Une manière efficace de préparer des dictées de mots (basée sur les clés de la mémorisation à long terme)

Une manière efficace de préparer des dictées de mots (basée sur les clés de la mémorisation à long terme)

Je travaille avec un enfant TDA, dyspraxique et présentant des troubles oppositionnels. Je l’accompagnais dans ses apprentissages fondamentaux dans le cadre de l’instruction en famille quand il était déscolarisé. Il est retourné à l’école pour diverses raisons et je l’accompagne désormais dans ses devoirs (niveau CE1).

Cette semaine, il devait préparer une dictée de mots qui contiennent le son [è] avec différentes orthographes dont les graphèmes [ai], [ei] et [et]. Je vous propose de partager avec vous la manière dont nous avons abordé cette liste de mots. De mémoire, la liste contenait les mots militaire, Verlaine, chaise, éclair, semaine, neige, reine, perroquet, muguet, jouet, paquet, carnet, bonnet.

J’ai créé un tableau avec 3 colonnes (les différentes graphies du son [è] : une colonne ai, une colonne ei, une colonne et). J’ai écrit les mots sur des papiers libres puis j’ai proposé à l’enfant de lire chaque mot puis de souligner les lettres qui formaient le son [è]. Ensuite, je l’ai invité à classer chaque mot dans la bonne colonne (activité de tri).

Une fois ce travail effectué, il a épelé chaque mot par colonne (il pouvait les regarder en cas de doute ou problème). Puis nous avons essayé de trouver un moyen mnémotechnique pour attacher chaque mot à la bonne colonne pour en fixer l’orthographe.

Nous avons ainsi créé des images mentales accompagnées d’une petite histoire :

  • pour la colonne –ai, nous avons inventé l’histoire : “Un militaire et Verlaine sont sur une chaise cette semaine. Ils sont touchés par un éclair et crient : AÏlle”, puis l’enfant l’a dessinée pour  bien la mémoriser et l’a répétée avec le dessin sous les yeux;
  • pour la colonne –ei, nous avons dessiné la reine des neiges avec un E et un I en guise de couronne, puis l’enfant a raconté sa propre histoire autour de la reine des neiges et sa couronne;
  • pour la colonne –et, nous nous sommes dits que les mots finissant par le son [è] se trouvaient tous dans la dernière colonne (association son de fin/ colonne de fin en verbalisation et en image mentale).

Enfin, il a épelé à nouveau les mots sans modèle (avec mon étayage pour lui rappeler les moyens mnémotechniques si besoin) puis nous les avons écrits dans des phrases inventées afin de ne pas juste fixer une orthographe sans ancrage mais de réutiliser ces mots en production d’écrit.

Avec cette manière de faire, j’ai essayé de mettre en pratique les clés d’une mémorisation efficace (voir ici pour le détail) :

Clé 1 : l’imagination

Clé 2 : l’association

Clé 3 : la verbalisation

Clé 4 : les émotions positives et l’humour

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *