12 suggestions pour réviser avec efficacité 

Pour bien réviser, savoir comment se forment les apprentissages

comment réviser avec efficacité

Réviser avec efficacité requièrent des efforts…

L’objectif  pour réviser avec efficacité ne devrait jamais être de relire et survoler un texte/une leçon mais de se poser des questions sur le contenu et de chercher des réponses dans la seule mémoire, sans les avoir sous les yeux dans un premier temps.

On apprend mieux quand on est confronté à des problèmes sans avoir la solution sous les yeux (plutôt que de faire l’inverse ou de simplement lire une leçon ).

Réviser avec efficacité est donc favorisé par une posture active dans les apprentissages. Apprendre, réviser, mémoriser demandent des efforts. Cela ne veut pas nécessairement dire de la souffrance mais le fait de poser et répondre à des questions, de réfléchir, de synthétiser, de réorganiser des informations, de récupérer des informations en mémoire sans support, de faire des liens et associations, de trouver des exemples, de changer de sujets régulièrement pour remobiliser ce qui a été appris précédemment, de revenir en arrière…

… et des émotions positives

L’apprentissage est un travail difficile et se donner du mal accroît les capacités intellectuelles. En même temps, la joie est l’émotion de l’apprentissage.

Ainsi, varier les stratégies d’apprentissage en optant pour des techniques d’apprentissage actif permet à la fois de se donner du mal et de rendre l’expérience d’apprentissage plus intéressante. La joie intervient à la fois dans le processus (trouver la réponse juste, créer des fiches de révision esthétiques, sentir les progrès, réaliser une belle carte mentale, trouver des exemples pertinents…) et dans les résultats (fierté dans la réussite, déclic de compréhension, joie d’expliquer et enseigner aux autres ce qui est compris…).

12 suggestions pour réviser avec efficacité

  • Transformer une leçon/ un chapitre/ un texte en carte mentale en y ajoutant des visuels et éventuellement des schémas

 

  • Partager autour des éléments à réviser et maîtriser avec d’autres (confronter les éléments compris, comparer les exemples pris…)

 

  • Enseigner/ expliquer ce qui est à réviser à des amis, des membres de la famille, d’autres élèves et leur demander ce qu’ils en ont compris

 

  • Organiser les informations en catégories (surligner les informations dans un texte ou une leçon en utilisant une couleur différente pour chaque catégorie)

 

  • Réécrire les notes/ la leçon sous formes de questions-réponses (sous forme de flash cards : question au recto et réponse au verso)

 

  • Faire des fiches de révisions avec les points clés (structure des leçons : titres/ sous titres/ mots clés/ définitions clés/ dates clés…)

 

  • Chercher des arguments et contre arguments aux éléments exposés dans des livres, vidéos ou articles lus sur le sujet à étudier à partir de la leçon/ du cours

 

  • Associer les informations apprises à d’autres éléments en mémoire (des liens et associations logiques; des exemples dans d’autres cours/ autres chapitres/ autres matières; des applications pratiques; des liens originaux qui serviront d’astuces mnémotechniques…)

 

  • Reformuler les informations à réviser avec des mots personnels afin de solliciter le cerveau et de vérifier la compréhension (“Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément.” – Nicolas Boileau)

 

  • Se forcer à résumer des textes ou leçons en un nombre minimum de mots (par exemple, commencer par un résumé de 100 mots pour de 50 et enfin de 10 mots) afin de s’entraîner à identifier les éléments clés et à synthétiser

 

  • Contextualiser et comprendre les enjeux globaux des informations à apprendre plutôt que mémoriser des faits isolés

 

  • Essayer de deviner les questions de l’examen et s’entraîner en conditions réelles

 

Une condition de réussite : espacer les séances de révisions

Ces stratégies d’apprentissage ne seront efficaces qu’à condition d’espacer  les séances de révisions et de revenir régulièrement sur un même sujet. Par exemple, réviser avec efficacité peut passer par le fait de se forcer à  répondre tous les mois à des flash cards préalablement conçues pour retrouver le savoir acquis et le réactiver de manière régulière

Il est faux de croire qu’on peut graver quelque chose dans sa mémoire en se contentant de le répéter. Il est utile de s’entraîner mais ces répétitions ne seront efficaces qu’à condition d’être espacées. C’est justement cet espacement qui entraîne des efforts (la mémoire “force” pour remobiliser les informations) et c’est précisément ces efforts qui assurent la mémorisation à long terme… et des révisions efficaces.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *