10 manières de renforcer la confiance en soi des enfants et adolescents

10 manières de renforcer la confiance en soi des enfants et adolescents

10 manières de renforcer la confiance en soi

Les personnes sûres d’elles ne ressentent pas forcément moins d’angoisse ni de peur face à la nouveauté ou aux situations difficiles mais elles les surmontent plus facilement. Elles ont l’habitude de se surpasser, de s’ouvrir à des idées et à des expériences nouvelles et d’en tirer des leçons. – Jasmin Kirkbride

Jasmin Kirkbride, auteur du livre Faites décoller votre confiance en vous, accorde beaucoup d’importance au fait de repousser les limites de ce dont on se pense capable et de s’ouvrir à l’expérience de l’apprentissage; à sortir de la zone de confort; à reconsidérer la peur non comme un obstacle paralysant mais comme une part naturelle de l’évolution.

Il livre plusieurs clés pour élever le niveau de confiance en soi, dont voici quelques unes qui peuvent être activées avec les enfants et les adolescents  :

1.Pour nous aider dans ce cheminement qui consiste à transformer une menace en opportunité, nous pouvons remplacer la pensée “J’ai peur de…/ Je suis stressé à l’idée de…” par la pensée “J’ai hâte de… / Je suis excité à l’idée de…”.

 

2.Nous pouvons apprendre à décoder le message caché des peurs car, derrière toute peur se cache un désir : “J’ai peur de rater parce que j’ai le désir de bien faire”, “J’ai peur de… parce que j’ai le désir de…”

 

3.Apprendre, tenter et entreprendre peuvent certes être sources d’enthousiasme mais cela ne signifie pas pour autant que la peur disparaîtra. Dans ce cas, se souvenir que le contact avec la respiration et l’attention au moment présent sont des moyens utiles d’apaisement est une grande aide. Nous pouvons enseigner des outils de respiration et de pleine conscience aux enfants et adolescents pour élever leur niveau de confiance. Quelques exemples :

  • Se concentrer sur l’air qui entre par les narines, gonfle le thorax, puis sur le thorax qui dégonfle et l’air qui ressort par les narines.
  • Se concentrer sur cinq choses qu’on voit, puis cinq choses qu’on entend, cinq choses qu’on sent, cinq choses qu’on touche ou dont on sent le contact.
  • Sortir quelques minutes dehors peut également être utile.

 

4.Trouver un domaine source de fierté et de confiance peut aider. Il est probable qu’il y ait au moins un domaine dans lequel les enfants et les adolescents se fassent confiance. Une technique peut consister à associer ce talent à un endroit précis (la cuisine pour des compétences culinaires, la bibliothèque pour celles et ceux qui aiment lire, le jardin le cas échéant…). Une fois le lieu dans lequel les enfants se sentent dans leur élément trouvé, ils peuvent y aller mentalement quand ils ont besoin d’être reboostés.

 

5.Se préparer, s’entraîner, maîtriser sont des gages de confiance. Cela peut passer par le fait de noter les éléments clés qui ont besoin d’être connus, s’entraîner à répéter une présentation/ un discours, repérer les lieux d’un concours, faire des recherches en amont, noter les manières d’atteindre l’objectif, élaborer plusieurs plans et plusieurs solutions…

Le fait de maîtriser des techniques d’apprentissage efficaces est donc utile pour la confiance en soi et la réussite des élèves :  10 techniques de travail pour retenir ses cours efficacement

 

6.Développer une conscience de sa valeur personnelle et inconditionnelle permet de s’affirmer et d’être convaincu de ses droits (“j’ai le droit de demander”, “j’ai le droit d’avoir des besoins”, “j’ai le droit d’avoir des émotions”, “j’ai le droit de prendre la parole”, “j’ai le droit d’avoir mon opinion”, “j’ai le droit de dire non”…). Cela peut passer par le fait d’établir une liste de tous les talents et qualités qui animent les enfants et adolescents, qu’ils se reconnaissent et qui leur sont reconnus par les autres. Ces talents et forces peuvent être de tout sorte (dans une matière précise, des compétences émotionnelles, dans la manière de contribuer au collectif, le sens de l’humour, des talents pour dessiner…)

 

7.Prendre le temps de comprendre quelle personne sûre d’elle les enfants peuvent devenir permet de donner une direction à leurs efforts : ce qu’ils pourraient faire pour y parvenir, le genre de vie auquel ils auront alors accès… Pour donner corps à cette aspiration, il est possible d’en faire un collage ou un dessin à travers un tableau de visualisation positive. Cela peut passer par le fait de mettre en photo aimée d’eux- mêmes sur une feuille et d’entourer ce portrait de choses qui les rendent heureux; de photos de gens appréciés, de la famille, des amis; d’images, de mots, de citations inspirantes.

 

8.Prendre soin de son état physique est également important pour élever le niveau de confiance en soi : dormir suffisamment, manger équilibré, s’hydrater, pratiquer la pleine conscience.

 

9. Chaque fois que  les enfants et les ados accomplissent quelque chose, nous pouvons penser à les féliciter et à souligner ce qu’ils ont bien fait (même les plus petits succès). Nous pouvons apprendre aux enfants à devenir leurs propres “plus grands fans” et les inciter à allonger de jour en jour la liste de ce qui les rend fiers d’eux-mêmes.

 

10.Prendre l’apparence de la confiance peut également aider quand on n’est pas à l’aise (faire croire à notre cerveau et aux autres que nous sommes en confiance). Cela peut passer par une tenue vestimentaire qui donne confiance, qui “incarne” le rôle, par une posture droite (menton légèrement relevé, thorax dégagé, épaules légèrement en arrière, sourire, pieds bien ancrés dans le sol, poings sur les hanches), par une communication non verbale assurée (regarder les interlocuteurs dans les yeux, ne pas se ronger les ongles ni se toucher les cheveux…), par un débit de langage plutôt lent.

………………………………………………………………………

Source : Boost – Faites décoller votre confiance en vous de Jasmin Kirkbride (éditions Dunod)

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *