Haut potentiel : un souci de la perfection et le “versant noir du perfectionnisme”

Haut potentiel : un souci de la perfection

perfectionnisme haut potentiel

Arielle Adda est une psychologue française spécialiste du haut potentiel. Dans son livre Psychologie des enfants très doués, elle rappelle que les personnes dites à haut potentiel ont un souci de la perfection qui peut leur porter préjudice.

Chez les jeunes enfants, le graphisme est une des premières victimes de ce perfectionnisme, que ce soit dans le coloriage, le dessin ou encore l’écriture manuscrite. Il arrive fréquemment qu’un enfant doué considère ses dessins moches et ait honte de cette production qu’il estime catastrophique.

Par ailleurs, un enfant à haut potentiel peut passer un temps infini sur un travail qui lui tient à cœur et être hermétique à toute sollicitation de l’extérieur.

De plus, une tâche inachevée heurte son souci d’harmonie. Pour lui, il serait impensable de ne pas la terminer immédiatement.

Très tôt ce souci a inspiré ses réactions parce que, très tôt, il a eu la notion de l’œuvre achevée. L’enfant doué ne se rassure pas en disant « ce n’est pas grave » face à une production ratée ou simplement approximative. Pour lui, c’est dramatique.- Arielle Adda

Cette propension des enfants à haut potentiel à amplifier la portée du moindre événement les conduit à estimer une tâche à demi réussie comme la limite de leurs possibilités et donc comme une catastrophe absolue.

Conséquences du souci de la perfection chez les enfants à haut potentiel : le “versant noir du perfectionnisme”

Arielle Adda parle de “versant noir du perfectionnisme” . C’est la raison pour laquelle il est important de saisir tout le mécanisme que ce souci de la perfection recouvre et qui reste en grande partie inconscient chez les enfants surdoués.

Une estime de soi basse

Les enfants doués disent généralement qu’ils sont « nuls » parce qu’ils ont tendance à exagérer ce qu’ils ne savent pas (encore) faire.

L’enfant doué a du mal à relativiser la portée d’un échec. Il a tendance à se comporter comme s’il remettait chaque fois son “titre” en jeu, son intelligence en jeu.

La colère

Arielle Adda écrit que les plus passionnés, les plus absolus et ceux qui ont le plus de mal à maîtriser leurs émotions sont envahis par une colère d’une violence inimaginable au constat de leur impuissance à atteindre cette perfection. –

Sommeil et anxiété

Le sommeil est perturbé chez les enfants et adolescents à haut potentiel parce qu’ils se tourmentent en pensant à tout ce qu’ils ont peut-être raté dans la journée, à tout ce qu’ils n’ont pas dit au moment opportun et aux phrases malheureuses qui leur ont échappé et qui leur reviennent à l’esprit alors qu’il est trop tard pour les rattraper.

Le découragement

En tant qu’adultes, nous pouvons rester attentifs aux conséquences négatives de ce perfectionnisme exagéré : certains enfants préfèrent ne plus rien tenter quand ils ne sont pas assurés de réussir.  En grandissant, les adultes conservent ce même blocage nocif aux apprentissages et aux projets.

Contrer les effets nocifs du perfectionnisme

Un besoin essentiel de compréhension

Arielle Adda rappelle que les enfants surdoués ont surtout besoin de se sentir compris et d’avoir des opportunités de déployer leurs talents. Ecouter, comprendre, faire preuve d’empathie (oui, tu aimerais savoir faire parfaitement du premier coup/ oui, c’est frustrant de ne pas y arriver/ tu es en colère parce que tu aimerais tellement y arriver parfaitement) va les aider à ne pas se laisser écraser par leurs limites.

On les soutient, on les aide, on lutte contre leur propension à s’affoler. On n’oublie pas de savourer les trésors de tous ordres dispensés par une intelligence si déliée et une sensibilité si délicate. – Arielle Adda

Des activités extra scolaires

L’exercice d’activités extra scolaires très éloignées de la scolarité apprend à se comporter différemment en fonction de l’action du moment. Il est important de multiplier les voies possibles afin de rassurer l’enfant à haut potentiel sur l’intérêt de la vie; même s’il semble désabusé, il y aura toujours des activités qui susciteront chez lui un intérêt passionné. A nous de les aider à les trouver :).

Encourager (les efforts et les stratégies)

Enfin, encourager en mettant en avant les efforts et en sollicitant la mise en place de stratégie permet de contrer le “versant noir du perfectionnisme”.

Par exemple, il est possible d’engager l’intelligence de l’enfant (Je suis perplexe car je ne trouve pas la même réponse que toi. Comment pouvons-nous faire pour être sûrs de trouver une réponse correcte ?/ Comment tu t’y es pris ? Est-ce que tu es d’accord/ tu as besoin que je t’explique comment je m’y suis pris moi ?/ Qu’est-ce que tu as fait dans ta tête ?) et d’insister sur l’apprentissage réalisé et la prochaine fois (La prochaine fois que tu seras dans cette situation, tu sauras à quoi faire attention/ tu sauras quelles questions te poser). 

Pour aller plus loin : 7 manières d’aider un enfant qui souffre d’être trop perfectionniste

……………………………………………………..

Source : Psychologie des enfants très doués de Arielle Adda (éditions Odile Jacob). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Psychologie des enfants très doués sur Amazon ou sur Decitre

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *