mieux-reviser-et-etudier-examens

Deux principes fondamentaux pour mieux étudier et réviser (examens, partiels, concours…)

Deux principes fondamentaux pour mieux étudier et réviser (examens, partiels, concours…)

1.Reconstruire l’information

Au lieu de revoir l’information, il faut plutôt la reconstruire. C’est en reconstruisant une information qu’on l’apprend. Étudier, ce n’est donc pas se mettre l’information dans la tête : étudier, c’est s’entrainer à reconstruire l’information !

Une mémorisation efficace peut passer par plusieurs techniques :

  • décrire la chose, l’événement, le processus, le théorème avec ses propres mots…
  • résumer en un mot ou un dessin un concept, une idée en rapport avec le chapitre/ la leçon
  • retourner au cours ou à la leçon pour vérifier la pertinence des informations retenues
  • s’aider d’indices récupérateurs pour bien reconstruire l’information (un mot clé, un dessin, un acronyme…) : ce ne sont pas des réponses mais des sortes de « béquilles » (plus ces indices sont personnels, humoristiques et exagérés, plus ils sont efficaces)
  • créer un support de révision à l’aide de ces indices (par exemple une Mind Map ou des indices dans la marge ou sur une feuille)
  • décrire à nouveau la chose, l’événement, le processus, le théorème… et s’aider des indices récupérateurs si besoin
  • prendre un temps de pause pour faire totalement autre chose (30 minutes minimum)
  • s’entrainer à nouveau à reconstruire l’information en essayant de se passer des indices récupérateurs (comme en situation réelle : en classe, lors de tests ou d’examens…). Cet entrainement peut se faire à l’aide de flash cards (ou cartes questions réponses) qui incitent à trouver des questions pertinentes et à y apporter des réponses.

 

2.Espacer la mémorisation dans le temps

Quand on s’entraîne à reconstruire l’information, nous devons laisser du temps entre les pratiques de reconstruction. Il faut que cela soit difficile de se souvenir d’une information, de la reconstruire.

Il vaut mieux éviter de concentrer en un bloc plusieurs techniques de mémorisation. Cela donne une impression de familiarité : comme on vient de voir le cours ou la leçon, on a des chances de se souvenir de certains éléments mais cela ne veut pas dire que nous avons appris et encore moins mémorisé à long terme. L’information est encore fraîche dans la mémoire à court terme.

La meilleure façon de réviser est d’espacer les temps d’étude : attendre plusieurs heures (24 heures idéalement) entre les révisions des notions mémorisées. C’est le même nombre de minutes ou d’heures passées sur les révisions, la seule différence est que les temps de mémorisation sont espacés par des intervalles de temps.

espacer les révisions
Source : Apprendre et réussir (3) : quand et où pratiquer sa mémoire (Mathieu Gagnon)

 

Le temps doit être assez long pour permettre d’oublier un peu : cela risque d’être difficile de reconstruire l’information et c’est justement à ce moment là qu’on est en train d’apprendre (quand on essaie de reconstruire l’information).

Si c’est trop difficile, on peut sortir la feuille d’indices récupérateurs pour reconstruire l’information.

Avec le temps et l’entrainement, cela deviendra de plus en plus facile de reconstruire l’information sans indice récupérateur.

L’oubli n’est pas l’inverse de l’apprentissage ! Pour bien apprendre, il faut se donner le temps d’oublier. Le principe d’espacement ne doit donc pas être négligé pour bien étudier et réviser.

……………………………………………………………………………………………….

Sources : vidéos 1,2 et 3 Apprendre et réussir de Mathieu Gagnon

Leave a Reply

Name *
Email *
Website