8 points méthodologiques pour réviser efficacement (et réussir ses examens)

8 points méthodologiques pour réviser efficacement (et réussir ses examens)

1.Connaître le fonctionnement du cerveau

On gagnerait à comprendre comment fonctionne le cerveau pour mieux apprendre. Quelques points clés :

  • Le cerveau a des besoins physiologiques pour bien apprendre : de l’oxygène, une bonne hydratation, une alimentation équilibrée (vitamines C et B1, B3, B9, B12, protéines, acides gras, fer), une quantité de sommeil suffisante.
  • La neuroplasticité nous indique qu’il n’y a pas une intelligence fixée à la naissance mais qu’on peut créer de nouvelles connexions dans le cerveau à tout âge. La neuroplasticité signifie qu’à chaque instant de notre vie, le cerveau change et se reconfigure.
  • L’intelligence se développe par le mouvement. Les êtres humains ne sont pas que des esprits !  Sans le mouvement, il n’y a ni progrès, ni santé mentale.
  • Il est utile de faire des pauses du cerveau (“brain breaks”). En règle générale, il vaut mieux diviser une session d’apprentissage ou de révisions en plusieurs petites sessions.
  • Les émotions positives favorisent les apprentissages.  Nous apprenons mieux quand nous sommes heureux et relaxés. Les émotions positives rendent les apprentissages plus faciles, plus efficaces et plus durables. L’enthousiasme est de l’engrais pour le cerveau ! A l ‘inverse, le stress ou l’anxiété rendent les apprentissages plus compliqués. L’anxiété ou la menace provoque la sécrétion d’hormones comme l’adrénaline ou la cortisol dans le corps : ces hormones modifient la manière de penser, agir et ressentir.

 

 

2.Se préparer pour le jour J

Pour Akoun et Pailleau, la formule des révisions réussies est :

  • planification des plages des révisions (s’y prendre à l’avance),
  • réactivation régulière (quand on perçoit une information pour la première fois, on crée une trace dans le cerveau comme un sentier dans une forêt. De ce sentier, il faut en faire un chemin durable) -> des conseils ici,
  • bonne hygiène de vie,
  • maîtrise du stress -> comprendre les mécanismes du stress et mieux le gérer à ce lien,

roue anti stress

  • mise à distance des personnes sources d’inquiétude,
  • mise en projet (à quoi vont me servir les informations ? à quoi va me servir le diplôme ? pourquoi je le fais ? quel sens je donne aux révisions ?),
  • visualisation positive de la réussite (s’imaginer dans la salle d’examen en train de découvrir le sujet et rassembler les informations nécessaires, se voir en train de rédiger, s’imaginer découvrir les résultats positifs des examens),
  • anticipation le jour J (temps de trajet, convocation, affaires préparées et vérifiées la veille…).

 

3.Savoir se concentrer

Le geste mental d’attention est important pour apprendre car il permet de faire entrer les informations dans le cerveau. Il ne s’agit pas juste de stocker les informations perçues dans la mémoire mais également pouvoir se les représenter. Quand on est attentif, cela signifie que ce qui se passe à l’extérieur correspond à ce qu’on se représente intérieurement. Cela s’appelle une évocation. Quand les évocations intérieures correspondent aux informations extérieures, alors on peut dire qu’on est attentif. Si les évocations partent sur d’autres chemins (rêveries, peurs, discussion avec un camarade…), alors on n’est plus attentif.

Des ressources pour (ré)apprendre à se concentrer et être attentif :

 

4.Comprendre

Comprendre, c’est faire des liens entre plusieurs idées et informations qu’on a déjà en tête et les nouvelles informations qui arrivent.

Nous comprenons chacun à notre façon car nous traduisons chacun les informations avec notre propre langage.

Quelques conseils pour développer le geste mental de compréhension :

  • valider ce qui est compris et isoler ce qui n’est pas compris pour identifier ce qui manque, ce qui est seulement à revoir ou consolider, ce qui est nouveau à apprendre,
  • faire le plus de connexions possibles entre une information nouvelle et des informations déjà mémorisées,
  • se poser des questions ouvertes,
questions ouvertes en mathsrtes en mathsvertes en maths

Source : La pédagogie positive (Akoun et Pailleau)

  • expliquer les connaissances à maîtriser à quelqu’un d’autre (“ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément”),
  • demander des explications complémentaires (sur des forums, à un.e ami.e/camarade, au professeur…),
  • faire des recherches pour compléter (internet, livres, films, documentaires…).

Pour aller plus loin : 5 questions clés à se poser pour comprendre rapidement (un cours, une leçon, un théorème…)

 

5.Mémoriser efficacement

Plusieurs facteurs influencent la qualité de la mémorisation :

  • l’intérêt porté aux informations en cours de mémorisation (plus on est intéressé, plus on en saisit l’intérêt, plus on est motivé, mieux on mémorise… d’où l’importance de la mise en projet évoquée au point 2),
  • le plaisir (est-ce que je suis en train de faire me procure du plaisir, des émotions positives ? comment faire pour que ce soit le cas : travailler ailleurs, avec quelqu’un, autrement, dessiner, mettre des couleurs, en bougeant, en m’accordant des pauses plus courtes mais plus fréquentes… ? ),

 

  • le projet de mémorisation (on ne mémorise pas de la même manière si on envoie au cerveau le message qu’il faut mémoriser pour l’interro de demain que pour le bac dans 4 mois),
  • le niveau de difficulté (d’où l’intérêt de bien “débroussailler” en insistant sur la compréhension),
  • l’état physique et émotionnel (plus on est fatigué, plus on est stressé, plus on a faim ou soif, moins bien on mémorise).

On peut cependant se doter d’outils pour améliorer les performances de mémorisation :

 

6.Réfléchir

La réflexion, c’est l’action par laquelle on va chercher dans notre stock de connaissances les règles, les expériences et les éléments pertinents pour répondre à une question, un énoncé ou un problème. Cela nécessite de faire des allers-retours entre la consigne et ce qui est stocké dans la mémoire (d’où l’utilité d’avoir bien mémorisé).

Seulement mémoriser et “recracher” ne suffit pas car il s’agit ici de bien choisir les connaissances en lien avec l’énoncé, de faire des associations d’idées et de mettre en perspective les informations du cours.

Des pistes pour y parvenir :

  • s’entraîner à faire des associations d’idées peut être efficace  (par exemple en partant d’un mot et trouver le plus d’associations de mots, faire son portrait chinois -> plus d’idées ici),
  • pratiquer la philosophie (pas apprendre l’histoire de la philosophie mais le fait de se poser des questions) pour entraîner la capacité de réflexion personnelle et d’argumentation,
  • réfléchir en arborescence (traduire les cours sous forme de Mind Map pour les mémoriser et les réviser est un excellent entraînement),
  • s’entraîner avec les annales.

 

7.Se motiver

Les obstacles à la motivation :

  • le manque ou la perte de confiance en soi,
  • l’absence d’objectifs,
  • le manque de méthodes (ou des méthodes inadaptées),
  • l’absence de plaisir.

Les leviers de la motivation à activer :

  • garder ses rêves en tête tout le temps,
  • définir un objectif clair et atteignable, découper ce grand objectif en plusieurs petits objectifs plus facilement atteignables,
  • se faire plaisir,
  • éloigner les personnes qui découragent ou qui communiquent du stress,

phrases-encourageants-enfants

  • prendre conscience de ses forces et talents,

 

8.Prendre soin de soi

Prendre soin de soi, c’est adopter de bonnes habitudes pour le corps, le coeur et la tête :

  • séquencer le travail pour s’aérer et diminuer le stress,
  • manger sain et bien s’hydrater,
  • dormir en quantité suffisante,
  • bouger régulièrement,
  • s’accorder des pauses “plaisir” (sortir, regarder un film, rire, voir des ami.e.s…).

A lire : 4 trucs à éviter en période de révisions

……………………………………………………………………………………………………………..

Source : Keep Calm et réussis tes exams : le livre 100% pédagogie positive qui motive les jeunes de Isabelle Pailleau et Audrey Akoun (éditions Eyrolles). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Keep Calm et réussis tes exams sur Amazon.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *