Cultiver l’intelligence émotionnelle à l’école : pourquoi ? et surtout comment ?

Cultiver l’intelligence émotionnelle à l’école : pourquoi ? et surtout comment ?

Moïra Mikolajczak est professeur de psychologie à l’Université catholique de Louvain (UCL). Elle mène des recherches sur les compétences émotionnelles des individus et leurs effets sur la santé. Elle est la (co)auteure de nombreux livres dont Stress et défis de la parentalité (De Boeck, 2015), Les compétences émotionnelles (Dunod, 2014), Vivre mieux avec ses émotions (Odile Jacob, 2013), Traité de régulation des émotions (De Boeck, 2012).

Il a été prouvé que plus un individu dispose de compétences émotionnelles, mieux il gérera ses rapports sociaux et sa réussite personnelle, tout en diminuant les risques de stress ou de troubles psychologiques. Moïra Mikolajczak voudrait donc que les programmes scolaires puissent un jour intégrer les découvertes de la psychologie (comme à certains endroits aux États-Unis) et permettre à chacun de gagner en bien-être, en santé et dans ses relations avec les autres.

La pertinence d’inclure un module sur les compétences émotionnelles à l’école

Les émotions ont un impact sur 4 domaines qui constituent notre vie :

  • le bien-être (les émotions agréables ou désagréables ont une influence sur notre moral),
  • la santé physique (le stress, consécutif à la colère, à la tristesse ou à la peur, a des effets négatifs sur notre santé physique),
  • la performance au travail ou à l’école (certaines émotions boostent les performances, d’autres les diminuent),
  • les relations avec les autres (certaines émotions rapprochent, d’autres éloignent).

Or, selon une étude menée par Moïra et une mutualité belge, acquérir de bonnes compétences émotionnelles a des effets positifs sur ces 4 plans qui constituent notre vie :

Un diminution très importante du stress de l’ordre de -20% à -40% a été constatée chez des individus qui avaient suivi une formation de 18h sur les compétences émotionnelles.

Meilleures sont les compétences émotionnelles, moins de médicaments sont consommés, moins sont fréquentes les visites chez le médecin. Chaque pourcent de compétence émotionnelle en plus réduit de 1% les dépenses en soin de santé.

A compétences techniques et intellectuelles égales, les personnes qui ont de meilleurs compétences émotionnelles performent mieux.

Meilleures sont les compétences émotionnelles, plus satisfaisantes et durables sont les relations avec les autres (meilleure qualité de la relation et diminution des conflits).

Par ailleurs, l’inclusion d’un module de formation aux compétences émotionnelles à l’école aurait un effet bénéfique sur la société (diminution de 10% des dépenses en soin de santé et baisse du niveau de violence

5 compétences émotionnelles qui constituent l’intelligence émotionnelle

1.Identifier les émotions chez soi et chez les autres

Identifier les émotions permet de se rendre la vie plus facile et plus belle (par exemple, identifier les signes d’agacement chez quelqu’un avant qu’ils ne se transforment en colère, savoir identifier sa propre colère avant qu’elle ne se transforme en violence).

2.Comprendre ses émotions

On a tendance à confondre le déclencheur (ex : une remarque, une critique) et l’émotion elle-même (ex : la colère, la peur, la tristesse).

3.Utiliser les émotions

Utiliser le message véhiculé par l’émotion permet de mettre en oeuvre les changements nécessaires à un retour à l’équilibre (quels changements apporter pour diminuer la colère qui m’indique que mon intégrité est menacée ou vers qui me tourner pour diminuer ma tristesse qui indique que j’ai besoin de réconfort et de compréhension)

4.Exprimer les émotions

Mettre des mots sur les émotions les calme et permet de les exprimer de manière acceptable et constructive.  Exprimer ses émotions à la bonne personne, au bon moment, de la bonne manière et à la bonne intensité n’est pas facile !

5.Réguler les émotions 

Une stratégie pour réguler les émotions est adéquate si elle permet de maîtriser ou diminuer l’impact de l’agression sur son bien-être général, si cette stratégie nous permet de nous sentir durablement bien physiquement et psychologiquement.

Des outils et ressources pour développer l’intelligence émotionnelle des enfants à l’école

1.Des cours d’empathie : l’exemple de l’école élémentaire Henri Wallon de Trappes

2.L’infirmerie à émotions : l’exemple de l’école maternelle Jean Jaurès, à Saint-Ouen

3.Des supports pour enfants sur les émotions

Des livres dédiés : ma sélection de 6 livres pour enfants sur les émotions

Une sélection à découvrir à ce lien.

livres émotions coopération

Des vidéos pédagogiques pour comprendre les émotions

3 vidéos à visionner et partager avec les enfants ici.

 

4.Des activités d’éducation émotionnelle

Un tableau des émotions

Le principe à découvrir dans cet article : Tableau des émotions : et toi, comment te sens-tu aujourd’hui ?

tableau des émotions

L’art thérapie au service des émotions

4 étapes pour sensibiliser les enfants aux émotions à travers l’art

art-therapie-emotions-enfant

Plus de ressources : 5 outils pour accompagner les enfants dans la découverte des émotions

 

5.La Communication Non Violente avec les enfants

cnv école

Pour passer à la pratique, une comptine pour apprendre à pratiquer la Communication Non Violente :

 

6.Des moyens d’exprimer les émotions intenses de manière respectueuse (rien n’est plus dangereux que d’empêcher la vapeur de s’échapper !)

La roue de la colère

La roue des choix est un outil visuel qui présente de façon ludique différentes solutions pour gérer un problème ou accompagner une émotion forte. Il est possible d’y ajouter une attache parisienne et une sorte d’aiguille que l’enfant fera tourner pour déterminer la manière de soulager sa colère au hasard ou alors il s’agit d’un simple support visuel des manières de soulager sa colère parmi lesquelles il pourra choisir en fonction de son état d’esprit et de la situation.

roue-des-choix-colère

La roue de secours

La roue de secours est un outil pour aider les enfants à reconnaître leurs émotions et trouver une solution d’expression acceptable. Il s’agit d’une roue pivotante recto-verso pour aider l’enfant à identifier ses émotions (agité, impatient, découragé, triste…) et à trouver lui-même une solution d’expression (boire, s’isoler, compter, écouter de la musique…).

Présentation complète ici.

roue-de-secours-ideo

La roue des choix pour résoudre les conflits 

roue-des-choix-conflits

 

7.La pratique de la philosophie dès la maternelle

Mettre en place des cercles de parole philosophiques avec les enfants : lien

philosopher-avec-les-enfants

8.La pleine conscience et la médiation pour prendre conscience de son corps, de ses sensations et de ses émotions

3 livres pour initier les enfants et les adolescents à la pleine conscience (de la maternelle au lycée) :

…………………………………………………………………………………………………………………………..

Mon conseil lecture pour la classe de la maternelle au lycée : Education émotionnelle : de la maternelle au lycée (200 activités pédagogiques et ludiques) de Michael Claeys Bouüaert (éditions Souffle d’Or)

 

 

 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *