématiques

Il part d’un constat qu’il a fait au sujet de ses élèves. Il a repéré 5 symptômes de l’inefficacité de l’enseignement classique des mathématiques :

1. Le manque d’initiative

2. Le manque de persévérance

3. Le manque de mémoire

4. L’aversion pour les problèmes et les énoncés écrits

5. La recherche désespérée de la bonne formule à copier coller pour résoudre des problèmes asbtraits et sans sens

 

Dan Meyer propose de réduire les énoncés des problèmes à quelques mots, sans données concrètes. Les enfants devront alors chercher eux-mêmes de quelles informations ils ont besoin pour résoudre le problème qui se pose à eux. Dan Meyer propose également de poser des “vrais problèmes” (et pas seulement des problèmes sur le papier) : manipuler, agir, regarder, donner du sens, faire des hypothèses, discuter, confronter les idées, tester, vérifier.

5 grands piliers pour repenser l’enseignement des mathématiques

Les propositions de Dan Meyer reposent sur 5 grands piliers :

1. Utiliser les médias pour passer de l’abstrait au concret (photos, vidéos, caméra)

Pour des problèmes de remplissage de récipients, il apporte le récipient et le remplit réellement d’eau. Il filme le temps de remplissage, demande aux étudiants d’émettre des hypothèses sur le temps que cela va prendre, puis de vérifier. De quelles informations a-t-on besoin ? Où les trouver ? Comment ?

 

2. Encourager l’intuition des enfants

Cela peut passer par la manipulation, le jeu, le fait de rendre indispensable la résolution du problème pour améliorer le quotidien.

 

3. Poser les questions les plus courtes possibles

Moins les enfants ont d’informations, plus des questions spécifiques et pertinentes peuvent émerger.

 

4. Laisser les enfants construire le problème

Ce sont les enfants qui formulent le problème, ils ne se contentent pas de le résoudre.

 

5. Aider les enfants un peu moins

Laisser les enfants réfléchir, chercher, se tromper, ajuster pour lutter contre ce que Dan Meyer appelle “une impatience face à la complexité”.

 

Les maths donnent du sens au monde. Les maths sont le vocabulaire de l’intuition. Nous avons besoin de gens pour résoudre les problèmes. – Dan Meyer

signes mathématiques plus petit plus grand

Une manière efficace de distinguer les signes mathématiques < (plus petit que) et > (plus grand que)

Une manière efficace de distinguer les signes mathématiques < (plus petit que) et > (plus grand que)

J’ai découvert récemment la méthode Lyons pour l’enseignement des mathématiques. Il s’agit d’une pédagogie qui s’appuie sur la réflexion de l’enfant sans aucun enseignement explicite. Elle est utilisées par quelques enseignants et par de nombreuses familles qui pratiquent l’instruction en famille (IEF).

C’est dans cette méthode que j’ai découvert cette manière d’appréhender les signes < (plus petit que) et > (plus grand que). Elle a l’avantage de placer les enfants dans une situation de chercheurs, de mathématiciens en herbe.

Je peux vous garantir que cette manière fonctionne et de manière définitive : testée avec un élève de niveau CP qui en a parfaitement compris la signification et avec un élève de 3° qui avait du mal à se souvenir du sens de la pointe :-).

On placera par exemple 5 jetons (ou billes ou grains de café ou cailloux ou Playmaïs…) à droite et 3 jetons à gauche. On laissera un espace entre les deux quantités. On demandera à l’enfant où il y en a le plus. 

On lui proposera ensuite deux bâtonnets (ou deux pailles ou deux crayons ou deux allumettes…) et on lui demandera de les placer entre les deux quantités de manière à indiquer où il y a le plus de jetons et où il y en a le moins.

Pour faire cela, il devra mettre le plus d’espace entre les bouts de bâtonnets qui sont du côté où il y a le plus de jetons et le moins d’espace (même aucun espace) du côté où il y en a le moins.

signes mathématiques plus petit plus grand
Ici avec des Playmaïs et des allumettes

On pourra proposer d’autres problèmes à résoudre de la même manière (le plus d’espace entre les 2 bouts pour la quantité la plus élevée; pas d’espace entre les 2 bouts pour la quantité la moins élevée) avec les bâtonnets :

  • 4 jetons à gauche et 2 à droite
  • 6 à gauche et 3 à droite
  • 8 à droite et 2 à gauche
  • 0 à gauche et 7 à droite
  • 5 à droite et 5 à gauche

Le dernier problème permet d’aborder le signe égal et c’est l’enfant ici qui va reconstruire la signification de ce signe. En fait, il suffit à l’enfant de placer les bâtonnets de sorte que les espaces à gauche et à droite soient les mêmes. Robert et Michel Lyons, les créateurs de la méthode Lyons, proposent des solutions valables trouvées par des élèves :

signes mathématiques

 

L’enfant qui a choisi une de ces représentations a vraiment compris et il ne lui reste plus qu’à apprendre celle qu’ont retenue les mathématiciens. Ces derniers devaient choisir entre toutes ces façons et ils ont décidé de prendre celle-ci = (notre signe égal).

Depuis que cette décision a été prise, tous ceux qui bons en mathématiques utilisent cette façon. Il y a à présent plein de bons mathématiciens en plus sur la Terre :-).

La méthode (de 5 à 13 ans) est accessible en téléchargement gratuit à ce lien.

 

chiffres-a-toucher-de-balthazar-montessori

Les chiffres à toucher de Balthazar : un livre qui intègre la pédagogie Montessori pour apprendre le nom des chiffres et leur tracé

Les chiffres à toucher de Balthazar : un livre qui intègre la pédagogie Montessori pour apprendre le nom des chiffres et leur tracé

chiffres-a-toucher-de-balthazar-montessoriLes chiffres à toucher de Balthazar de Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier est un livre qui intègre les chiffres rugueux tels que conçus par Maria Montessori. A chaque page, l’enfant pourra suivre le chiffre présenté avec le bout des doigts : il pourra ainsi percevoir et mémoriser le chiffre correspondant à chaque quantité. Les chiffres à toucher de Balthazar est adapté dès 3 ans.

 

Balthazar prépare une potion magique qui le rendra fort en calcul. Pour suivre la recette, il devra mettre dans son chaudron : un lapin, deux oeufs, trois rois, six souris…

Les chiffres sont abordés dans l’ordre croissant jusqu’à 10.  A partir de 3 ans.

 

En quoi Les chiffres à toucher de Balthazar s’inspire de la pédagogie Montessori ?

Il intègre le matériel sensoriel créé par Maria Montessori.

Les chiffres rugueux permettent de percevoir sensoriellement l’écriture chiffrée afin de la mémoriser avec le corps avant de pouvoir la reproduire à l’écrit.

les chiffres à toucher de Balthazar

Il respecte la règle de ne pas mettre en difficulté l’enfant.

Chaque chiffre est présenté sur une double page, de manière progressive et illustrée. Chaque chiffre est écrit en toutes lettres, symbolisé avec les doigts de la main, la quantité est illustrée avec des objets et l’écriture chiffrée est rugueuse.

les chiffres à toucher de Balthazar

Les auteurs proposent une méthodologie pour présenter ce livre à l’enfant.

  • Présentation de la notion à aborder

    • le parent lit la page de gauche en mimant le geste de Balthazar
    • Le parent montre le chiffre de droite et dit : “un”
    • Le parent dit “un lapin” en montrant un doigt
  • Association de la perception sensorielle

    • le parent passe par-dessus le chiffre 1 rugueux dans le sens de la flèche et redit “un”
    • le parent peut refaire le mouvement en y associant le nom du chiffre une nouvelle fois
  • Implication de l’enfant

    • le parent propose à l’enfant de tracer lui-même le chiffre
    • le parent propose à l’enfant de répéter le nom du chiffre
    • le parent propose de répéter geste et nom ensemble. L’enfant va alors percevoir l’écriture chiffrée dans toutes ses dimensions : tactile (via la matière rugueuse), visuelle (via l’écriture sur la double page) et auditive (via la répétition du nom à l’oral).
  • Autonomie de l’enfant dans son apprentissage

    • Une fois que le parent a poursuivi de cette manière sur les deux ou trois pages suivantes,   il peut laisser l’enfant découvrir le livre à son rythme
    • Maria Montessori préconisait d’introduire des notions nouvelles 3 par 3
  • Aide pour la mémoire et l’association

    • un autre jour, le parent peut reprendre le livre à son début avec l’enfant avant d’ajouter trois nouveaux chiffres
  • La mise à disposition du livre de manière accessible

    • Le parent rangera le livre dans un endroit accessible et connu de l’enfant qui pourra le parcourir seul quand il en aura envie.

………………………………………………………………………………………….

Les chiffres à toucher de Balthazar de Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier (éditions Hatier Jeunesse) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Les chiffres à toucher de Balthazar sur Amazon. 

 

Les chiffres à toucher de Balthazar fait partie de la collection “Aide moi à faire tout seul”. Tous les livres de cette collection intègrent la pédagogie Montessori en appliquant deux principes fondamentaux :

  • l’enfant manipule pour comprendre, il “fait”
  • l’adulte aide l’enfant à faire seul.

 

 

 

methode-singapour-maths

La méthode Singapour en mathématiques (présentation pour le CP)

La méthode Singapour en mathématiques (présentation pour le CP)

Présentation (niveau CP)

methode-singapour-mathsCes manuels sont traduits et adaptés de la méthode de mathématiques utilisée dans les écoles primaires de Singapour.

Depuis qu’ils utilisent ces manuels, les élèves singapouriens se sont classés au premier rang mondial à chaque évaluation internationale (études TIMSS 1995, 1999 et 2003).

Les manuels de Singapour ont depuis été adoptés avec succès par les Etats-Unis, Israël, l’Inde et la Finlande.

Le contenu du guide pédagogique pour le CP :

  • L’objectif et son lien avec le programme officiel.
  • La liste du matériel nécessaire, le vocabulaire nouveau et de nombreuses annexes photocopiables.
  • Chaque séance détaillée étape par étape avec tout ce qu’il faut contrer aux élèves.
  • Des propositions d’activités et de jeux supplémentaires pour chaque leçon.

livre-maitre-methodesingapour-maths

Qu’est-ce que la méthode Singapour ?

La méthode dite “de Singapour” est le fruit du travail mené par une équipe de didacticiens en mathématiques soutenue par le Ministère de l’éducation de Singapour. Voici les trois principaux aspects de cette méthode :

1.La modélisation

La modélisation est une présentation par un schéma d’un concept ou d’une situation mathématique.

2.L’approche concrète-imagée-abstraite

Pour chaque concept, la méthode Singapour s’appuie sur une démarche en trois étapes qui favorise l’appropriation graduelle de la notion :

  • l’approche concrète (mise en situation ou manipulation)
  • la présentation imagée (les schémas)
  • la présentation abstraite (recours aux seuls symboles mathématiques)

La manipulation est au service de l’abstraction.

3.La verbalisation

La verbalisation consiste à décrire, à expliquer les étapes qui leur permettent de résoudre un problème.

Grâce à cette approche par modélisation, la méthode Singapour offre aux élèves un outil pour la résolution de problèmes de différentes structures. Le modèle montre explicitement a situation mathématique en jeu. Le modèle permet de visualiser les quantités connues et inconnues (tout ou partie.s, différence) afin de déterminer quelle opération utiliser (addition, soustraction, multiplication ou division) pour résoudre le problème.

methode-de-singapour-mathematiques
Source : Guide pédagogique méthode de Singapour CP

 

Les points forts

J’utilise la méthode Singapour avec des élèves instruits en famille. J’ai testé les niveaux CP et CE1. Lors d’une inspection par l’inspecteur de l’Education Nationale, il nous a dit qu’il connaissait cette méthode mais qu’il l’avait vue utilisée seulement dans des familles pratiquant l’instruction en famille (IEF) et jamais en classe.

La première année, nous avons été inspectés en janvier alors que j’avais commencé à travailler avec mon élève fin novembre. Cet élève ne savait compter que jusqu’à 10, traçait la plupart des chiffres à l’envers et ne connaissait ni le signe + ni le signe -. L’inspecteur et la conseillère pédagogique étaient un peu inquiets mais nous leur avons bien précisé que nous avions commencé l’IEF seulement depuis un mois.

L’année suivante, pour l’inspection de CE1 donc, ce même inspecteur et cette même conseillère pédagogique sont revenus pour le contrôle annuel. Ils ont été bluffés par les progrès : cet élève avait presque rattrapé son “retard”, était à l’aise avec les mathématiques et surtout avait gagné en confiance en lui.

J’aime beaucoup la méthode Singapour pour plusieurs raisons :

  • le guide pédagogique (ou livre du maître) est très détaillé : chaque notion abordée l’est de manière progressive et le matériel utilisé est présenté simplement mais avec précision (ce qui fait son succès en IEF auprès de parents pas forcément formés en pédagogie ou didactique);
  • les notions sont en général amenées à travers une petite histoire ou une manipulation qui plait beaucoup aux enfants;
  • chaque chapitre est introduit par les objectifs, les compétences du programme travaillées, la liste du matériel utilisé, le vocabulaire nouveau introduit auprès des enfants et le nombre de séances ce qui permet de bien saisir les enjeux et de préparer le matériel à l’avance;
  • le guide pédagogique fait le pont avec le manuel d’exercices des enfants et en donne le corrigé.
methode-de-singapour-maths
Source : Guide pédagogique méthode de Singapour CP

J’ai particulièrement aimé la manière dont sont amenées la décomposition des nombres, les additions et les soustractions. Cette manière de faire permet à l’enfant de s’appuyer dessus lors de calculs mentaux plus complexes. Ainsi, 12 + 4 devient “visuellement” (10+2)+4 puis 10+(2+4) grâce aux cases. C’est la méthode “faire 10”.

methodes-singapour-mathematiques
Source : Guide pédagogique méthode de Singapour CP

Pour ma part, j’ai complété la méthode Singapour par des petits jeux pour le calcul mental (Calculodingo principalement).

Pour certaines activités, je n’ai pas utilisé les images à photocopier (tout le matériel photocopiable est disponible à la fin du guide pédagogique) mais des objets du quotidien ou alors des réglettes Cuisenaire.

La méthode Singapour balaie tous les éléments des programmes mathématiques (les formes géométriques, l’heure, la monnaie…)

methode-singapour-pour-les-maths
Source : Guide pédagogique méthode de Singapour CP

methode-singapour-maths-cp

La méthode Singapour a été conçue pour toutes les classes de l’école élémentaire : elle gagnera à être suivie du CP au CM2, chaque classe s’enrichissant des habitudes acquises l’année précédente. Cependant, il ne me semble pas insurmontable d’introduire la méthode Singapour en cours de scolarité. Cela demandera simplement de prendre de nouveaux automatismes (notamment cette notion de cases et de “faire 10”) mais qui justement facilitent la compréhension et l’apprentissage.

Il est nécessaire de se procurer le guide pédagogique du niveau désiré (ou livre du maître) ainsi que les cahiers d’exercices. Vous trouverez également en vente le manuel d’exercices pour les élèves (manuel du cours) mais je m’en suis personnellement passé.

Pour ma part, j’ai utilisé l’ancienne version, une nouvelle version est disponible.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Les guides et cahiers de la méthode Singapour sont en vente en librairie, centres culturels (peut-être à commander s’ils ne sont pas disponibles) ou sur internet. Ils sont édités par La Librairie des Ecoles.

Commander le Guide Pédagogique CP (livre du maître) sur Amazon. 

Commander le Cahier d’exercices CP sur Amazon.

jeu-pour-compter-montessori

Jeu pour compter d’inspiration Montessori (3/5 ans)

Jeu pour compter d’inspiration Montessori (3/5 ans)

Matériel 

  • des nombres de 1 à 10 (ici en bois)
  • des multicubes (ou des legos ou tout autre matériel de construction qui s’imbrique)

Déroulé  

Demander à l’enfant de remettre les nombres dans l’ordre, du plus petit au plus grand.

Associer la bonne quantité de Multicubes (ou briques) à chaque chiffre représenté.

jeu-pour-compter-montessori

Afin de respecter l’esprit Montessori dans cette activité, proposez le nombre exact de Multicubes à placer au total. Ainsi l’enfant sera capable de contrôler lui-même s’il a fait une erreur (s’il reste des Multicubes ou qu’il en manque, c’est qu’il y a une erreur quelque part !).

Vous pouvez très bien imaginer cette activité avec des chiffres imprimés sur des affichettes et toutes sortes d’objets pour matérialiser les quantités (cailloux, noisettes, boutons, billes, perles, jetons…). J’aime bien l’idée des Multicubes car c’est visuellement très parlant : du fait de l’imbrication, les colonnes sont rangées de la plus grande à la plus petite et représentent bien l’augmentation des quantités d’une unité.

Avec ce jeu pour compter d’inspiration Montessori, les enfants de 3 à 5 ans apprendront à :

  • associer l’écriture chiffrée d’un nombre avec son nom jusqu’à 10,
  • associer une quantité à un nombre jusqu’à 10.

 

Pour plus d’activités avec des multicubes, je vous propose cet article : 4 activités pédagogiques avec des multicubes pour comprendre des notions liées aux mathématiques

…………………………………………………………………………………..

materiel-mathematiques-manipulation

3 matériels pour travailler les bases mathématiques par la manipulation

3 matériels pour travailler les bases mathématiques par la manipulation

1. Les multicubes

multicubes-mathematiques

Ma fille aime beaucoup les multicubes ! Je les utilise également avec des enfants que j’accompagne pour comprendre des notions liées aux mathématiques.

Je propose dans cet article quatre activités pédagogiques avec des multicubes à destination des enfants de 4 à 8 ans  pour comprendre des notions liées aux mathématiques (repérage dans l’espace, dénombrement, numération) .

multicubes mathématiques

 

2. Les attrimaths

attrimaths sur miroir

Les attrimaths sont des mosaïques colorées de forme géométrique (triangle, losange, trapèze, hexagone, carré). Introduire les attrimaths en classe et à la maison peut soutenir la construction de plusieurs compétences :

  • Initiation aux notions géométriques
  • Travail sur la motricité fine
  • Apprendre à reproduire selon un modèle
  • Possibilité d’introduire des notions de symétrie
  • Trier les couleurs, trier les forme
miroir d'angle attrimaths symétrie
Source : Coccinelle Boutique

3. Les réglettes Cuisenaire

réglettes cuisenaire mathématiques

Dans le cadre de mes activités professionnelles, j’utilise les réglettes en bois de la méthode Cuisenaire pour travailler les mathématiques (à partir du CP).

Je m’en suis même servie avec une élève de 5° pour reprendre les nombre décimaux à virgule.

La méthode Cuisenaire se décompose en plusieurs étapes. Elle s’appuie sur une représentation physique des manipulations mathématiques que les enfants vont faire.

Je vous propose dans cet article 3 activités de manipulation mathématique pour des enfants de 5 à 12 ans.

réglettes cuisenaire travailler mathématiques

 

cartes-pour-calcul-mental-primaire

Le jeu des additions (CP/CE2) : des cartes pour s’entraîner au calcul mental

Le jeu des additions (CP/CE2) : des cartes pour s’entraîner au calcul mental au primaire

Le jeu des additions a été conçu par des enseignants, à destination des enfants de niveau CP/ CE2 (6-9 ans) pour réviser les tables d’addition en s’amusant.

La boîte contient 120 cartes :

  • 30 cartes de niveau 1 (jaunes),
  • 82 cartes de niveau 2 (vertes),
  • 4 cartes Joker permettant de ne pas répondre,
  • 4  cartes “à toi de jouer” obligeant un autre joueur à répondre à sa place.

Chaque carte porte au recto une écriture additive (2+5; 3+8…) et au verso le résultat accompagné des dés, ce qui permet à l’enfant de reconstruire le résultat de l’addition.

jeu des additions cp ce2

Ce coffret propose des jeux progressifs du CP au CE2 (à partir de 6 ans) :

  • les cartes jaunes portent sur les sommes des nombres compris entre 0 et 5,
  • les cartes vertes sur les sommes des nombres compris entre 0 et 10.

jeux mémoriser additions

le jeu des additions

4 règles du jeu différentes sont incluses pour aider à la mémorisation des tables d’addition, de 2 à 5 joueurs.

J’ai joué à ces jeux avec des enfants de niveau CP et CE2. Pour le CP, ces jeux d’addition permettent de consolider la mémorisation des tables d’additions progressivement (en commençant par le niveau 1 puis en introduisant des cartes de niveau 2). Pour les plus grands, ces jeux permettront de réviser les additions en s’amusant.

jeux mémoriser additions

………………………………………………………………………………………………………………

Le jeu des additions (CP/CE2) aux éditions Chouette est disponible en centres culturels, en magasins de jouets ou sur internet.

Commander Le jeu des additions (CP/CE2) sur Amazon.

Enregistrer

Enregistrer

jeu batapuzzle

Batapuzzle, un jeu pour travailler plusieurs compétences mathématiques avec les 4/6 ans

Batapuzzle, un jeu pour travailler plusieurs compétences mathématiques avec les 4/6 ans

Batapuzzle de Djeco est un jeu plein de ressources pour travailler plusieurs compétences avec de enfants de 4 à 6 ans (maternelle). On peut y jouer de 2 à 3 joueurs. Le but du jeu est de reconstituer le puzzle du véhicule choisi en premier.

Présentation du jeu

batapuzzleCe jeu reprend le principe de la bataille de cartes mais revu et corrigé pour le rendre plus attrayant.

Chaque joueur choisit un véhicule qu’il devra reconstitué au cours du jeu en réunissant ses 6 morceaux.

Chaque joueur a un nombre équivalent de cartes et les joueurs retournent en même temps la première carte de leur paquet. Celui dont la carte retournée a le numéro le plus élevé remporte la manche.

Si le joueur trouve parmi les cartes remportées une ou plusieurs cartes permettant de compléter son véhicule, il les place devant lui de façon à reconstituer le modèle.

Si deux joueurs ou plus retournent chacun une carte de même numéro, il y a alors bataille !

Le gagnant est celui qui a terminé de reconstituer son puzzle en premier.

Le jeu Batapuzzle et apprentissage des grandeurs

Un jeu pour travailler plusieurs compétences mathématiques

Le jeu Batapuzzle permet de travailler :

  • l’association de l’écriture chiffrée des nombres avec leur nom

  • la notion de valeur à travers la comparaison des nombres

Pour aider les jeunes enfants qui ont du mal à se représenter les valeurs mentalement, on peut recourir aux Multicubes pour symboliser physiquement les nombres. La comparaison sera alors plus facile pour déterminer quelle carte “gagne”.

Le jeu Batapuzzle et apprentissage des grandeurs

  • l’observation et le repérage dans l’espace grâce à la reconstitution du puzzle pas à pas

 

………………………………………………………………….

Batapuzzle de Djeco est disponible en magasin de jouet, en centre culturel ou sur internet.

Commander Batapuzzle sur Amazon.