5 idées pour créer des astuces personnelles de mémorisation des difficultés orthographiques

5 idées pour créer des astuces personnelles de mémorisation des difficultés orthographiques

5 idées pour créer des astuces personnelles de mémorisation des difficultés orthographiques

Les aide-mémoires “tout faits” ne conviennent pas forcément à tous les enfants mais avoir en tête quelques suggestions d’astuces mnémotechniques peut aider à inventer des stratégies personnelles efficaces pour progresser en orthographe.

1.Inventer des histoires qui ont du sens pour associer la difficulté orthographique au sens du mot

Exemples :

Il y a un “s” à palais car un palais est un bâtiment avec beaucoup de pièces qui nécessitent le pluriel.

Il y a toujours un “s” à toujours.

Mourir ne prend q’un “r” car on ne meurt qu’une seule fois.

Je viens de m’apercevoir qu’il n’y a qu’un “p” à apercevoir.

2.Associer le mot difficile à écrire à une rime d’un autre mot maîtrisé

Exemples :

Bille s’écrit comme fille.

Bateau s’écrit comme chapeau et gateau.

3.Inventer une phrase composée de plusieurs mots qui ont une  difficulté orthographique commune

Par exemple : Cet homme petit comme une pomme a volé ma gomme !

La mémorisation sera encore plus efficace quand elle est accompagnée d’une visualisation mentale du film ou d’une image correspondant à l’histoire inventée. Il est également possible de créer des aide-mémoires à l’aide chansons ou comptines.

4.Inventer des gestes

Les élèves peuvent inventer un geste qui correspond à une lettre ou un son. Par exemple, le “s” pourra être représenté par un mouvement de vague avec le corps; le “ch” pourra être représenté par un doigt posé sur les lèvres (comme le “chut” pour se taire).

Les élèves pourront répéter la succession correcte des lettres d’un mot en enchaînant les gestes inventés.

5.Illustrer la difficulté orthographique

L’idée d’illustrer la difficulté orthographique des mots consiste à associer des dessins aux mots dont l’orthographe est difficile à mémoriser. La méthode de l’orthographe illustrée a été largement développée dans l’ouvrage Mon orthographe illustrée (S. Valdois, MP de Partz, X. Seron, M. Hulin).

Il s’agit d’écrire le mot en grand, de manière bien lisible puis de réfléchir au moyen d’illustrer la difficulté en lien avec le sens du mot. Plus le dessin est personnel, plus il sera efficace pour la mémorisation.

L’élève pourra ensuite réaliser le dessin. Pour faciliter la mémorisation à long terme, on pourra poser des questions à l’élève : regarder attentivement le dessin, épeler le mot écrit, décrire les illustrations réalisés, cacher le mot illustré et poser les mêmes questions sans avoir le mot sous les yeux.

Les mots illustrés sont à la fois des supports actifs d’apprentissage et des supports de révision efficaces. Les illustrations sont des aide mémoires efficaces et ludiques.

difficultés orthographiques

Source : Aider son enfant à écrire : 50 fiches contre la dysorthographie de Delphine de Hemptinne (éditions DeBoeck Supérieur)

 

……………………………………………………………….

Source : Aider son enfant à écrire : 50 fiches contre la dysorthographie de Delphine de Hemptinne (éditions DeBoeck Supérieur).

Commander Aider son enfant à écrire : 50 fiches contre la dysorthographie sur Amazon ou sur Decitre.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *