Méthode de mémorisation efficace selon les neurosciences

Méthode de mémorisation efficace selon les neurosciences

Méthode de mémorisation efficace selon les neurosciences

Des études en neurosciences ont montré que nous oublions 75% de ce que nous apprenons après 48 h si aucune réactivation du contenu n’intervient.

Cela s’explique par le fait que la mémorisation est un phénomène biologique. Quand nous sommes en situation d’apprentissage, les connexions entre les neurones sont renforcées dans le cerveau.

Chaque neurone comporte des petites branches (les axones) : c’est grâce à ses branches que les neurones se connectent les uns aux autres. Ces connexions forment des “chemins” par lesquels l’information va transiter.

Il existe un mouvement physique dans le cerveau d’un enfant qui apprend car les connexions entre les neurones sont modifiées. De nouvelles connexions se forment, certaines se renforcent, d’autres disparaissent si elles ne sont plus utilisées.

Plus les messages passent d’un même neurone à un autre, plus les connexions seront fortes entre ces neurones. Apprendre, c’est créer des connexions entre des neurones. Les choses deviennent plus faciles et on est capable de les faire de mieux en mieux car le chemin est “défriché”, les informations passent plus rapidement d’un neurone à l’autre par ces voies de communication.

Le cerveau est comme une forêt : si on marche plusieurs fois dans le même sentier, un chemin va progressivement se créer.

En s’appuyant sur ces informations à propos du fonctionnement du cerveau et de la mémoire, on peut proposer une méthode efficace de mémorisation à long terme. Pour retenir une notion, il est  nécessaire de la reprendre entre 3 et 6 fois de manière répartie dans le temps, et ainsi renforcer le réseau neuronal impliqué dans la mémorisation de la notion.

Par exemple, pour une évaluation prévue dans 10 jours, il est possible de répartir les révisions de cette manière pour une mémorisation efficace  :

J + 2 Apprendre la première partie du cours

J + 5 Revoir la première partie du cours + apprendre la deuxième partie du cours

J + 7 Revoir les première et deuxième parties du cours + apprendre la troisième partie du cours

J + 9 Revoir l’ensemble

Par ailleurs, diviser les temps de révisions et d’apprentissage en plusieurs petites sessions et faire des pauses régulières pour maintenir la concentration est recommandé. Par exemple, 4 x 30 minutes est plus efficace que 2 x 1 heure ou pire que 1 x 2 heures.

Enfin, il est important de ménager son sommeil.  Il existe en effet un lien très étroit entre le sommeil et la mémoire. En amont, le sommeil prépare le cerveau à apprendre, à encoder de nouvelles informations. Ultérieurement, il va consolider la mémoire de ces apprentissages pour en faire une mémoire stable et durable. Toutes les formes de mémoire sont concernées, mais chaque stade du sommeil joue un rôle assez sélectif.

Pour aller plus loin : [Enfants et adolescents] Les rôles fondamentaux du sommeil, conséquences du manque de sommeil et recommandations pour bien dormir

 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *