Enseigner avec bienveillance : un livre ressource pour allier théorie et pratique en classe… et ailleurs !

Enseigner avec bienveillance : un livre ressource pour allier théorie et pratique en classe… et ailleurs !

livre enseigner bienveillance

Présentation de l’éditeur

livre enseigner avec bienveillanceLors de sa conférence (ovationnée !) donnée pendant le Congrès national regroupant les enseignants des écoles Montessori, Marshall B. Rosenberg a décrit les principes-clés de la Communication Non Violente en illustrant clairement la façon de les appliquer en classe.

Il a proposé des outils dont on peut s’inspirer pour créer un environnement d’apprentissage sûr et motivant ; il a expliqué les notions de pouvoir, de punition et de lien empathique.

Les propos de ce livre, la transcription de la conférence et de l’atelier, apporteront certainement de précieuses informations aux enseignants et parents qui souhaitent enseigner avec bienveillance, c’est-à-dire développer des relations saines avec les enfants, rompre avec des schémas passés insatisfaisants et créer de nouvelles structures sociales acceptables pour tous.

L’auteur : Marshall B. Rosenberg, docteur en psychologie appliquée, est le fondateur et directeur des services pédagogiques du Centre pour la Communication Non Violente, une association à but non lucratif dont l’objectif consiste à développer et promouvoir cette méthode de communication. Il est l’auteur de nombreux ouvrages parus aux Editions Jouvence, dont Elever ses enfants avec bienveillance, Nous arriverons à nous entendre !, Les Mots sont des fenêtres et L’art de la réconciliation.

 

 

Les points forts

J’ai apprécié ce petit livre pour son aspect synthétique et complet en même temps (et pour son petit prix !). Marshall Rosenberg a réussi à présenter les aspects fondamentaux d’une approche bienveillante de la relation adulte/ enfant avec des éléments théoriques et des exemples tirés de classes dans lesquelles il a travaillé sans jamais nous noyer dans des détails superflus ou des redondances.

Cet ouvrage est divisé en deux grandes parties :

1.Le langage du coeur

Dans cette partie, Marshall Rosenberg expose les fondements de la Communication NonViolente telle qu’il l’a théorisée : refléter les sentiments de l’autre, entendre les besoins derrière les critiques et oppositions, apprendre à parler de nos propres sentiments et besoins, faire preuve de pouvoir “avec” plutôt que de pouvoir “sur” en bannissant punitions et récompenses,  créer un lien empathique avec l’autre, formuler des demandes qui ne soient pas des ordres.

2.Une conversation de coeur à coeur

Cette deuxième partie propose des illustrations par des cas concrets vécus par des personnes venues assister à des ateliers de Communication NonViolente animés par Marshall Rosenberg. On y retrouve l’exemples d’un père dont le fils adolescent fume, d’un petit garçon avec qui personne ne veut jouer ou encore celui d’un homme qui se plaint incessamment.

 

Cet ouvrage constitue une très bonne introduction à la bienveillance avec à la fois des éléments de sensibilisation à l’importance d’un lien empathique mais également des éléments “techniques” sur la manière de pratiquer une communication bienveillante en classe… et ailleurs !

 

12 citations de Marshall Rosenberg pour enseigner avec bienveillance

Lorsque nous formons les gens à entendre des critiques et des jugements négatifs, tout apprentissage devient à peu près aussi amusant qu’une visite prolongée chez le dentiste.

Mon garçon, je me demande bien comment tu as obtenu cette réponse. Mon résultat est différent. Tu veux bien me montrer comment tu t’y es pris pour en arriver là ?

Toute étiquette impliquant que l’autre est en tort est un acte de violence. Elle sert à amener les gens à agir à partir de la honte.

En Communication NonViolente, nous entendons chaque message comme l’expression d’un sentiment et d’un besoin.

Très souvent, le premier message que nous entendons de la bouche d’un autre être humain n’est que le sommet de l’iceberg. Et nous n’entendons jamais les autres messages parce que nous voulons trop vite intervenir et “régler le problème”.

Chaque fois que nous envisageons de nous débarrasser d’un comportement, cela donne de l’attrait à la violence. Il est indispensable de clarifier nos réponses aux deux questions : que voulons-nous de l’autre et, plus important encore, que voulons-nous qu’il ou elle ait comme motivation pour agir ?

Collez une étiquette sur quelqu’un et il y correspondra. Si  nous pensons d’un élève qu’il est lent, il le sera. Si nous pensons que certains sont socialement et émotionnellement inadaptés, ils le seront.

Apprendre est trop précieux pour être motivé par des tactiques contraignantes.

Pour nous aider à nous exprimer en Communication NonViolente, il est important de développer notre vocabulaire des sentiments et des besoins : “Je me sens (indiquer le sentiment) parce que j’ai besoin de (indiquer le besoin)”.

La Communication NonViolente nous invite à prendre conscience de la différence entre l’usage protecteur et l’usage punitif de la force.

Pour créer la qualité de relation que nous recherchons, il est important que les autres entendent notre gratitude tout autant que nos messages de détresse.

Je me demande si tu aimes être toi.

………………………………………………..
Enseigner avec bienveillance : instaurer une entente mutuelle entre élèves et enseignants de Marshall Rosenberg (éditions Jouvence) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander sur Enseigner avec bienveillance Amazon ou sur Decitre.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *