nouvelle psychologie de la réussite

Une nouvelle psychologie de la réussite : 7 clés pour la réussite de tous les enfants !

Une nouvelle psychologie de la réussite des enfants avec l’état d’esprit de développement (par Carol Dweck)

Carol Dweck est chercheuse dans le domaine de la personnalité, de la psychologie sociale et du développement. Elle a écrit le livre Changer d’état d’esprit dans lequel elle distingue l’état d’esprit fixe de l’état d’esprit en développement. Les capacités et les talents ne suffisent pas pour atteindre des objectifs, notre état d’esprit a un impact capital sur la réussite dans nos vies. Le plus important pour relever des défis et réussir est d’aborder la vie et les apprentissages avec un état d’esprit en développement.

L’état d’esprit en développement : une définition

L’état d’esprit de développement est basé sur la croyance que vos qualités fondamentales sont des choses que vous pouvez cultiver par vos efforts. Bien que les gens puissent être différents de beaucoup de façons – de par leurs talents et aptitudes initiales, leurs intérêts, ou leur tempérament -, chacun peut changer et se développer par le travail et l’expérience. – Carol Dweck

 

Les personnes avec un état d’esprit fixe ont tendance à penser de manière dichotomique : soit on a la capacité (le don inné), soit on consent aux efforts (l’effort est donc pour ceux qui n’ont pas la capacité, pour les “non intelligents”). En tant que société, nous préférons croire que la réussite est naturelle et sans effort plutôt que dûe aux efforts, au travail, aux erreurs surmontées, aux apprentissages nés d’un échec. Or Michael Jordan n’est pas né en dribblant !

L’effort est justement ce qui rend intelligent(e) et doué(e) !

 

Pourquoi l’état d’esprit de développement constitue une nouvelle psychologie de la réussite

Les gens avec l’état d’esprit en développement croient en une chose très différente. Pour eux, même les génies doivent travailler dur. Quelles que soient nos capacités, l’effort est ce qui la transforme en accomplissement personnel. Au lieu de se laisser définir par l’expérience (positive ou négative), ils l’utilisent pour en apprendre quelque chose et devenir encore meilleur pour eux-mêmes (et non pas contre les autres).

Dans l’état d’esprit en développement, l’échec peut bien sûr être une expérience douloureuse mais il ne nous définit pas ! C’est “juste” un problème auquel il faut faire face, qu’il faut traiter, et duquel il faut apprendre. Dans l’état d’esprit fixe, l’échec se transforme d’une action (j’ai échoué) à une identité (je suis un/une raté/e).

Croire que les talents peuvent être développés permet aux personnes à l’état d’esprit en développement d’accomplir leur potentiel. Les gens avec l’état d’esprit en développement savent que cela prend du temps pour que le potentiel fleurisse. Ils aiment le défi et la difficulté et pensent “c’est difficile, c’est amusant, qu’est-ce que je vais pouvoir en retirer, qu’est-ce que je vais apprendre ?”.

Beaucoup de gens avec l’état d’esprit de développement n’ont même pas fait le projet d’arriver au plus haut niveau. Il y arrivent parce qu’ils aiment apprendre, relever des défis et augmenter leur intelligence par ce moyen. Le succès concerne le développement personnel.

 

7 conseils pour favoriser l’état d’esprit de développement des enfants

Les états d’esprit sont une composante importante de notre personnalité mais nous pouvons les changer. Changer les croyances des gens (adultes et enfants) peut avoir des effets profonds.

1.Les messages véhiculés par les paroles et les actions des adultes (parents, enseignants, entraineurs…)

Chaque parole et action d’un adulte envers un enfant (et un adolescent) transmet un message à propos de l’état d’esprit. On peut être à l’écoute des messages que nous transmettons et les modifier pour favoriser l’émergence de l’état d’esprit de développement.

Qu’est-ce que nos paroles et actions disent ? :

  • Tu as des traits permanents et je les juge (tu es bon/ intelligent/ tout est facile pour toi ou à l’inverse tu es mauvais/ tu n’y arriveras jamais/ c’est trop difficile pour toi)
  • Tu es une personne en développement et je m’intéresse à ton développement (ton intelligence se construit tous les jours/ tu apprends tous les jours) ?

 

2.Les encouragements

Comment utilisons-nous les compliments ? Complimenter l’intelligence ou le talent d’un enfant renvoie un message d’esprit fixe. Cela fragilise leur confiance et leur motivation.

Il est possible d’encourager autrement et de se concentrer sur les processus que l’enfant a utilisé :

  • stratégies,
  • efforts,
  • choix.

 

3.Les réactions face aux comportements inappropriés

Quand les enfants ont des comportements inappropriés (mentir, casser des objets, frapper, insulter…), le feed back est important. Celui qui étiquette (tu es un menteur/ tu es méchant/ tu es une brute/ tu ne sais pas te tenir) ou qui excuse simplement l’enfant n’est pas constructif.

Engager l’enfant dans un processus et dans la résolution des problèmes participera à développer leur état d’esprit :

  • qu’est-ce que tu peux faire pour réparer ?
  • comment t’y prendras-tu la prochaine fois pour éviter que cela ne se reproduise ?
  • qu’est-ce que tu as appris de cet incident ?

 

4.Les objectifs

Le fait d’avoir un talent inné n’est pas un objectif qui participe à développer l’état d’esprit, celui d’être meilleur que les autres non plus.

Acquérir de nouvelles compétences et des connaissances, s’améliorer et battre son propre record sont des objectifs qui changent l’état d’esprit.

Ces objectifs nécessitent un soutien inconditionnel ainsi que de l’honnêteté : “Il n’y a ni raccourci ni magie. Je suis là, je t’aime et je te soutiens. Je te donnerai les outils pour que tu saches ce qu’il te reste à faire et comment y arriver.”

 

5. Les exigences

Abaisser les exigences n’augmente pas la confiance en soi des enfants. L’augmentation des exigences non plus quand personne ne fournit aux enfants des moyens pour les atteindre.

L’état d’esprit en développement donne une voie pour mettre en place de hautes exigences et faire en sorte que les élèves les atteignent à travers :

  • des mots (qui transforment l’échec en défi),
  • des messages non verbaux portés par une foi dans le potentiel des enfants (sourire, posture, signe de la tête… qui représentent 80% de la communication),
  • des encouragements portant sur le processus (effort, travail, stratégies choisies),
  • des moyens d’optimiser les apprentissages et permettre à chacun de réussir.

 

6. Les croyances dans les capacités des enfants

Selon Carol Dweck, les excellents enseignants croient dans le développement du talent et de l’intellect de chaque enfant et ils sont eux-mêmes passionnés par le processus d’apprentissage. Ils aiment apprendre et ils aiment voir leurs élèves aimer apprendre. Ils sont tolérants avec les erreurs et motivent au delà du jugement.

Ils ne voient pas les élèves plus lents comme des enfants incapables d’apprendre correctement mais essayent de trouver ce qu’ils ne comprennent pas et quelles stratégies d’apprentissage ils n’ont pas.

 

7. Les requêtes des adultes

L’état d’esprit en développement conduit à :

  • demander un engagement total et de véritables efforts (plutôt qu’évaluer),
  • dire : “Tu es responsable de ton esprit. Tu peux l’aider à se développer en l’utilisant de la bonne façon. Tu peux prendre plaisir à progresser. Tu peux demander de l’aide supplémentaire ou de l’entraînement.”,
  • donner du respect pour la manière de fonctionner de chaque enfant.

 

……………………………………………………………
Changer d’état d’esprit : Une nouvelle psychologie de la réussite de Carol Dweck (éditions Mardaga) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Changer d’état d’esprit sur Amazon.

Leave a Reply

Name *
Email *
Website