PAM : un acronyme pour ne plus se laisser distraire (apprendre à se reconcentrer)

PAM : un acronyme pour ne plus se laisser distraire (apprendre à se reconcentrer)

PAM _ un acronyme pour ne plus se laisser distraire (apprendre à se reconcentrer)

les petites bulles de l'attentionDans son livre BD Les petites bulles de l’attention,  Jean-Philippe Lachaux, chercheur en neurosciences cognitives , propose un acronyme pour apprendre à ne plus se laisser distraire : PAM pour Proposition d’Action iMmédiate.

Cet acronyme fait référence aux Spams (messages publicitaires indésirables qui invitent de manière plus ou moins forcée à acheter quelque chose).

Un PAM, c’est un message envoyé par le cerveau pour passer à autre chose qui a l’air mieux que l’action en cours. Les PAM sont les pubs indésirables du cerveau. Quand les spams nous incitent à acheter des choses, les PAM nous incitent à aller faire quelque chose d’autre.

Quand le professeur parle et que, tout à coup, on a envie de checker le téléphone : PAM !

On fait un exercice et, tout à coup, on a envie de passer au suivant : PAM !

Ce qu’on peut faire est de remarquer qu’il s’agit d’un PAM en l’appelant par son nom : “tiens, voilà un PAM !”. Une fois le PAM identifié, il est possible de faire une pause pour prendre du recul et agir en pleine conscience : est-ce que je veux obéir au PAM ou est-ce que je choisis de rester concentré sur ce que je suis en train de faire ? C’est une PAM-pause.

On peut choisir d’ignorer les PAM comme on peut choisir d’ignorer les spams.

Contre les PAM, il y a la POM : la Promesse d’Obéir à Moi-même. Les POM sont simplement des objectifs qu’on se fixe personnellement, comme des petits défis. On se promet à soi-même de faire telle ou telle action, d’atteindre tel ou tel objectif, d’effectuer une action en tant de temps ou à telle heure.

Les PAM, PAM-pauses et les POM permettent d’avoir des outils pour reprendre les commandes du cerveau face aux distractions. Il est d’ailleurs possible de décider, lors d’une PAM-pause, que le besoin de mouvement est plus important que le reste. Il est alors possible de décider en pleine attention de bouger, de se défouler, de se lever, de marcher…

Rester concentré, c’est accepter de ne pas être partout à la fois. – Jean-Philippe Lachaux

……………………………………………….
Pour aller plus loin :

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *